TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Fédération béninoise de tennis de table : Les activités menées par Sounou durant son mandat

Ferdinand-Sounou

Point besoin de porter des loupes pour voir le travail fait par Ferdinand Sounou, président de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), durant son mandat. Les actions menées depuis sa prise de fonction jusqu’à ce jour parlent d’elles-mêmes. Mais seuls ‘’les loups’’ ne peuvent voir les efforts fournis par son bureau pour donner vie au tennis de table béninois et le hisser à une place confortable non seulement sur le plan africain mais au niveau mondial.

Seulement quatreans à la tête de la Fbttet l’homme a fait mieux que ces prédécesseurs en montrant tout son savoir-faire. D’ailleurs, son comité a annoncé les couleurs d’un mandat bien rempli en étant présent à l’international, en participant aux formations et aux stages aussi bien pour les pongistes que pour les arbitres et juges à l’international.

Une présence à l’international remarquable…

En février 2014, l’équipe nationale a ramené une médailleen or au Tournoi de la Solidarité de tennis de table de Bamako au Mali. Plus tard, le Bénin a participé successivement aux Jeux de la Jeunesse à Gaborone (avril-mai 2014), à l’open classic du Nigéria, aux championnats d’Afrique des nations en janvier 2015 avec une 9e place, aux championnats du monde en Chine (avril-mai 2015), au tournoi zonal Pâques à Lomé, au tournoi ouest africain d’Abidjan où le Bénin a décroché une médaille en or (juillet 2016), au tournoi international islamique de Baku (juin 2017), aux 8èmes Jeux de la Francophonie en juillet 2017, au tournoi international ouest africain Blaise Soglo ainsi que d’autres compétitions en vue de rehausser l’image du tennis de table béninois. Outre les pongistes, les arbitres ont été aussi à l’honneur. C’est le cas de FulberteDjimado, meilleur arbitre du Bénin, qui a pris part au Championnat du monde en 2014, au Pro-Tour du Nigéria (où elle a officié la finale) en 2016 et en 2017, aux 8èmes jeux de la Francophonie où elle a encore arbitré la finale.De plus, pour de bons résultats, le comité n’a pas oublié l’aspect formation aux pratiquants et aux juges arbitres pour rehausser leur niveau.   

Des stages de formation pour le perfectionnement…

Le comité exécutif dirigé par Ferdinand Sounou n’a pas fait les choses à moitié durant son mandat. Puisqu’il a ajouté aux compétitions, l’aspect stage et formation. A cet effet, on peut énumérer, entre autres, la participation du Bénin au stage de formation en Chine pour une période de deux mois  chaque année juin-août 2014 ; juin-août 2016 ; et le stage de formation de 10 entraineurs et athlètes pour une période de deux mois en 2017 (juin-août 2017). Ensuite, il a été organisé en septembre-octobre 2014, le stage de formation des formateurs respectivement à Cotonou, Porto-Novo, Lokossa et Parakou, le camp de formation d’initiation et de perfectionnement (août-décembre 2015). ‘’Ces stages et formations vont permettre d’améliorer un tant soit peu le niveau de jeu des athlètes et entraîneurs béninois’’, a commenté Ferdinand Sounou. Notons que depuis sa présence, les championnats nationaux sont régulièrement organisés et les champions sont connus chaque saison. En somme, ainsi se résume les activités menées par le bureau dirigé par le président Ferdinand Sounou durant les quatre dernières années où les subventions aux Fédérations étaient très rares. Alors, que reproche-t-on au bureau sortant ?

Abdul Fataï SANNI

Dernière modification lejeudi, 08 février 2018 05:17
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !