TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Campagne Maïs MatinLibre

A+ A A-

Formation des formateurs en judo : Yves Azifan fait le point de la formation

Yves-Azifan

Afin d’apporter de nouvelles connaissances aux formateurs en lutte, la Fédération béninoise de lutte a initié une série de formations à ces derniers. La deuxième phase de ladite formation a eu lieu du 19 au 24 décembre 2017, au Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-ben), avec un bilan satisfaisant. Au terme de la formation, Yves Azifan, secrétaire de la Fédération béninoise de lutte (Fébélutte) a fait le point. Lisez à cet effet, le rapport présenté par ce dernier.

L'objectif visé est de faire une évaluation à mi-parcours et renforcer davantage le niveau de ces stagiaires afin de faire d'eux des formateurs de qualité. Ainsi, selon le rapport présenté par le secrétaire général de la Fébélutte, la formation a démarré par le contrôle de présence et le ramassage des rapports de la première phase. Selon ses dires, après étude de deux cas de rapport, quelques recommandations ont été faites sur les grandes lignes à suivre pour une bonne rédaction de rapport. La formation fait de théorie et de pratique. Au niveau de la théorie, les stagiaires ont étudié le processus de formation des formateurs et l'approche pédagogique des formateurs. En effet, il s'agit du rôle, des responsabilités et des qualités d'un bon formateur et sa capacité à s'adapter aux situations particulières. Ensuite, l’expert a évoqué l'apprentissage, des compétences et de l'évaluation. Pour finir, l'expert Vincent Aka s’est entretenu sur la gestion des risques et le feedback après une séance pratique. Sur le plan pratique, le rôle et la posture du formateur dans une séance pratique ont été abordés. A ce niveau, il s'agit d'abord d'une mise en situation  de deux séances pratiques, l'une sur "la garde et les déplacements" et l'autre sur "l'attaque aux jambes".Ensuite, selon le rapport, le groupe des stagiaires a été divisé en deux de façon, à ce que chaque groupe ait deux entraîneurs à former et à évaluer. A l'issue de ces différentes évaluations, les quatre stagiaires formés ont obtenu la moyenne requise et sont désormais des entraîneurs niveau 1 de lutte.Ce stage de formation a permis aussi aux lutteurs venus pour la compétition (championnat national), de renforcer leur niveau technique à la lutte olympique.

Pour finir, Mr Aka a demandé à tous les stagiaires de faire le rapport de stage des deux premières phases de la formation qu'il doit recevoir avant son arrivée en Janvier prochain au Bénin pour clôturer la formation. Il a ensuite souligné que ce rapport de 12 à 20 pages comptera beaucoup dans la validation de la formation.Quant aux stagiaires, ils ont remercié la Solidarité Olympique, les membres du Cnos-Ben, l'expert Vincent Aka et les membres de la Fébélutte, pour les efforts consentis dans le cadre de cette deuxième phase de la formation des formateurs.

Abdul Fataï SANNI

Dernière modification lelundi, 08 janvier 2018 05:37
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !