TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Protection des élèves contre les abus sexuels : CIPCRE Bénin sensibilise les acteurs scolaires de Parakou

genre

Les acteurs clés des enseignements primaire et secondaire de la commune de Parakou ont été outillés sur le contenu de la Charte de bonnes pratiques dans un établissement scolaire pour la protection des élèves contre les abus sexuels sur invitation du Cercle international pour la promotion de la création (CIPCRE) Bénin.

C’est la salle des fêtes du lycée Mathieu Bouké de Parakou qui a abrité les travaux de cet atelier de sensibilisation qui a réuni les directeurs d’écoles et de collèges d’enseignement général de la ville de Parakou.

Cet atelier qui vise à mieux outiller les acteurs clés du système éducatif de Parakou sur la charte de bonnes pratiques pour une meilleure protection des élèves contre les abus sexuels en milieu scolaire, a été placé sous le thème :«Mettre en place une charte de bonnes pratiques dans un établissement scolaire». Cet atelier est la suite de la feuille de route prise par les deux ordres de l’enseignement. Les échanges ont porté sur le contenu de la charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves qui est une convention locale entre les différentes parties. En effet, les ministères des enseignements primaire et secondaire ont pris des arrêtés pour institutionnaliser et rendre obligatoire la charte de bonnes pratiques. Il s’agit pour le ministère de l’enseignement primaire de l’arrêté N°229/MEMP/DC/SGM/CTJ/SA/025SGG16 du 21 décembre 2016 et pour le ministère de l’enseignement secondaire de l’arrêté N°501 MESFTPRIJ/CAB/SGM/DPS/SA du 17 décembre 2015. CIPCRE Bénin a appuyé les deux ministères dans la mise en place de la charte dans 68 établissements secondaires et 25 écoles primaires dans 16 communes de six départements du Bénin.

Ayouba Garba, directeur départemental Borgou de l’enseignement secondaire, s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui porte sur une thématique essentielle qu’est la protection des élèves contre les abus sexuels. Pour lui, le contexte des grèves dans le secteur éducatif est favorable à la prolifération des cas de grossesse. C’est pourquoi, il est urgent de sauver les élèves et toutes les initiatives allant dans ce sens sont les bienvenues. Il a remercié les responsables de CIPCRE Bénin pour cette œuvre salvatrice. Il est à signaler que le même atelier est prévu pour se tenir dans toutes les autres communes du Borgou pour une lutte croisée contre le fléau des abus sexuels en milieu scolaire.

Albérique HOUNDJO (Br/Borgou-Alibori)

Dernière modification levendredi, 06 avril 2018 05:13
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !