TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Sport

5ème édition du tournoi de l’Amitié : Le top donné samedi 24 juin prochain à Gbada

football

Après les quatre premières éditions, le tournoi de l’Amitié aborde en cette année 2017, son cinquième chapitre dont le top sera donné samedi 24 juin 2017. Une initiative de l’Amicale des jeunes de la Vallée résidents à Porto-Novo et Cotonou présidé par Aimé Sodjinou. D’ailleurs, les différentes équipes sont déjà édifiées au terme du tirage au sort qui a eu lieu dimanche 18 juin 2017 dans l’enceinte du camp militaire de Gbada qui abrite le tournoi. Dans la poule A, on retrouve Phoques Fc d’Adjohoun, Lionceaux Fc de Gangban, Sodas Fc et Adidas. La poule B est constituée des équipes comme Espoirs Fc de Dangbo, Vallée Fc, Afcs et Force des Forces.  Huit équipes qui iront à l’assaut du trophée cette édition dédiée à feu Fariade Ahouanvoebla (fils du député Augustin Ahouanvoébla, décédé à la suite d’un accident de circulation, ndlr). Du côté des organisateurs, ils mettent les bouchées doubles afin d’offrir une belle compétition à la population qui fera le déplacement. Selon les informations, plusieurs innovations ont été apportées pour le compte de cette cinquième édition du tournoi grâce à la générosité des parrains et sponsors. Ainsi, l’équipe d’organisation constituée entre autres de Donatien Azian, Tatiana Bonou, Axel Abattan, Claude Koladé, Romain Oké Bonou et autres unissent leurs efforts pour que cette compétition garde son statut de premier tournoi de football dans la Vallée de l’Ouémé.

A.F.S.

En savoir plus...

Démarrage de la Coupe des Arrondissements de Bohicon : Bavon Houvi réunit 12 équipes sur un même terrain

Bavon-Houvi

Les périodes de vacances riment avec l’organisation des tournois de proximité. Dans ce cadre, Bavon Houvi, promoteur et Coordinateur UDS/Alliance Soleil de Bohicon a décidé de réunir les jeunes de Bohicon autour d’un sport sain qu’est le football. A cet effet, le top du tournoi «Coupe des Arrondissements de Bohicon» sera donné, samedi 24 juin 2017 sur le terrain de Kpatalokoli (Bohicon).

Les objectifs de cette compétition, sont non seulement, de faire connaître l’Alliance Soleil dans la commune de Bohicon, de mobiliser les jeunes scolaires autour des loisirs sains dont le football, de révéler les talents et les aider à intégrer les clubs de première ou de deuxième division mais aussi, d’identifier les établissements d’enseignement secondaire et de la formation professionnelle publics et privés implantés dans Bohicon pour sensibiliser les jeunes sur l’animation de la vie sociopolitique. Pour ce tournoi de grande envergure, 12 équipes réparties dans trois poules de quatre vont se lancer à la conquête du trophée. Il s’agit des 10 Arrondissements (Agongointo, Avogbana, Bohicon 1, Bohicon 2, Gnidjazoun, Lissèzoun, Ouassaho, Passagon, Saclo et Sodohomey) ajoutés aux équipes de Lyteb et Ceg 5. Le terrain de Kpatalokoli et celui Municipal sont les deux retenus pour abriter les rencontres de cette première édition de la Coupe des Arrondissements de Bohicon. Au terme des matches de poules, les deux premiers en plus des deux meilleurs deuxièmes des trois groupes seront qualifiés pour les quarts de finale. Plusieurs lots sont à gagner au terme de la compétition. Au nombre d’eux, des ballons, des maillots gracieusement offerts aux équipes engagées. Notons que le promoteur Bavon Houvi n’a pas fait les choses à moitié puisque le déplacement des équipes est également pris en charge.

Lire les trois poules

Poule A :Lyteb (Bohicon2) ; Ceg 3 (Ouassaho) ; CegTodo (Sodohomè) ;Ceg Saclo
Poule B : Ceg 1 (Bohicon 1) ; Ceg 4 (Bohicon 2) ; Ceg Passagon :Ceg Gnidjazoun
Poule C :Ceg 5 (Bohicon 1) ; Ceg 2 (Lissèzoun) ; Ceg Avogbana ; Ceg Agongointo

Lire le programme du Samedi 24 juin 2017

15h30 : Cérémonie d’ouverture
16h00: Lyteb # Ceg Sodohomè (Match d’ouverture)
Dimanche 25 juin 2017
14h30 : Ceg 3 # Ceg Saclo
16h :Ceg 1 Bohicon 1 # Ceg Passagon
16h30: Ceg 4 Bohicon 2 # Ceg Gnidjazoun

A.F.S.

En savoir plus...

A cœur ouvert avec l’athlète Daouda Korongou : «Tu es en face de ton destin, si ça marche… »

Daouda-Korongou

Né le 1er janvier 1991 dans le département de la Donga, dans un village du nom Kpanakouka, commune de Copargo, Daouda Korongou est un athlète béninois de course de fond. A cœur ouvert, il a retracé comment le destin l’a conduit vers l'athlétisme. Il ambitionne soulever un jour le titre mondial mais un doute persiste. Lisez-plutôt l’interview qu’il nous a accordée pour en savoir davantage.

Comment êtes-vous entré dans l'athlétisme ?

Au faite, je suis né au village et j'ai grandi au village. Mais on oublie une chose. Etant au village, on fait l'athlétisme sans se rendre compte. Vous allez voir des enfants au plus vieux, on parcourt des kilomètres sans s’en rendre compte. Moi, j'ai beaucoup aimé la chasse. Cela a fait que souvent, je vais à la chasse au moment où tout le monde prend la voie de la maison. A la chasse, j'ai affaire aux oiseaux. Pendant qu’eux, ils s'envolent, moi je cours pour les renvoyer jusqu'à les fatiguer pour les tuer. Donc, c’est pour moi un entraînement de base. De plus, étant sur les bancs en classe de 4e, je m'intéressais à athlétisme où j'ai intégré l'équipe de mon collège à Copargo. Pour la première participation au championnat national scolaire, j’ai été médaillé d'or. Comme c'est en mangeant que vient l'appétit, j'ai commencé à me renseigner par apport aux compétitions nationales de la Fédération. J'ai eu à participer à plusieurs compétitions et toutes les fois, j'obtenais la 1ère place ou la 2e place.

Pourquoi le choix d'être coureur de fond ?

Ce n'était pas un choix. C'est plutôt mon destin qui m'a montré ce chemin. Je trouve ça meilleur car c'est un combat personnel. Pas en équipe ou si on perd, on peut voir la faute de Jacques ou de Jacob. En athlétisme, tu es en face de ton destin. Si ça marche, c'est toi. Si ça ne marche pas, c'est encore toi.

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

Mes objectifs étaient trop costauds mais maintenant je me rends compte que ça dépasse mes forces. Je veux vous dire par-là, les moyens financiers. Sinon, je m'étais fixé comme premier objectif, les championnats du monde à Londres. Tout ça, dans l'intention de réaliser les minimas pour y prendre part. Mais au finish, ça ne sera pas le cas. Car sans les moyens, on ne peut rien en sport.

Donc, le manque de moyen est l’élément indispensable qui vous bloque pour atteindre le niveau des Kényans, des Éthiopiens etc, qui s'imposent au plan africain et mondial dans cette discipline ?

Si les Kényans, les Ethiopiens ou les Marocains sont forts, ce n’est pas la magie ou le miracle. C'est le travail. C'est le suivi. Ce que moi j'en n'ai pas, je n'ai même pas le 1/3 de tout cela. Comme cela, on ne peut pas aller loin malgré la volonté.

Quel est le rêve de Daouda et que faire pour y arriver?

Mon rêve, c'est d’obtenir un jour, un titre sur des compétitions au plan mondial et hisser haut les couleurs de notre pays le Bénin. Mais seul, je me demande si je parviendrais.

Réalisation : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Préparatifs Chan Kenya 2018 : Niger # Bénin en amical, Tchomogo sort sa liste

oumar-tchomogo

Après quelques jours de repos, les Ecureuils locaux du Bénin vont renouer avec les séances d’entrainement en vue d’une rencontre amicale et internationale face au Mena locaux du Niger. Une double confrontation qui se jouera respectivement le 30 juin puis le 02 juillet 2017. Dans ce cadre, Oumar Tchomogo a retenu une liste de 25 joueurs pour défendre les couleurs nationales. Ainsi, le sélectionneur national a fait confiance à trois gardiens de but, à huit défenseurs, 10 milieux de terrain et quatre attaquants. On remarque dans la liste la présence de joueurs habitués mais aussi de nouvelles têtes à l’image du joueur d’Asvo Dah Atchefon Ulrich. Rappelons que le Bénin a déjà livré  en amical l’Egypte (0-2), le Burkina Faso (1-1 ; 2-2), le Ghana (1-1) et la Côte-d’Ivoire (1-1).

Liste des 25 joueurs retenus :

Gardiens(3) : Steve Glodjinon (Jac) ;Marcel Dandjinou (Esae) ;ImourouYessouf (Requins)

Défenseurs centraux (4) :Koukpere Dine (Jac) ; Nabil Yarou (Aspac) ;Adjanakou Ramane (Jac) ;Tognon Joël (Mogas)

Latéraux droits (2) : Fassinou Rodrigue (Aspac) ;Houngbedji Gaston (Aspac)

Latéraux gauches (2) : Bah-YereMamah (Buffles) ;Orou Djalilou (Aspac)

Milieux récupérateurs(06) :Adanhounme Gérard(Jac) ; Mama Seïbou (Aspac) ;Ogoulola Ibrahim (Requins) ; Tiesso Charles (Buffles) ; Idrissou Saliou(Panthères) ; Djibril Naïm (Dragons) Excentrés droits (2) : Kola Raimi (Aspac) ; Osseni Agnide (Ussk) Excentrés gauches (2) :Aboki Waris (Jac) ;Bouraima Abdel (Aspac)

Attaquants(04) : Charbel Gomez (Esae) ; Marcellin Koukpo (Buffles) Jules Elegbede (Énergie) ;Dah Atchefon Ulrich(ASVO)

A.F.S.

En savoir plus...

En prélude aux championnats nationaux des Ligues 1, 2 et 3 : Les différentes équipes affûtent leurs armes

football

(Des mouvements des joueurs… des mystères…)
Samedi 8 juillet 2017, le football béninois va amorcer son nouveau départ grâce au démarrage des championnats nationaux de football des Ligues 1, 2 et 3. Et pour bien entamer cette nouvelle saison transitoire, les différents protagonistes affûtent leurs armes. C’est le cas des équipes qui livrent des matches amicaux à l’intérieur du pays comme Aspac, Uss Kraké, etc. D’autres ont préféré livrer un tournoi à quatre hors du pays (Togo). Il s’agit d’Esae et Js Pobè. Par contre, d’autres viennent d’entamer leurs préparations et sont en train d’étoffer leur effectif. C’est dire que les différents clubs se préparent activement pour rendre ce championnat moins ennuyeux.

Des mouvements par-ci, par-là…

L’annonce du démarrage du championnat rime avec les mouvements des joueurs. Des équipes qui ont disparu au lendemain des crises de 2010 et de 2013 se ressuscitent et font la chasse aux joueurs. Celles qui résistaient aux crises essayent de s’attacher des services des joueurs en vogue et qui ont déjà vécu en équipe nationale à l’image de Nabil Yaro, Brice Gozo etc. Il y a aussi des rumeurs de mouvements de joueurs.

Point d’ombre sur l’aspect financier des mouvements…

Dans les pays sérieux qui se veulent professionnels, le coût des transferts est dévoilé. C’est le cas de Steve Mounié qui est en passe de signer un nouveau contrat en Angleterre pour 13M d’euros (On me dira que j’ai été très loin  mais mieux vaut se comparer à ce qui se fait de beau et de bien, ndlr). Au Bénin, c’est le mystère sur l’aspect financier des mouvements des joueurs. Logique ! Puisque même le salaire de Tchomogo n’a jamais été dévoilé de façon officielle. Cette manière sombre de procéder doit être bannie des mauvaises habitudes et des vécus des responsables du football béninois en passant par les autorités ministérielles qui en cautionnent. Ça doit commencer un jour ou à jamais !     


A.F.S.

En savoir plus...

Statistiques individuelles des internationaux béninois : David Djigla à la loupe, une saison peu reluisante

david-djigla

Plusieurs internationaux béninois ont fait office de prouesse dans leurs clubs respectifs au cours de la saison 2016-2017. A cet effet, le desk sport de « Matin Libre » vous propose les statistiques individuelles des internationaux béninois. Pour ce huitième numéro, un seul joueurest à la loupe. Découvrons-le !!!

Ce n’est pas la saison rêvée pour l’international béninois, sociétaire de Niort David Djigla. Le troisième et dernier béninois qui évolue au sein des Chamois Niortais après Saturnin Allagbé (gardien de but) et David kiki (latéral gauche). Contrairement à ces deux autres compatriotes, David Djigla a été très peu décisif et percutant cette saison. Elle fut une perte après sa blessure contractée en février 2017. Conséquence, l’ancien joueur de Onze Créateurs n’a disputé que 23 matchs en champions dans Domino’s Ligue 2 dont 15 fois titulaire. Ceci, pour un temps total de 1319 minutes. Il a été aligné à 11 reprises à domicile (620 minutes) et 12 fois à l’extérieur (699 minutes). Au cours de ces 23 présences sur la pelouse, l’ailier droit béninois a marqué deux buts dont un à domicile. Il marque, à cet effet, un but toutes les 660 minutes et détient 4% de tous les buts marqués par Niort pour le compte de la saison 2016-2017. Haut de ses 1.75 m pour un poids de 73 kg, le joueur âgé de 21 n’a offert aucune passe décisive à ses partenaires. Toutefois, il aura écopé de deux cartons jaunes, tous à l’extérieur et n’a connu aucune expulsion sur l’aire de jeu. Une saison 2016-2017 peu productive pour David Djigla qui doit redoubler d’effort pour être à la hauteur des attentes placées en lui.

Réalisation : Abdul FataïSANNI

En savoir plus...

Construction de vestiaires au stade municipal d’Adjohoun : «Ce n’est qu’un soutien que j’ai apporté», dixit Antoine Bonou

antoine-bonou

Dans une interview qu’il nous a accordée, Antoine Bonou, a fait part des raisons ayant motivé le don de vestiaires au stade municipal d’Adjohoun par son Ong, Regard Fraternel en collaboration avec son partenaire Time 4 life International. Par ailleurs,il a invité toute la population béninoise à entretenir les infrastructures sportives. Lisez-plutôt !!!

Qu’est ce qui a motivé ce don de vestiaires au stade municipal d’Adjohoun ?

(…) Ce qui a motivé ce don n’est autre chose que la décision qu’ont prise les responsables de la Fédération béninoise de football (Fbf) à l’encontre de l’équipe de football d’Adjohoun (Asvo) qui utilise ce terrain pour accueillir ses matches du championnat national. En effet, nous étions venus suivre la séance d’entrainement de l’Asvo et il nous a été donné de constater qu’il y a une décision qui sanctionnait le stade d’Adjohoun pour faute de vestiaires. Cela obligerait l’équipe à jouer ses matches à Missérété qui est à 25km. C’est à partir de là que nous avons pris la décision de voir avec notre partenaire Time 4 life International comment leur construire les vestiaires.

C’est désormais une réalité. Dites-nous comment vous vous sentez à présent ?

Je suis content comme toute autre personne qui réalise une œuvre qui est acceptée de toute la population. Vous avez vu la joie de la population. Je suis très heureux d’être auteur et acteur de ce joyau qui va permettre à l’équipe d’Adjohoun de rester sur ses terres pour accueillir ses matches.

Vous êtes le président de la Fédération béninoise de handball (Fbhb). Aujourd’hui, vous venez en appui à une équipe de football. Est-ce à dire que vous êtes un pluridisciplinaire ?

(...) Je suis toujours le président de la Fbhb. Je n’ai aucune visée vers le football. Mes équipes nationales hommes et dames sont en train de se préparer pour aller défendre les couleurs nationales au plan continental afin de décrocher une place pour la Coupe du monde. Ma veste de président de la Fbhb  demeure. Ce que j’ai fait ici, ce n’est qu’un soutien que j’ai apporté à travers mon Ong Regard Fraternel à l’équipe de football d’Adjohoun. Il n’y a rien d’autre derrière tout cela. Il n’y a aucune analogie entre les dirigeants de la Fbf et moi, ma modeste personne d’Antoine Bonou.

Envisagez-vous construire les aires de jeu de handball sur ce stade ?

Cela viendra ! Nous sommes tenus de le faire. Puisque, nous voulons aussi le développement du handball à la base. Cela fait partie de nos plans d’action au sein de la Fbhb. Nous en avons déjà construit à Dangbo, non loin d’ici. Mais une chose est de construire et une autre est de l’entretenir. Vous avez vu ce que nous avons investi sur le terrain de Dangbo. A quoi cela sert aujourd’hui ? Les jeunes ne veulent plus travailler. Ils ne veulent plus s’entrainer. Il ne sert à rien de construire et que ce soit les moutons qui passent la dessus ou que ce soit les tessons de bouteille de bière qu’on va ramasser dessus. Franchement, ce comportement n’est pas encourageant.

Un appel à l’endroit des populations tant de Dangbo que d’Adjohoun et du Bénin en général dans ce sens afin qu’elles apprennent à prendre soin des infrastructures…

Je voudrais demander premièrement à la population de la Vallée dans son ensemble et précisément aux handballeurs de Dangbo de prendre soin du terrain que nous leur avons construit. Il faut qu’ils l’entretiennent. Il faut que cela serve effectivement pour le handball. Ce terrain ne doit pas servir à des manifestations festives comme on a remarqué. Je veux également inviter toute la population béninoise à faire de l’entretien des infrastructures sportives et particulièrement des aires de jeu de handball leur priorité. Car, sans les infrastructures, on ne peut pas développer les disciplines sportives dans notre pays.

Propos recueillis par Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Organisation à Porto-Novo d’un marathon : Les responsables de l’Ong " Be the Best" s’expliquent

be-the-best

Les responsables de l’Ong " Be the Best"  ont organisé, jeudi 15 juin dernier, à l’hôtel de ville de Porto-Novo, une conférence de presse.L’objectif de cette rencontre avec la presse vise à expliquer à quoi consiste cette 1ère édition du marathon, les conditions à remplir pour y participer, les lots à gagner, les mesures sécuritaires prises…

Les partenaires, les sponsors et les responsables de l’Ong " Be the Best"  étaient face à la presse hier pour mieux les éclairer sur le marathon que va abriter la capitale du Bénin, le 30 juillet prochain. L’objectif visé est de rassembler plus de 1000 athlètes dans la ville aux trois noms. Mieux, cette compétition qui porte la marque de l’Ong " Be the Best"  a pour vision de faire de cet événement sportif le meilleur et le plus grand de la sous-région. Après la présentation de l’Ong, Espoir Sogan, directeur adjoint dudit marathon, plusieurs parcours sont prévus pour cette 1ère édition qui vise également à encourager la pratique de la course et la marche pour la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Des athlètes de la sous-région et même du Kénya sont déjà annoncés.Les amateurs et athlètes qui prendront part au Marathon Be the Best de Porto Novo  auront le choix entre une marche de 5 km, et trois courses (10 km, 21,1 km ou 42,195 km). 7 compétitions seront organisées dont 4 individuelles et 3 challenges sur la distance de 10 km. Il s’agit du challenge entreprise ou des entreprises auront l’opportunité d’utiliser le marathon pour faire du team-building ou encourager leur personnel aux compétitions sportives, du challenge club de sport ou les clubs de sport des dimanche auront l’opportunité de se mesurer entre elles et le challenge arrondissement/quartiers afin d’encourager les jeunes hommes et femmes des quartiers de Porto-Novo et des communes environnantes à travailler en équipe et à s’initier à la course vecteur de bonne santé. Nous attirons l’attention sur le fait qu’il est exigé de chaque équipe participante aux différents challenges la présence d’au moins une femme parmi les coureurs pour inciter nos mères et nos filles à ne pas seulement laisser la pratique du sport et les compétitions du genre seulement aux hommes.Il faut noter des récompenses sont prévues pour chaque compétition. Pour la marche et les différentes courses les cinq premiers coureurs seront primés, ils recevront une médaille et une enveloppe financière.

Les sponsors et les partenaires rassurent

Au cours de la sortie médiatique, les différents sponsors qui se sont déjà positionnés n’ont pas manqué de rassurer les athlètes. Pour eux, les bouchées doubles sont entrain d’être mise enfin de faire du Marathon Be the best, un événement unique tant au Bénin mais aussi dans la sous région. La fédération béninoise n’est pas restée en marge de l’événement, il y contribue de façon efficace à travers la planification du marathon. Mais aussi, les différents aspects techniques afin que l’événement soit à la hauteur des événements internationaux. François Ahlonsou, 2e adjoint au maire de la ville de la capitale du Bénin n’a pas manqué d’adresser un satisfécit aux initiateurs de ce marathon qui selon lui va mettre Porto Novo sous les projecteurs. Mieux, il a rassuré que la municipalité mettra les bouchées doubles  pour accompagner l’événement. C’est un événement à accompagner de par son caractère rassembleur mais aussi de valorisation de la capitale du Bénin a-t-il conclu.

Les agents de sécurité notamment la Police nationale et la Gendarmerie nationale vont assurer la sécurité de l’événement et faciliter la circulation aux usagers afin d’éviter les embouteillages dans la capitale. Plusieurs points sont créés pour enregistrer les participants tant dans la capitale qu’à Cotonou. Mieux, les intéressés peuvent s’inscrire sur le site de l’ONG :http://www.ongbethebest.org/marathon-be-the-best/ou en appelant le 90909088.

M.M

En savoir plus...

Statistiques individuelles des internationaux béninois : David Kiki à la loupe, un jeune plein d’avenir

david-kiki

Tout au long de la saison 2016-2017, plusieurs internationaux béninois ont laissé bonne impression dans leurs clubs respectifs. A cet effet, le desk sport de « Matin Libre » vous propose les statistiques individuelles des internationaux béninois. Pour ce septième numéro, un seul joueur est à la loupe. Découvrons-le !!!

Barré en début de saison à Niort par une concurrence, David Enagnon Kiki (Photo), a tout de même poursuivi le travail. Il a donc attendu son heure sonné, la saisit et en a  assuré son rang de titulaire jusqu’à la fin de la saison 2016-2017. A 23 ans, le latéral gauche béninois David Kiki a fini par s’imposer dans la défense des Chamois Niortais. Cette saison, l’international béninois qui a valablement pris la place d’Emmanuel Imorou en équipe nationale a disputé en club, un total de 31 matchs en championnat en autant de titularisations dont 16 fois à domicile. Il a été décisif dans le maintien des Niortais en Ligue 2. Il a, à cet effet, totalisé un temps global de 2697 minutes, soit 1350 minutes à l’extérieur. Technique comme un latéral moderne, David Kiki monte pour apporter le surplus dans les actions offensives quand l’occasion lui présente. Conséquence, il a été non seulement passeur décisif à deux reprises mais aussi buteur.Le joueur né le 25 novembre 1993 a offert de deux passes décisives à ses partenaires, s’impliquant à 9% des buts marqués par Niort. Un marque un but toutes 1350 minutes à l’extérieur contribuant à 2% des buts marqués par les  Chamois. Tout au long de la saison, il n’a écopé que de cinq cartons jaunes et zéro rouge. Rappelons que le joueur béninois, haut de ses 1.80 pour 76 Kg a, en début de saison prolongé son contrat de deux ans. Ce qui le lie désormais à sa formation jusqu’en 2019. Il devrait toutefois améliorer son jeu aussi bien défensif qu’offensif notamment lors du dernier geste (les centres, ndlr). Gage d’un bon latéral moderne complet.

Réalisation : A.F.S.

En savoir plus...

Présent à l’ouverture de « Bénin foot workshop » : Moussa Saka offre 5 millions de francs et 5 mille litres de carburant

moussa-saka

Afin de permettre l’éclosion du football béninois, la Fédération béninoise de football (Fbf) en collaboration avec le groupe Lc2 Internationale a innové à travers « Bénin foot workshop » qui lance le début des différents championnats à venir. Lors de ce lancement, la Société Octogone TradingOil S.A. (Oto) et Octogone Stockage Produits pétroliers (Ospp) représentée par Moussa Saka, président de l’Asfa d’Adjara (club de la Ligue 3) a saisi l’occasion pour appuyer l’organisation par un chèque de 5.000.000 Francs Cfa avec 5000 litres de carburant. Cette action vient s’ajouter aux œuvres sociales et aux nombreuses donations pour le développement du football au Bénin.«Mes impressions sont immenses et pleins de joie. Parce que, voir ces genres d’initiatives, il faut les accompagner », dira Moussa Saka qui a ajouté que Moucharafou Anjorin et Enock Lagnidé sont pétris d’expériences dans le domaine du football. « On ne peut que les accompagner », a-t-il laissé entendre. A l’en croire, son geste entre dans le cadre de l’encouragement et de la promotion du football à la base. «Il n’y a pas de grandes équipes sans un grand championnat. Il n’y a pas d’équipe nationale de haut niveau sans un bon championnat », a-t-il dit avant de conclure : « un bon club, une bonne équipe, ça passe par un bon championnat. Raison pour laquelle nous sommes aux côtés de nos grands frères pour les accompagner afin quele championnat se déroule dans de très bonnes conditions».

Des  ambitions pour le championnat

Pour le prochain championnat, le club du président Moussa Saka a des ambitions. «C’est de pouvoir bien  jouer et gravir des échelons » a-t-il laissé entendre avant d’ajouter : « on  est en train de mettre les bouchées doubles pour que cette équipe (Asfa d’Adjarra) rayonne dans un premier temps, soit représenté sur le plan national et international». Mais pour ce championnat, l’objectif est clair. « On va se battre pour la montée en deuxième division», a conclu Moussa Saka.

A.F.S.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !