TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Incarcération du député Atao Hinnouho : Ce qu’en dit le procureur Togbonon

procureur-Togbonon

Le député Atao Hinnouho séjourne depuis dimanche 13 mai 2018, à la prison civile de Cotonou. Précédemment accusé d’être impliqué dans l’affaire de faux médicaments qui a conduit plusieurs responsables de société grossiste en prison, il est reproché, à nouveau, à l’élu du peuple, son implication dans des fraudes douanières. Dans son intervention ce lundi 14 sur une télévision privée, le Procureur de la République Gilbert Togbonona souligné qu’il y a deux procédures en cours contre le député  Mohamed Atao Hinnouho au tribunal de première instance de Cotonou. « Nous rappelons que M. Hinnouho Mohamed Taofick a actuellement deux procédures pendantes devant le Tribunal de Première Instance de Cotonou. L’une devant le juge d’instruction pour laquelle la levée de son immunité a été sollicitée, et l’autre,devant le juge des flagrants délits pour des infractions au code de la douane. (...) S’agissant de la procédure de flagrant délit, un mandat de dépôt a été émis à son encontre le 3 mai 2018 et depuis ce jour, il est entre les mains du régisseur de la prison civile de Cotonou’’, a-t-il fait savoir. Quant à l’état de santé du député, le procureur refuse d’en parler et estime juste que« la procédure sur le flagrant délit a pris corps». Pour lui, le Procureur de la République a joué son rôle en le remettant au régisseur de la prison civile de Cotonou qui devra, à son tour, jouer sa partition.« Chacun a son rôle et le législateur a édité le rôle de chacun. Mieux, le débat ne se fait pas au niveau de la presse mais plutôt dans le prétoire », a-t-il confié au sujet de la position des avocats du député Atao Hinnouho. Pour finir, le Procureur affirme que tout s’est passé dans les règles de l’art. «Le Régisseur m’a rendu compte de son travail. Par rapport au certificat médical, nous avons dit ce que nous pouvons vous renseigner. Il revient aux uns et aux autres de jouer sa partition. Si quelqu’un n’est pas satisfait, il n’a qu’à saisir les tribunaux aux fins », a-t-il poursuivi. Affaire à suivre !!!

A.B

Dernière modification lemercredi, 16 mai 2018 05:18
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !