TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Supposé match de barrage entre Asvo Fc et Upi-Onm : Valère Glèlè dénonce une supercherie et appelle à la rescousse

Valere-Glele

Le président d’honneur de l’Upi-OnmFc et vice-président de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot) Valère Kakaï Glèlè a animé un point de presse hier, mardi 27 mars 2018, à son siège à l’Etoile Rouge (Cotonou). Occasion pour lui, de dénoncer la supercherie qui s’organise à la Fébéfoot sur un supposé match de barrage devant donner accès à la montée en Ligue entre AsvoFc et Upi-Onm. Il appelle, à cet effet, à la rescousse et prend à témoin le monde sportif béninois et international.

Cette sortie médiatique du président d’honneur de l’Upi-Onm fait suite, à la décision du Comité exécutif de la Fébéfoot du lundi 26 mars, de faire jouer un match de barrage entre Asvo et Upib le 07 avril prochain à Parakou pour savoir laquelle des deux montera en Ligue 1. Une décision que n’apprécie point Valère Kakaï Glèlè. Pour lui, un match de barrage ou un match d’appui ne peut se jouer entre le deuxième et le troisième. «Il se joue plutôt pour départager deux équipes qui ont le même nombre de points, de buts marqués et encaissés et si cela ne suffit pas, qui ont obtenu des résultats identiques en confrontation directe», a-t-il laissé entendre avant d’évoquer les faits.

Revenons sur les faits…

En effet, au terme de l’avant-dernière journée, Asvo avait 8 points (+2) et l’Upi-Onm 8 points (+1). A la dernière journée, Espoir de Savalou perdait sur sa pelouse face à Upi-Onm (0-5), tandis que, Asvo et Delta se neutralisent (0-0). Ainsi, après cette ultime journée, Upi a 11 points (+6) et Asvo 9 points (+2). Conséquence, Upi validait son ticket pour la montée en Ligue 1 puisqu’il est classé deuxième derrière Jsp, première après les play-offs, selon les résultats acquis sur le terrain. Mais par la suite, selon les explications de Valère Kakaï Glèlè, la commission d’homologation a informé les différents protagonistes que le match Asvo # Delta qui ne serait pas allé à son terme selon l’arbitre central, devra se rejouer le 10 janvier 2018. « Or, le même arbitre a affirmé avoir arrêté la rencontre après le temps réglementaire. La preuve dans son rapport confidentiel, où le joueur portant dossard numéro 4 de Delta, Hyppolite, a reçu un carton jaune à la 90ème minute. Ce match n’aura finalement plus lieu», a-t-il affirmé.

La décision du 26 mars, une décision de trop… ?

Le 26 mars 2018, au cours d’une nouvelle réunion à la Fébéfoot, il a été décidé qu’un match de barrage se jouera à huis clos entre AsvoFc et Upi-Onm pour déterminer qui des deux ira en Ligue 1. « Y avait-il conflit entre les équipes, pour que l’on veuille jouer ce match à huis clos ? Surtout que les deux équipes ne se sont pas croisées pendant les play-offs ? Pourquoi l’absence de caméras, de supporters ? A quelles normes répondent les délégations de 35 personnes par équipe ?», se demande Valère Kakaï Glèlè. Au regard à tout cela, le conférencier en appelle à la rescousse et prend à témoin le Comité national olympique et sportif béninois, le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, les autres membres du Comité Exécutif, l’Assemblée Générale de la Fbf, la Caf, la Fifa, le Tas, les médias et tous les supporters du sport roi.

Abdul Fataï SANNI

Dernière modification lejeudi, 29 mars 2018 04:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !