TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Echos du Septentrion

Riliwanou-Arouna

BASSILA
Vers une collaboration tradithérapeutes et médecine moderne

La commune de Bassila a abrité, vendredi dernier, une séance de restitution de l’étude sur la collaboration entre les structures de santé et  les tradithérapeutes dans la zone sanitaire de Bassila. C’était en présence des acteurs des deux ordres  de santé, des  enseignants-chercheurs.

L’objectif de cette étude menée par Dr Emmanuel N. Sambiéni, Enseignant-Chercheur à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines à l’Université de Parakou (FLASH/UP) est de définir ensemble une feuille de route qui serait une porte de sortie et une référence sur le plan  national pour asseoir la collaboration entre la médecine traditionnelle et moderne. Il a été question de relever à quel niveau se situe la collaboration entre les deux ordres de médecine et comment faire pour formaliser et renforcer cette collaboration afin que les populations puissent en bénéficier au maximum.

Pour Dr Elysée Somassè, Consultant technique international du Programme d’appui au secteur de la santé (PASS SOUROU), il y a des choses intéressantes dans la médecine traditionnelle qu’on peut valoriser davantage, faire connaitre et soigner dans la médecine moderne. C’est pourquoi, il est important de renforcer cette collaboration qui doit exister entre les praticiens de la médecine traditionnelle et les agents de santé dans les différentes formations sanitaires.

Dr Mahamoud Zongo, directeur départemental de la santé (DDS) du département de la Donga, Frédéric Yéfounri et Séidou Amidou respectivement directeur de l’hôpital de zone de Bassila et chef d’arrondissement de Bassila ont salué cette initiative de PASS SOUROU et souhaité une franche collaboration entre les tradithérapeutes et la médecine moderne.

NATITINGOU
AIC galvanise les cotonculteurs de l’Atacora pour un rendement record

Mathieu Adjovi, le président de l’Association interprofessionnelle du coton à la tête d’une délégation de sa structure a tenu une séance dans la commune de Natitingou avec les producteurs  des neuf communes de l’Atacora. L’objectif de cette descente est de saluer la performance des producteurs du coton de l’Atacora pour la campagne 2017-2018 qui est de 105.661,81 tonnes contre 94.559 tonnes la campagne précédente. Il n’a pas manqué de dire la fierté du Chef de l’Etat à leur endroit pour des efforts consentis pour relever le niveau de la production nationale depuis le retour de l’AIC dans le secteur.

Il a exhorté à décupler les productions avec le ferme engagement de mettre à leur disposition à temps des intrants de qualité et en quantité. Car l’objectif à la fin de cette nouvelle campagne qui a démarré avec les semis, est de 700.000 tonnes, afin de hisser le Bénin au rang des meilleurs producteurs du continent.

Les producteurs ont salué l’intérêt que porte le gouvernement à la filière coton et ont pris l’engagement de l’accompagner dans cette vision pour l’atteinte des objectifs, tout en faisant des doléances relatives à la réfection à temps de l’espace linéaire des pistes de coton afin de faciliter l’évacuation du coton et la révision à la hausse du taux des prestations sur commercialisation pour renforcer leur autonomie financière.

KANDI
Le 1er Août 2018 célébré à Kassakou

C’est le village de Kassakou situé à l’entrée Sud de la commune de Kandi qui a été retenu par le conseil communal pour abriter les manifestations officielles de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Cette décision a été prise au cours de la deuxième session ordinaire du conseil communal.

Les conseillers communaux de Kandi ont, également adopté le compte administratif  de gestion 2017 du maire Alidou Démonlé Moko avec un solde excédentaire en fonctionnement de 4.170.250 Francs Cfa. Alors qu’en 2016, ce compte, a eu un déficit de 5.085.300 Francs Cfa et en investissement un résultat excédentaire de 138.518.549 soit un résultat définitif de 303. 496.925. Avec un taux d’exécution budgétaire au cours du 1er semestre de 41,81%. C’est ce qu’il convient de retenir à l’issue des travaux de la deuxième session ordinaire de l'année 2018.

Le conseil a autorisé la création d’un champ de foire permanent de la commune et dont la promotion et la gestion seront faite dans le cadre d’un partenariat Public-Privé, la création d’un service santé et affaires sociales de la mairie, du voyage au cours du 3ème trimestre de l’année 2018, d’une délégation conduite par le maire de Kandi à Villefranche-sur-Saône (France) et Alphen-Chaam (Pays-Bas) pour respectivement, la signature du protocole d’accord 2018 et la définition des actions prioritaires.

Le maire Alidou Démonlé Moko, a remercié les 18 conseillers pour l’esprit d’ouverture et la parfaite cohésion qui règne en leur sein, avant  de les convier à focaliser leur attention sur la mobilisation des ressources propres pour la réalisation des infrastructures de développement.

NIKKI
La mairie dote l’hôpital SounonSéro de matériels médicaux

Une table d’examen gynécologique, 25 lits d’hospitalisation, 6 chariots de soins, 40 matelas, 5 réfrigérateurs, 39 potences, 2 Oxymètres de pouls, une machine à laver et un codificateur de matériels. Tel est composé le matériel médical offert par la mairie de Nikki à l’hôpital SounonSéro.  

D’une valeur de plus de 10 millions de Fcfa, ce don est l’expression du respect de la parole donnée. Car, le conseil communal du maire Oumarou Lafia avait fait la promesse de renforcer le plateau technique de l’hôpital. Amadou Sylla, premier adjoint au maire procédant à la remise du don, a rappelé que, c’est la contribution du conseil communal au bien-être de la population. Il n’a pas manqué d’exhorter le personnel de l’hôpital à faire un bon usage du matériel.
Winin Lafia Séidou et Réné Darathe respectivement représentant de l’association de développement SuTiiDéra et directeur de l’hôpital SounonSéro ont témoigné leur gratitude au conseil communal pour avoir honoré leur parole.

MALANVILLE
1519 candidats à l'assaut du certificat d'études primaires2018

Ils sont 1519 candidats, dont 850 garçons et 669 filles qui vont à l'assaut du certificat d’études primaires dans la commune de Malanville pour le compte de l’année 2018.
C’est  Moussa  Nouhoun, deuxième adjoint au maire de la commune de Malanville,  qui a procédé lundi dernier, au lancement des épreuves du certificat d’études primaires (CEP) pour le compte de l’année 2018 au centre de composition du village de Garou.

Le centre de composition qui a abrité cette cérémonie officielle de lancement, a été créée cette année avec 223 candidats dont 148 garçons et 75 filles répartis dans 6 salles.

Boycott de la 2ème session ordinaire par les conseillers frondeurs

Les conseillers communaux qui ne sont plus en odeur de sainteté avec le maire InoussaDandakoe et qui veulent le voir partir de la tête de la commune, ont, à l’occasion de la 2ème session ordinaire du conseil communal, rejeté tous les points inscrits à l’ordre du jour. C’est en effet, la formule trouvée par ces derniers pour se faire entendre. Car, ils ont exigé par une déclaration, la convocation d’une session extraordinaire devant conduire à la destitution du maire InoussaDandakoe, qui selon ces derniers ne méritent plus de diriger la commune.

BANIKOARA
Vers la modernisation du service de l’état civil

Une équipe de la mairie de Banikoara a effectué une descente dans certains bureaux d’arrondissements de la commune. L’objectif de cette descente est la modernisation et la dynamisation du service de l’état civil à travers des réformes à mettre en œuvre dans les tout prochains jours au niveau de la commune. Il a été question de faire un certain nombre de constats sur la tenue des registres d’actes d’état civil, s’enquérir des difficultés des secrétaires d’arrondissements. L’état civil, la documentation et les services des archives de la mairie seront impactés par cette réforme qui va se traduire par l’informatisation complète de ces différents services de l’administration communale. Ce qui va assurer une bonne sécurisation des données des populations de la commune de Banikoara.

Réalisation : Albérique HOUNDJO (BrBorgou-Alibori)

Dernière modification lejeudi, 05 juillet 2018 05:09
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !