TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN COUVERTURE 4G BILLBOARD 970x250-px-01

A+ A A-

Promotion de l’aviculture locale : La Sobebra offre 2064 tonnes de drêche à l’IAB

sobebra

La Sobebra, industrie agroalimentaire spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des bières, boissons gazeuses et eaux minérales scelle un partenariat avec l’Interprofession de l’aviculture du Bénin (IAB). Ledit partenariat a été matérialisé par la signature d’un protocole d’accord, vendredi 6 janvier 2017 à la brasserie à Cotonou.

L’article 1er du protocole d’accord signifie clairement que la Sobebra fait don de 2064 tonnes de drêche alimentaire humide sur l’année, soit 172 tonnes en moyenne par mois à l’IAB qui l’accepte. Selon Sébastien Yves Ménager, Directeur général adjoint de la Sobebra, c’est une démarche de solidarité philanthropique vis-à-vis d’une profession qui a beaucoup souffert ces derniers mois, du fait de la crise financière au Nigeria ; ce qui a entraîné l’invasion de produits avicoles à moindre coût mais de qualité douteuse. Avec ce partenariat, cette drêche, résidu provenant du processus de brassage et de filtration de la bière et contenant des substances nutritives, permettra de bien nourrir les volailles et d’avoir aussi des œufs de qualité à des prix  réduits sur le marché. Face à la presse pour la signature du protocole d’accord, M.Yves Menager a exprimé sa fierté de voir que cette action vient répondre non seulement à un problème économique mais vient prouver aussi que la Sobebra s’inscrit dans une démarche de société citoyenne avec une réponse écologique. « Aujourd’hui nous sommes là dans le cadre de l’aviculture. J’espère que demain nous serons là pour d’autres projets qui permettront de répondre positivement aux ambitions de l’Etat béninois en matière d’environnement durable », a laissé entendre le Directeur général adjoint de la Sobebra avant de souhaiter une excellente nouvelle année à ces producteurs d’œufs de table et de viandes de volailles. Au nom de l’IAB, le vice-président Rémi Codjia a remercié la Sobebra pour ce partenariat. A en croire ses propos, la drêche est une matière première très usité dans l’alimentation animale. C’est pourquoi, dans une vision futuriste, il a plaidé pour l’augmentation si possible de la quantité gracieusement mise à la disposition de l’interprofession. Mais avant, Rémi Codjia a rassuré que les 2064 tonnes seront utilisées à bon escient.

Dernière modification lemercredi, 11 janvier 2017 05:22
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !