TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Société

Arrêté rectoral de sortie de crise à l’Uac : Des responsables étudiants toujours insatisfaits se prononcent

universite-dabomey-calavi

Face à la situation de crise qui perdure sur le campus d’Abomey-Calavi et après plusieurs médiations du vice-premier chargé de l’enseignement supérieur, les autorités rectorales et décanales ont pris dans la nuit de ce mercredi, 1er juillet 2015, un arrêté rectoral autorisant l’organisation d’une première délibération dans chaque Ue et une seconde délibération tenant lieu de rattrapage par semestre à l’Uac. Chose curieuse, les responsables étudiants ont décidé de poursuivre les mouvements tout en exigeant uniquement un arrêté stipulant la rétrocession de la session de rattrapage à l’Uac. Pour ces derniers, le rectorat vient à nouveau de confirmer à travers ledit arrêté, sa volonté de ne pas organiser la deuxième session dans la cité universitaire.
(Lire les interventions du Pdt/Fneb et Pdt/Uneb)

Fidèle Boccossa, Pdt de l’Uneb

« L’arrêté rectoral stipule qu’on compose une fois et on délibère deux fois. Non, ce n’est pas ce que nous demandons. Nous demandons seulement la session de rattrapage. Nous demande un arrêté rectoral qui autorise l’organisation de la session de rattrapage. C’est tout. En tout cas, les négociations vont se poursuivre et on verra bien. Nous poursuivons les mouvements jusqu’à satisfaction totale de nos revendications. »

Bill Souleymane Kingninouho, Pdt/Fneb

« Dans cet arrêté rectoral, il n’est mentionné nul part qu’il y aura une session de rattrapage mais plutôt d’une deuxième délibération des compositions du premier et du deuxième semestre. En effet, d’après cet arrêté, après les compositions du 1er et 2eme semestre, il y aura une première délibération qui va déclarer admis tous les étudiants ayant réunis une moyenne supérieure ou égale a 10 (système de somation) ; et après il y aura une deuxième délibération pour les rachats. En ce qui concerne la reprise des cours du second semestre, le recteur a bien dit hier devant le vice premier ministre qu’il n’y a pas d’amphi disponible pour faire les cours avant Septembre. Nous lui avons faire des propositions dans ce sens et le ministre lui a demandé d’aller réfléchir à ça et on se revoit le vendredi soir pour conclure. Donc la publication de cet arrêté est nulle et de nul effet. Le recteur fait du gaspillage dans la communication parce que ce n’est pas ses sous, ce n’est pas avec son salaire il le fait. La session unique est maintenue. La voie est ouverte aux rachats massifs, aux tripatouillages de résultats...etc. Conclusion : une seule session pour deux délibérations. »

Propos recueillis par A.B

En savoir plus...

Séance de travail et d’échanges au Cfme : La Soneb définit ses objectifs stratégiques pour 2016

soneb-1

Les acteurs impliqués dans la gestion de l’eau et les cadres  de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) ont été conviés hier, jeudi, 02 juillet 2015 à une séance de concertation sur la définition des objectifs stratégiques de la structure pour 2016. Procédant à l’ouverture de l’atelier au Centre de formation aux métiers de l’eau (Cfme), le Dg/Soneb, David Babalola a évoqué des résultats probants de cette nouvelle politique de gestion imprimée à la société depuis quelques années.

Evaluer le taux d’exécution du budget et définir des objectifs stratégiques de la Soneb à l’horizon 2016, c’est l’objectif de la rencontre annuelle organisée hier au Centre de formation aux métiers de l’eau. Pour Jean Degbe, Directeur du contrôle général et de la gestion des risques, ce management participatif imprimé à la Soneb par le Dg David Babalola permet une auto-évaluation des actions menées en vue de faire des prévisions et de se donner les moyens de relever les grands défis de l’eau au Bénin. Ainsi, cette approche de gestion a conduit à des résultats probants au titre de l’année 2015 notamment la réalisation à 106% des prévisions faites en eau brute et en eau vendue de même que 70% des prévisions faites en extensions et 100% de celles faites en branchements. Pour le Dg/Soneb, David Babalola, cette politique de gestion doit être péreniser car elle permet, malgré la pénurie d’énergie électrique, d’atteindre les objectifs fixés. « Notre objectif, c’est de donner de l’eau potable à toutes les béninoises. Il nous faut aussi réduire les plaintes en donnant plus de satisfaction à la clientèle » a-t-il renchéri pour souligner que de grands défis restent à relever. Pour lui, la Soneb est désormais un modèle dans la sous-région grâce à son expertise et il importe de conserver cette position par des actions concrètes. Il s’agira, selon David Babalola, de renouveller les compteurs vieux de dix ans, d’acquérir des compteurs de nouvelle génération, réactualiser le budget de la société, améliorer les prestations du personnel grâce au renforcement des capacités des cadres et agents de la Soneb. Il a également évoqué la nécessité de la mise en œuvre de la stratégie d’externalisation pour une amélioration de la gestion de l’eau. Pour finir, il a exhorté les participants à faire preuve de sérieux afin que de véritables prévisions soient faites pour le bonheur des populations béninoises.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Proclamation des résultats du Cep 2015 : 89,61% des candidats déclarés admissibles

education

Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juin 2015 sont situés sur leur sort depuis hier, mercredi, 1er juillet 2015. Les résultats ont été donc proclamés sur tout le territoire national. Au plan national, le taux de réussite à cet examen est de 89,61%. Les départements de l'Atlantique littoral réalisent le meilleur taux de réussite et les départements du Borgou-Alibori ferment la marche.  Les résultats se présentent comme suit dans les différents départements : Atacora-Donga : 90,33% ; Atlantique-Littoral : 93,97% ;  Borgou-Alibori : 83,74% ; Mono-Couffo : 83,80%, Ouémé-Plateau :93,93% et Zou-Collines :91,90%. Rappelons qu’au total 211.051 candidats dont 87 041 filles ont composé du 02 au 05 juin dernier les épreuves écrites et sportives de l’examen Certificat d’Etudes primaires (Cep 2015).

A.B

 
En savoir plus...

Suite aux affrontements entre étudiants et forces de sécurité : François Abiola échange avec les acteurs de la crise à l’Uac

francois-abiola

(Le véhicule du Dir/Enam brulé, des centaines de motos endommagées hier)
Les responsables étudiants et le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Brice Sinsin ont tenu une séance de travail avec le vice premier ministrechargé de l’enseignement supérieur mercredi, 1er juillet 2015 dans les locaux du ministère. Cette séance d’échanges fait suite à l’échec des négociations rectorat/responsables étudiants qui a débouché sur des affrontements sanglants dans la cité universitaire mardi dernier. C’était donc l’occasion pour le ministre François Abiola de prendre des mesures subséquentes pour un retour au calme dans ce haut lieu de savoir. Après avoir écouté les deux parties, l’autorité ministérielle a déploré le fait que le campus soit transformé en un champ de bataille par faute de permanence du dialogue. François Abiola a, alors, donné des recommandations fermes aux deux parties pour une sortie de crise dans les plus brefs délais. Il a été donc recommandé au recteur Brice Sinsin d’aller à la rencontre des proviseurs et du corps professoral de l’Uac afin que des décisions consensuelles relatives à la crise soient prises en commun accord avec la communauté estudiantine au plus tard vendredi prochain. Les responsables étudiants ont été également sommés de ramener leurs militants à de meilleurs sentiments en vue faciliter les négociations.  « Il n’y a pas eu pour l’instant, de décisions prises mais chacun est envoyé en mission et je pense qu’au plus tard le vendredi à 17 heures on aura la solution » a confié Fidèle Boccossa de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) à l’issue de la séance tenue avec le ministre. Se prononçant sur la reprise des affrontements sur le campus et l’incendie de la voiture du Directeur de l’Ecole nationale d’administration et de management (Enam), le responsable syndical de l’Uac rend responsable le rectorat. « On n’a pas cassé le véhicule du directeur de l’Enam. Le véhicule est brûlé, ce sont des dommages collatéraux parce qu’il y a eu plus de 400 motos qui ont été aussi cassées par les forces de l’ordre» a-t-il martelé. Il faut signaler que les actes de violence ont effectivement repris hier avec d’énormes dégâts matériels et plusieurs blessés dans le rang des étudiants qui semblent être déterminés à faire échec à cette réforme du rectorat. Rappelons que les étudiants réunis au sein des organisations telles que l’Uneb, la Fneb et l’Unseb protestent contre la suppression de la session de rattrapage à la Flash et dans les autres entités de l’Uac.

Aziz BADAROU

 
En savoir plus...

Ouverture du pont de Fifadji demain par Yayi Boni : Fin du calvaire des Cotonois

inauguration-pont-fifadji

Le pont de Fifadji dans Cotonou sera ouvert à la circulation demain après-midi. C’est la  bonne nouvelle  qui est annoncée aux Cotonois  à l’issue de la visite   du président  Yayi a Boni sur  le chantier  ce mercredi 1 juillet 2015.

Ouf, les usagers de la voie de Fifadji vont souffler  désormais et leurs peines vont sensiblement dimuniées.  «Lorsque nous avions parlé de la construction de ce pont, beaucoup n’y croyaient pas. Cet ouvrage va complètement changer le visage de Fifadji, surtout avec les lampadaires que nous sommes en train d’installer», s’est réjoui le président Yayi Boni. Et pour cause, ses concitoyens  auront de meilleures conditions de mobilité.  Mieux, Yayi  Boni fait de nouvelles promesses:» nous allons négocier d’autres ouvrages pour que Cotonou mérite son nom de capitale économique du Bénin». Aussi, a-t-il exprimé sa gratitude à  la Banque mondiale et tous  les  partenaires  financiers  du projet. Il annonce par ailleurs le lancement dans les tout prochains jours d’autres programmes d’assainissement en faveur de la ville de Cotonou.
 
Cet ouvrage estimé à 3,5 milliards de nos francs est la composante phare du vaste projet d’assainissement dans les villes de Cotonou, Abomey-Calavi et Sèmè-Podji dénommé Programme d’urgence de gestion environnementale en milieu urbain (Pugemu). Il s’agit d’un programme qui prévoit le débroussaillage et le calibrage des lits d’écoulements des eaux pluviales par dragage, avec au croisement des principaux axes de circulation, la construction de ponts et dalots. Ces travaux visent à mettre hors d’eau les points critiques des axes de circulation, dans les quartiers desservis et à permettre l’évacuation des stagnants dans les habitations vers les exutoires que constituent les zones humides de rétention, le lac Nokoué et la lagune de Cotonou.  

Les travaux sont exécutés à environ 95% selon Marcellin BOCOVE, Directeur Général Adjoint, chargé des opérations de l’AGETUR-SA qui est le Maître d’Ouvrage Délégué.  En 2010, « on se souvient que c’est en pirogue qu’on traversait ce point critique. C’est pour cela qu’il a plu au Chef de l’Etat de solliciter de la Banque Mondiale son concours financier » a-t-il rappelé. Le pont est entièrement construit, avec  des fondations enfouies à 80 mètres de profondeur. L’éclairage est assuré par un système solaire complètement installé. Il ne reste que quelques travaux de finition à faire au niveau des voies qui se situent en contrebas par rapport au pont, de même que l’aménagement d’un jardin de deux hectares pour agrémenter l’espace du côté de Sainte Rita. Mais en attendant, le pont sera ouvert à la circulation demain vendredi. Le Président de la République a reconnu que c’est une vraie prouesse. C’est bien parti pour  Noël Fonton, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Assainissement.  Dès son entrée en fonction, le nouveau ministre a immédiatement fait de l’achèvement de ce chantier une priorité.

Le Pugemu vise à améliorer les infrastructures et atténuer les impacts négatifs sur l’environnement résultant des inondations dans la région du Grand Nokoué et accroître le niveau de préparation du Bénin à faire face aux inondations futures. La composante A du Pugemu est celle qui prend en compte les travaux de construction de collecteurs d’assainissement pluvial et du pont de Fifadji. Un pont construit en remplacement de la digue qui répond au souci d’assurer une continuité du trafic en toutes saisons sur cet axe critique qui supporte un trafic quotidien de près de 20 000 véhicules, mais qui est souvent coupé lorsque les eaux de la crue remontent dans le bassin P de la ville de Cotonou. Les travaux de construction du pont de Fifadji ont été lancés par le Président de la République en février 2014 pour un délai contractuel allant jusqu’à 15 mois. L’ouverture du pont à la circulation des véhicules légers et des motos permettra de désengorger la circulation dans Cotonou.

Mike MAHOUNA  

Le ministre Sossouhounto oublié !



Un constat. Dans la délégation ayant accompagné le chef de l’Etat sur le chantier du Pugemu à Fifadji, on pouvait noter l’absence de l’ancien ministre Christian Sossouhounto. Pourquoi cet intérêt autour de la personne du jeune ministre ? Simplement, parce que c’est lui qui a supervisé et mis la pression sur l’entreprise et les ouvriers pour que les travaux en soient presqu’à la fin aujourd’hui. Malheureusement, il ne sera pas de la partie. A défaut de sa présence physique, on pouvait tout au moins remercier le ministre remplacé au gouvernement à la suite du remaniement ministériel intervenu il y a deux semaines.  des ministres.   Est-ce un oubli ? Le tir sera certainement corrigé.

 
En savoir plus...

Certificat d’Etudes primaires session de juin 2015 : Les résultats proclamés ce jour

education

Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juin 2015 pourraient être situés sur leur sort ce jour, mercredi 1er juillet 2015. Les résultats pourraient être donc proclamés cet après-midi au niveau des circonscriptions scolaires et directions départementales de l’enseignement primaire sur toute l’étendue du territoire national. Les 211.051 candidats dont 87 041 filles qui sont allés à l’assaut du Certificat d’Etudes primaires (Cep 2015) du mardi, 02 au jeudi 04 juin dernier sauront alors à quel saint se vouer. Notons que le plus jeune candidat à l’examen du Cep 2015 est âgé de 09 ans alors que le plus âgé en a 46.

A.B

En savoir plus...

Rencontre entre les responsables étudiants et le rectorat de l’Uac : Un nouvel échec des négociations pour relancer la crise

bill-souleymane

(Le Président de la Fneb arrêté puis relâché par les forces de sécurité)
La séance de travail initiée par les autorités rectorales et décanales et les responsables étudiants hier, mardi, 30 juillet 2015 pour se pencher sur la situation de crise qui prévaut à l’Uac depuis le 15 avril 2015 a simplement tournée au vinaigre. Les négociations ont dégénéré et il s’en est suivi des affrontements entre étudiants et forces de sécurité. Des affrontements qui ont d’ailleurs conduit à l’arrestation du président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), Bill Souleymane Kingninouho. En effet, la séance de travail a démarré dans la quiétude totale dans l’Amphithéâtre Houdégbé avec notamment une horde de policiers à l’entrée pour assurer la sécurité. Prenant la parole, le recteur Brice Sinsin a expliqué les mesures prises pour solutionner cette crise. Il s’agit de la mise sur pied d’une commission devant travailler avec les responsables étudiants dans l’optique de cerner les contours de la situation et d’en apporter des solutions idoines. Les travaux de ladite commission dureront deux mois en attendant la reprise des cours en septembre. Pour le recteur, le souci majeur de son équipe est de faire valider les diplômes délivrés à l’Uac sur le plan international. Chose curieuse, aucun point relatif à l’organisation ou non de la session de rattrapage n’a été abordé ni inscrit à l’ordre du jour. Ce que les responsables étudiants ont déploré en rejetant la proposition des autorités rectorales et décanales. Pour ces derniers, le rectorat est en train de faire du dilatoire pour distraire les étudiants.  

La salle s’enflamme...

Mais le vase a débordé lorsque les autorités ne se sont pas montrées favorables aux interventions des responsables étudiants. Ce qui a suscité de vives réactions dans le rang des étudiants qui ont affirmé qu’il a été écrit, dans le communiqué, une séance de travail et non une séance d’information. Après moult réactions et rires hostiles, il a été permis à Fidèle Boccossa de l’Uneb d’intervenir. Pour lui, la seule condition pour un retour au calme, c’est l’organisation de la session de rattrapage à la Flash et le retrait des forces de sécurité du campus sans oublier l’annulation de l’arrêté portant fixation des frais de retrait des actes administratifs. Ainsi, les étudiants ont été invités à se retirer et la séance devrait s’achever à queue de poisson quand ces derniers ont commencé par scander des slogans hostiles à l’endroit du recteur avec une marche de protestation, branchages en main, sur tout le campus. La réaction des forces de sécurité ne s’est pas fait attendre. Ils ont recouru au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Des étudiants ont été encore sévèrement bastonnés par des policiers et certains arrêtés dont le président de la Fneb, Bill Souleymane. Ce dernier a été poursuivi puis arrêté dans l’un des bureaux du Cous-Ac. Cette arrestation du responsable-étudiants pourrait envenimer la crise à l’Uac avec des mouvements certainement plus corsés les prochains jours. Aux dernières nouvelles,  le pdt/ Fneb a été relaché tard dans la nuit.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Paix, stabilité sociale et politique au Bénin sous Yayi : Léonce Houngbadji rend grâce à Allah

leonce-houngbadji

Une séance de prière a été faite en l’honneur du chef de l’Etat et de toute la Nation béninoise hier mardi 30 juin 2015 à la mosquée centrale de Jonquet. La prière a été organisée par l’actuel directeur de la communication du ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, Léonce Houngbadji pour remercier Allah pour avoir permis des élections apaisées au Bénin.  

Les Imams de la mosquée centrale de Jonquet ont prié pour toute la nation béninoise avec à sa tête, le président Yayi Boni. Des prières de paix, de quiétude et de sécurité car, selon les Imams, les dernières élections législatives puis locales et communales se sont déroulées au Bénin sans que la cohésion sociale et l’unité nationale ne soient ébranlées. C’est donc pour rendre grâce à Dieu pour toutes ses merveilles en faveur du Bénin que Léonce Houngbadji, journaliste et observateur averti de la scène politique nationale a décidé d’organiser des séances de prières musulmanes et chrétiennes sur l’ensemble du territoire national. Ceci pour remercier également le Chef de l’Etat pour avoir porté son choix  sur la personne de Placide Azandé, à la tête du ministère de l’Intérieur, de la sécurité publique et des cultes. Ibrahim Ousmane, président de l’union islamique du Bénin et 2ème vice-président du collectif des imams et ses pairs ont donc prié pour le nouveau Mispc, Placide AZANDE et souhaité qu’Allah le guide et l’accompagne afin qu’il réussisse sa mission républicaine. Léonce Houngbadji n’a pas manqué de demander à Dieu de veiller spécialement sur le Président de la République pour qu’il puisse continuer à gouverner le pays dans la paix, la stabilité et la sécurité. «Le Chef de l’Etat fait beaucoup pour notre pays, depuis 2006. Il a besoin de nos prières sincères et constantes pour aller encore plus loin sur les questions de développement de notre pays» a-t-il confié. Pour Ibrahim Ousmane, il faut assister le Chef de l’Etat pour les neuf mois à venir pour qu’il puisse finir son mandat en paix, dans la sécurité et la quiétude. « Nous avons besoin des prières constantes et efficaces» poursuivit Léonce Houngbadji. C’était également l’occasion pour Léonce Houngbadji d’offrir des vivres à la communauté musulmane en ces périodes de carême. Notons que d’autres confessions religieuses seront conviées au même exercice.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Blocage des activités académiques à l’Uac : Le recteur rencontre les responsables étudiants ce jour

universite-dabomey-calavi

Les responsables des trois organisations estudiantines à caractère syndical sont conviés à une séance de concertation avec les autorités rectorales et décanales dans l’après-midi de ce jour, mardi, 30 juin 2015. Au cours de la séance, les deux parties évoqueront la question relative à la session de rattrapage et tenteront de trouver des solutions idoines pour une sortie de crise. Faut-il le rappeler, l’Uneb, la Fneb et l’Unseb avait déclenché le mouvement « Campus macchabée » face au refus du rectorat de prendre un acte administratif consacrant la rétrocession de la deuxième session aux étudiants de la Flash et des autres entités de l’Uac. Après le blocage des compositions à la Fadesp et à la Faseg, le rectorat et le corps professoral de l’Uac ont décidé de rencontrer la communauté estudiantine en vue d’un retour au calme que le ministère de tutelle a d’ailleurs souhaité en adressant des correspondances au recteur Brice Sinsin.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Séance de concertation à l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin : Vers l’évaluation des projets « Sécurité alimentaire »

entrepreunariat

L’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin a réuni vendredi dernier tous ses partenaires (bénéficiaires d’un financement des Pays-Bas) dans le secteur de la sécurité alimentaire. Ceci dans l’optique d’évaluer et de renforcer les liens entre les différents projets et programmes. Les échanges ont porté sur les moyens de collaboration en général et sur l’appui à l’entreprenariat, la pisciculture et les modes d’inclusion effective des autorités centrales et locales. Ayant déclaré l'atelier « sans PowerPoint », les participants se sont livrés à des échanges en plénière, en foire et par l’approche Café mondial, pour favoriser les échanges les plus directs  possible. L’objectif de l’Ambassade est de renforcer l’intégration et la synergie entre les différents programmes par des rencontres périodiques et ainsi de contribuer à une bonne coordination et à de meilleurs résultats dans le secteur.

A.B

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !