TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Sport

Remise de subventions aux clubs : Le gouvernement offre 319 millions aux acteurs du football

Oswald-Homeky-subventions-clubs

Après avoir milité pour le lancement des différents championnats de football, le ministre de la Culture, du tourisme et des sports (Mcts) Oswald Homeky vient de soulager les clubs des Ligues 1, 2 et 3  de football. Ceci, à travers la remise officielle de près de 319 millions de francs Cfa aux présidents de clubs. C’était hier, mercredi 13 décembre 2017 à l’Hôtel Azalaï de Cotonou.

Un chèque de 8 millions Fcfaà chaque club de 1ère division, 5 millions à ceux de 2ème division et 3 millions aux formations de 3ème division pour un total d’un montant total de 319 millions Fcfa aux 58 clubs qui ont pris part aux différents championnats nationaux, saison 2016-2017. A cela s’ajoute un bonus de 10 millions de francs Cfa alloués pour le fonctionnement du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf). Par cet acte, le gouvernement béninois à travers le Mcts vient d’apporter un ouf de soulagement aux présidents des clubs de football, qui est un véritable vecteur de développement humain, social, économique et diplomatique. Bonaventure CoffiCodjia, Directeur des sports d’élite (Des) a d’abord exprimé sa reconnaissance au ministre Homeky pour l’aboutissement du dossier, avant de saluer les acteurs sans lesquels, les championnats n’auront pas leur raison d’être.«En vous remettant ces subventions, le ministère des sports et le gouvernement béninois vous lancent un défi pour l'évolution du football», a laissé entendre le Dse. Pour Moucharafou Anjorin, l'argent qui a été donné, est arrivé à un moment important. «Nous sommes très heureux et accueillons le soutien à cœur joie», a-t-il affirmé. Mais aux dires du ministre Oswald Homeky, il ne sera plus question d’improviser dans le choix des joueurs pour des compétitions internationales. Pour lui, le joueur ne vient pas se former en sélection nationale. «Depuis notre arrivée, nous avons annoncé que nous ferons l'effort d'appuyer les Fédérations sportives. C'est une preuve. Et cela n'est qu'une subvention», a-t-il rappelé avant d’ajouter que la collaboration entre la Fbf et Mcts est le succès de tout le peuple béninois.


Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

A l’occasion de la Journée de la mémoire sportive du Bénin : «Le sport est un élément moteur pour le développement», dixit Me Benjamin Soudé

Benjamin-Soude

Initié par l’ancien assistant au cabinet du ministère des Sports, Hector Houégban, la première édition de la Journée de la mémoire sportive du Bénin a eu lieu, samedi 25 novembre 2017 au Centre Paul VI à Cotonou. Benjamin Soudé, instructeur en chef de la Fédération béninoise de karaté do, a présenté une communication sur le thème : «Les arts martiaux au Bénin : des origines à nos jours». Dans cet entretien, il donne  son avis sur l’initiative et aborde l’historique des arts martiaux au Bénin. Lisez-plutôt la première partie de l’entretien qu’il nous a accordé.

Vous êtes l’un des communicateurs de cette journée. Comment trouvez-vous l’initiative?

Je pense que c’est une bonne initiative. Vous savez, jusqu’à présent, le sport a toujours été considéré comme le parent pauvre de la plupart de nos politiques de développement. Consacrer une journée pour la mémoire sportive nationale est une bonne chose et notre souhait est que cela puisse se reproduire et qu’il y ait une grande audience. Car le sport est un élément moteur pour le développement de l’homme, et en partant de là, pour le développement économique.

Que peut-on retenir du thème que vous avez développé?

Disons que le thème qu’il m’a été demandé de développer est « Les arts martiaux au Bénin : des origines à nos jours ». Je voudrais d’abord dire que, quand on m’a demandé cela, je me suis demandé par où commencer. Car c’est un sujet très vaste. Ce que j’ai retenu, c’est faire un peu plus l’historique. Peut-être à une autre occasion, faire le développement des sujets et certains points plus importants. L’essentiel est beaucoup plus sur le plan historique. Disons que les arts martiaux sont arrivés au Bénin dans les années 60 par le biais du judo. Et cela, grâce à un coopérant français qui était affecté au Lycée Béhanzin. C’était un pratiquant du judo. Il a essayé, entre autres activités, d’introduire cet art en montant le premier club de judo dans ce lycée. Mais par la suite, il a essayé de monter un autre club à Porto-Novo auprès de la lagune qu’on appelait Lions club. Puis quelques temps après, il y a maitre Ahossou Bernard qui, ayant fini ses études en France comme ingénieur des travaux publics, est rentré avec un grade de ceinture noir de judo et a essayé d’asseoir le club qu’on a appelé Cica 2 roues à Cotonou. Après cela, le karaté a vu le jour au Bénin, au cours de l’année scolaire 72-73 grâce à deux professeurs d’éducation physique et sportive que sont Kokou Martial du Lycée Béhanzin et Rosario de Souza  du Lycée technique Coulibaly. Ce sont eux qui ont commencé à introduire le karaté dans ces deux établissements. C’est ainsi que le karaté est rentré au Bénin dans les années 72-73. En 74-75, çà a été le tour du taekwondo avec maitre Pierre Ogoudjobi qui a été engagé à la gendarmerie nationale. Il a commencé par donner des cours de taekwondo à l’Ecole nationale de gendarmerie à Porto-Novo. Puis, nous avons eu dans la même foulée, le maître Agossou qui est arrivé et qui a introduit le kunfu au niveau de Cotonou. C’est ainsi que nous avons commencé. Grâce à l’appui du ministère des Sports en l’occurrence, celui qui était directeur national des sports d’alors, Roger Kpossou, nous avons fini par trouver un terrain d’entente pour trouver un cadre permettant le développement de ces sports. Parce qu’il n’y avait qu’une Fédération, sœur de judo. Et c’est là, qu’il a été créé dans les années 78, ce que nous avons appelé la Fédération béninoise des arts martiaux qui regroupait le judo, le karaté, le taekwondo et le kung-fu. Je dois dire que le ministre d’alors, l’actuel Général Kouyami a été d’une grande utilité. Puis en 92, il y a eu le vote de la charte des sports, et qui, sur le plan organisationnel des fédérations, ne reconnaissait que les fédérations uni disciplinaires. Cela nous a donc amenés à éclater la Fédération des arts martiaux en 4 fédérations à savoir: la Fédération béninoise de judo, la Fédération béninoise de karaté amateur et la Fédération de taekwondo. Ces trois fédérations ont été créées en 92. Au niveau du kung-fu, il y a eu un flottement. Et ce n’est que deux ans plus tard que cette fédération a vu le jour. Et là, il y avait aussi un problème de leadership parce qu’entre-temps, le jeune Patrice Kobéna était rentré au pays avec une ceinture noire, et entre lui et maitre Agossou, il y avait quelques tensions. Enfin de compte, c’est Kobéna qui a été choisi par ses pratiquants pour guider la fédération. Voilà du point de vue historique, comment nous sommes arrivés et par la suite, si vous avez suivi l’actualité, on a constaté qu’après cela, il y a eu plusieurs problèmes.

A.F.S.

En savoir plus...

Meilleur béninois au dernier tour cycliste international du Bénin : La Sobébra offre un vélo professionnel à Idrissou Abdoul Bachiki

SOBEBRA-Velo

Lors du dernier tour cycliste international du Bénin en mai 2017, le Directeur général de la Société  béninoise de brasseries (Sobébra) et le Groupe Castel Beer ont pris l’engagement d’offrir gracieusement un vélo de course professionnel au meilleur béninois dudit tour. Sept mois plus tard, l’acte a été joint à la parole. La cérémonie de remise officielle du vélo a été effectuée, hier mercredi 13 décembre 2017, dans les locaux de la Sobébra. Ceci, devant responsables de la Sobébra, dirigeants de la Fédération béninoise de cyclisme (Fébécy), Ecureuils cyclistes et hommes des médias.

Accompagner les Fédérations sportives notamment celle du cyclisme à révéler les   talents à travers le monde. Tel est l’engagement de la Sobébra qui ne cesse d’encourager et de soutenir toutes les activités allant dans le domaine sportif. Fidèle à son habitude, Sébastien Yves Menager, Directeur général de la Sobébra, avec le soutien du Groupe Castel Beer, a fait la promesse d’offrir un vélo de course professionnel au meilleur coureur béninois lors du dernier tour cycliste international du Bénin du mois de mai 2017. Depuis hier, le cycliste Idrissou Abdoul Bachiki de la sélection nationale du Bénin, est entré en possession de son vélo professionnel, conçu pour lui, sur mesure et à sa taille.Pour Sébastien Yves Menager, Directeur général de la Sobébra, le cyclisme est un sport qui demande de faire preuve de beaucoup d'abnégation, d'efforts physiques et de solidarité. Des valeurs que la Sobébra et le Groupe Castel Beer partagent. ‘’Nous sommes persuadés que le cyclisme au-travers de ces valeurs, a de beaux jours devant lui’’, a-t-il laissé entendre avant d’annoncer que le Groupe Castel Beer sera présent sur nombreux tours sur le continent. ‘’Nous Souhaiterions voir dans un bref délai, une équipe nationale béninoise briller sur un tour international’’ a avoué le Directeur général de la Sobébra, qui n’a pas manqué de féliciterl’heureux bénéficiaire du vélo pour sa position de 1er béninois leader sur le tour international du Bénin. ‘’C'est un grand moment que je souhaite partager avec vous aujourd'hui qui, je l'espère, ne serait qu'une première d'une longue série à venir’’, a rassuré Sébastien Yves Menager.Le président de la Fébécy, Romuald Hazoumè, a dans un premier temps, remercié le Groupe Castel Beer, via la Sobébra, pour avoir tenu promesse. Il a par ailleurs, exprimé sa reconnaissance au Dg/Sobébra, pour son engagement à soutenir et accompagner la nouvelle équipe de la Fébécy, qui selon ses dires, a déjà mieux fait en cinq mois. Ceci, en faisant allusion aux Ecureuils cyclistes béninois qui ont vaillamment défendu les couleurs béninoises lors des dernières sorties internationales. ‘’Ce vélo va me permettre d'ici quelques jours d'améliorer mes performances’’, dira l’heureux du jour,Idrissou Abdoul Bachiki. ‘’Merci au Groupe Castel Beer et à la Sobébra.Les mots me manquent...’’, va-t-il conclure tout en promettant de donner le meilleur de lui-même lors des prochaines échéances.

En savoir plus...

7è édition du tournoi de football «Arbre de Noël» : Les équipes demi-finalistes connues

football

Les rencontres des quarts de finale de la 7è édition du tournoi de football «Arbre de Noël» doté de trophées Ambroise Zinsou ont livré leur verdict samedi dernier. Au terme des quatre matches joués, As Merco, Deo Fc, MasiaFc et Relève Fc ont validé leur ticket pour les demi-finales de la compétition

As Merco-DéoFc !!! Ce sera le choc de ce carré d’as. En effet, Deo Fc qui est l’équipe détentrice du trophée semble aborder  l’édition 2017 avec les mêmes ambitions que l’an dernier. Tombeurs de la modeste formation de City Fc de Pahou aux tirs au but, les protégés de Sévérin Dossou-Yovo tombent cette fois-ci sur leur éternel rival, l’As Merco qui avait terminé la compétition l’année passée à cette même étape. Le choc s’annonce donc époustouflant pour ces deux équipes qui se donnent à chaque confrontation de rudes et sérieuses explications. Si Deo Fc doit compter sur une équipe très solide en défense, son homologue devra s’appuyer sur une attaque conduite par Ghislain Mongbo pour faire la différence. La place en finale sera donc très précieuse pour l’équipe qui va emporter. L’autre duel de ces demi-finales va opposer Masia Fc à Relève Fc. Cette confrontation reste une rencontre de grands enjeux pour deux équipes ressuscitées et qui ont changé de noms. En effet,après avoir connu quelques difficultés, Relève Fc (ex-Sans Rancunes) fait son retour triomphal dans cette compétition dont elle a remporté la première édition. Masia Fc, (ex-Shalaï) qui a aussi remporté la troisième édition signe son grand retour cette année. C’est pour dire que c’est une rencontre entre deux nouvelles équipes qui ont déjà remporté au moins une fois le prestigieux trophée. Toutefois, on croise les doigts et on attend le sort qui sera réservé à chacun samedi prochain.

Lire les résultats des quarts de finale

Air Force - Masis Fc  0-1
Deo Fc-City Fc 0-0 (4-3, a.t.b)
Relève Fc-Fifa United 1-0
As Merco-Abeilles d’Or   0-0 (2-1, a.t.b)

Affiches des demi-finales

Samedi 16 décembre 2017 sur le terrain de Wembley
14h :Relève Fc-Masia Fc
16h : As Merco-Deo Fc

A.F.S.

En savoir plus...

Master academy niveau 2 en gymnastique aérobic : 100% de réussite, les expertes satisfaites et les objectifs atteints

Master-academy-niveau2-en-gymnastique-aerobic

Initié par la Fédération internationale de gymnastique (Fig) en collaboration avec la Fédération béninoise de gymnastique (Fébégym), le master academy niveau 2 en gymnastique aérobic, qui a réuni une quinzaine de participants a connu son épilogue sur une note de satisfaction. Les récipiendaires ont reçu leurs parchemins au grand bonheur du président de la Fébégym, Léonide Isidore Gbaguidi qui a d’ailleurs affirmé que les expertes ont offert 14 jumeaux à la zone 2. C’était lundi 11 décembre 2017 à l’Auditorium Marius Francisco, du Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnosb).

‘’Je suis fière de vous annoncer que vous avez tous réussi à l'examen. Cela veut dire que vous avez atteint le plus bas score qui est 60%’’, a proclamé l’experte Olga Kyselovicova. Ainsi, durant la dizaine de jours de formation, les 14 stagiaires venus du Burkina Faso, du Congo, du Nigéria, du Sénégal, du Togo et du Bénin ont assimilé tout ce qui a été enseigné par les deux expertes. ‘’Votre niveau a progressé depuis deux années en arrière. On s'est rendu compte  de ce que vous avez démontré qu'il y a une réelle évolution’’, a-t-elle fait remarquer avant d’ajouter que c’est un succès pour elles en tant qu'expertes. ‘’Cela veut dire qu'on a fait un bon travail avec vous’’, s’est réjouie Olga Kyselovicova. Pour le président de la Fébégym, Léonide Isidore Gbaguidi, les connaissances acquises étaient plus importantes que les diplômes. A l’en croire, lorsqu'on a les connaissances, les diplômes se font d'eux-mêmes. Il n’a pas manqué de remercier les expertes pour le travail abattu. Il a par ailleurs invité les récipiendaires à faire tout pour que la gymnastique aérobic rivalise plus avec les sept autres disciplines. Quant à Julien Minavoa, président du Cnosb, il a remercié les deux expertes pour leur pragmatisme et leur amour. ‘’Mettez-vous sur les traces des expertes pour qu'elles puissent être fières de vous les années à venir’’, dira-t-il aux récipiendaires dont le major de la promotion est le Béninois Innocent Yaka, avant d’affirmer qu’il a la forte conviction, qu'avant les jeux olympiques de Tokyo, ils pourraient  être appelés à des niveaux supérieures.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Santé & Solidarité Fc : Un bilan globalement positif

Atzel-Koty

Décembre 2016 – décembre 2017 !!! Une année synonyme d’un mandat à la tête de l’association Santé et Solidarité Football club (2SFc) et déjà, le bilan est globalement positif au-delà des résultats enregistrés lors des matches amicaux. En effet, Atzel Koty, Chef service financier du Centre national d’essais et de recherches des travaux publics (Cnertp) du ministère des Infrastructures et des transports (Mit), dès sa prise de fonction en 2016 avait placé son mandat sous le signe du service, de la qualité et de la parfaite communication. Un an après, le constat est là. Le bureau élu a, durant les 12 mois, travaillé pour atteindre les objectifs.

Sur le plan financier, le bureau s’est inscrit, dès sa prise de service dans une approche de gestion axée sur les résultats. Laquelle s’est reposée sur trois axes majeurs à savoir : planifier, réaliser  et rendre compte. Ainsi, la trésorerie du club a dégagé un solde final de 82.060 Fcfa. Les recettes collectées dudit mandat sont chiffrées à 688.800Fcfa. Toutefois, le bureau a effectué des réalisations dont la valeur totale est de 606.740 Fcfa. Au niveau des matches amicaux, le bureau a enregistré huit rencontres amicales dont quatre perdues, deux gagnées et deux nulles. Des résultats non encourageants dont les causes ont été identifiées par le bureau. Entres autres, le vieillissement de certains joueurs-cadres de l’équipe, des coachings ratés, les retards au rassemblement avant les matches, etc. Au cours dudit mandat, le bureau a aussi procédé à des innovations, dont les plus importantes sont la mise en place d’un système d’archivage de toutes les données du club ; la distinction du meilleur buteur et contributeur, dotés respectivement de « trophée santé » et « trophée solidarité » et l’organisation de la fête annuelle du Club.

Des difficultés et perspectives…

Le bureau a été confronté à d’énormes difficultés tant au niveau des membres qu’au niveau du Commissariat aux Comptes. Mais le président et son bureau, unis comme un seul homme ont trouvé l’alchimie appropriée pour faire face à certaines difficultés. Mais au-delà de tout, le bureau a gardé la tête haute car pour lui, tant qu’il reste à faire, rien n’est encore fait. C’est d’ailleurs dans cette vision que le président de 2SFc a affirmé : «il vaut mieux viser la perfection et la rater que de viser l’imperfection et l’atteindre». Ainsi, en termes de perspectives, il y aura, entre autres, l’estampillage des maillots aux insignes et des noms de membres du Club ; la suscitation de nouvelles adhésions en complément de l’effectif actuel ; l’aménagement de la pose de grillage autour de l'aire de jeu ; de la numérisation des archives du Club ; l’enregistrement des textes régissant le Club etc.

A.F.S.

En savoir plus...

20 ans d’existence dans la vie associative : Flowers de Cotonou, la gloire du handball béninois

Flowers

7 décembre 1997 - 7 décembre 2017 !!! Cela fait 20 ans que Flowers handball club a vu le jour, avec du chemin parcouru. En effet, sur 15 participations à la phase finale du championnat national senior, Flowers a été honoré 11 fois champion du Benin dont 6 fois le doublé (Hommes et Dames),Deux fois vainqueurs de la coupe du Benin, vainqueur du tournoi international (Bénin, Ghana Togo),  de la ville de Lomé en 2001. Flowers a été vainqueur de la toute première édition de la Coupe d'Afrique de beach-handball  en 2002. Plusieurs fois vainqueur du Tihandcosur deux participations à la phase finale du championnat national junior,deux fois champion du Bénin. L’équipe a été aussi plusieurs fois désignée meilleur club du Bénin par le fonds national pour le développement du sport respectivement en 2010, 2011 et en 2012. A ce jour, l’équipe de l’actuel maire de Parakou Charles Toko, reste incontestablement le seul club au  Bénin à réaliser le doublé (hommes et Dames), que ce soit en championnat ou en Coupe du Bénin depuis 1962, année de création de la Fédération béninoise de handball. Désormais, Flowers doit continuer le tableau pour s’imposer sur le continent et révéler le vrai visage  du sport béninois.   

Les titres décrochés par Flowers

1997-1998 : saison-morte pour FLOWERS
1998-1999 : vice-champion du Bénin
1999-2000 Troisième du Bénin
2000-2001 champions en hommes et dames
2001-2002 : champion du bénin en hommes
2002-2003 : champion du Benin.
2003-2004 : vice-champion du Bénin
2004-2005 : champion du Bénin en hommes et dames
2005-2006 : Vice-Champion du Bénin champion
2006-2007 : Champion du Bénin.
2007-2008 :Champion du Bénin
2009-2010 : Champion du bénin
2010-2011 : Champion du Bénin
2011-2012 en hommes et dames  champion du Bénin
2013-2014 Champion du Bénin en hommes et dames
2015-2016 : Champion du Bénin en hommes et dames
et vainqueur de la coupe du Bénin en hommes et dames

A.F.S.

En savoir plus...

1ère édition de l’Université de rugby : Faustin Dahito œuvre pour une relève de qualité

Universite-de-Rugby

Pour assurer une relève de qualité, la Fédération béninoise de rugby a organisé, samedi 9 décembre 2017, la première édition de l’Université de rugby. Un événement qui a réuni à la Plage Mike Land de Fidjrossè, près 250 enfants, à la découverte de la balle à la voile.

La promotion et la vulgarisation du rugby occupent une place importante dans le plan d'actions du comité exécutif de la Fédération béninoise de rugby (Fébérugby). De plus, œuvrer pour une relève de qualité est un vœu cher au président de la Fébérugby, Faustin Dahito qui a vu juste en innovant à travers l’université de rugby. L'objectif visé en initiant un tel événement est non seulement de renforcer la capacité des acteurs de Rugby et de faire connaître le Rugby aux partenaires,mais aussi de recruter de nouveaux joueurs de Rugby.Au menu de cette université de rugby, un atelier stratégique avec les partenaires, un atelier découvertdu Rugby par les enfants, l’initiation au rugby des journalistes et professeurs des sports, renforcement de capacité des arbitres et entraîneurs, des projections et une démonstration de Beach Rugby va clôturer cette première édition. Pour le président de la Fébérugby, c’est un plaisir pour lui d’organiser la première édition de l’Université de Rugby. «Le jeu en vaut la chandelle parce que le sport Rugby fait son petit bonhomme de chemin au Bénin (…) nous avons décidé de faire rayonner le rugby au Benin», a laissé entendre Faustin Dahito, avant de rappeler qu’il est nécessaire et urgent pour la Fébérudgby de faire entendre le rugby au Bénin.Pour sa part, Julien Minavoa, président du comité d’organisation de la Fébérugby, ambitionne de faire participer l’équipe féminine de rugby aux Jeux olympiques de 2020. Notons que la Fébérugby a eu le soutien du Directeur général de Dhl.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Compétition Tête-à-tête de pétanque : Élie Padonou crée un événement inédit

Elie-Padonou

Organisée par Elie Padonou, président de Pétanque Club ARON 1er, la compétition Tête-à-tête de pétanque va réunir du 9 au 10 décembre 2017, plusieurs boulistes de Cotonou et ses environs. Elle a pour objectif d’offrir un moment de plaisir aux passionnés de la boule. Au terme de la compétition, le vainqueur va décrocher 100.000F accompagné d'un trophée définitif et un trio de boules de valeur 60 000F. Précisons que les parties se joueront en poules puis en éliminatoires directes. Les parties se joueront à 9 points,  puis à 11 points à l'exception des deux finales seules qui se joueront à 13 points chacune. Toutes les équipes éliminées des matchs de poules passeront systématiquement dans la compétition de rachat ou la consolante avec éliminatoires directes jusqu'à la finale consolante.

A.F.S.

En savoir plus...

3e journée de la 4e édition du tournoi inter médias : Matin Libre # Révélateur, ça passe ou ça casse !

matin-libre-fc

La 4e édition du tournoi inter médias (Tim 2017) aborde la dernière ligne droite de la phase de poule. Quatre affiches sont donc au programme dont Matin Libre # Révélateur qui s’annonce déjà électrique. Ce sera ce vendredi 8 décembre 2017 au stade Mathieu Kérékou de Cotonou.

Si Nagra de l’Ortb dans le groupe B est la seule équipe à valider son billet pour le carré d’as, tel n’est pas le cas des autres organes qui doivent durement batailler pour décrocher leur sésame pour les demi-finales. C’est le cas du quotidien de Bar Tito (Matin Libre) qui doit livrer la finale de la poule B face à le Révélateur.

Deux options s’offrent à Matin Libre…

Deuxième de la poule B avec 3 points(00), les Bleus de Matin Libre ont l’obligation d’un résultat face à le Révélateur (3 points -01).La première option est que Matin Libre fasse un match nul pour valider son ticket. Mais quand on sait que depuis le début de la compétition, il y a au moins en moyenne 4,625 buts par match, cette option est loin d’être envisageable. De ce fait, il faudra marquer et battre le Révélateur pour assurer la qualification. Pour y parvenir, Matin Libre peut compter sur l’actuel meilleur buteur du tournoi Ghislain Mongbo avec ses 5 réalisations sans oublier Gérard Akpamoli et autres Aziz Badarou ou Boris Akan (buteur face à Alléluia Fm). Mais attention au Révélateur qui a envie de se révéler dans le tournoi. Dans ce même groupe A, l’Ortb, déjà qualifié sera face à Alléluia Fm (déjà éliminé) pour un match sans enjeu mais l’équipe venue de Porto-Novo ne voudra pas quitter la compétition sans le moindre point.    

Tout reste ouvert dans le groupe A

Ultime journée de tous les dangers dans le groupe A. Outre Ado TV/FM qui a déjà dit ses adieux à la compétition, les trois autres équipes (Pays Emergent, Nouvelle Tribune, TVC-Bénin) doivent se battre pour remporter les deux tickets restants. Ainsi, le match Pays Emergent #TVC-Bénin s’annonce intéressant puisque le vainqueur sera leader de la poule, les deux équipes ayant totalisé chacune 4 points. Paradoxalement, les deux équipes ont marqué 4 buts chacune et  ont également encaissé trois chacune. Mais en cas de match nul, les deux équipes vont valider leur qualification si et seulement si la Nouvelle Tribune (2 points 00), dans le second match de la poule A, réalise un nul ou une défaite face à Ado TV/FM (déjà éliminé). Mais en cas de succès du quotidien de Vêdoko (Nouvelle Tribune), il prendra la tête de la poule avec 5 points. Une poule très ouverte mais seul le terrain déterminera les qualifiés car Ado TV/FM ne va pas sortir de la compétition avec zéro point.


Rencontres de la 3e journée du Vendredi 08 décembre 2017

09H00 : Révélateur         #     Matin Libre
09H00 : Ortb         #     Alleluia FM
16H00 : Pays Emergent     #     TVC-Bénin
16H00 : Nouvelle Tribune     #     ADO TV/FM

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !