TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Fonction publique/Du nouveau dans la gestion des carrières : Adidjatou Mathys lance l’avancement automatique de l’échelon

Adidjatou-Mathys

Un tournant nouveau dans la gestion des carrières des agents de l’Etat au Bénin. En effet, le jeudi 8 mars 2018 à Cotonou, la ministre du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé au lancement officiel du système informatique d’avancement automatique d’échelon des agents de l’État.

Le dispositif mis en place est le fruit de l’engagement des acteurs en charge de la gestion des ressources humaines de l’Etat. Il s’inscrit en droite ligne des actions entreprises par le gouvernement du Nouveau départ en vue de la dématérialisation des procédures de gestion des carrières des agents de l’Etat et de la modernisation de l’administration publique. Selon la ministre Adidjatou Mathys, dans le contexte d’une administration publique caractérisée par une lenteur et un manque de célérité dans l’offre des services aux citoyens souvent insatisfaits, cette innovation  va réduire les tracasseries que subissent les usagers et assurer l’évolution hiérarchique automatique des agents de l’Etat en position de travail. « La réforme initiée permettra d’inverser dans quelques mois, la tendance. Ce système informatique a pour objectif d’assurer la prise des actes d’avancement d’échelon par trimestre. Le dispositif permettra la production des actes administratifs de façon périodique. Ainsi, chaque agent de l’Etat peut, à partir de son poste de travail, avoir une idée claire de l’évolution de sa carrière et disposer des actes y afférents sans chercher à se déplacer sur des kilomètres pour se rendre à Cotonou. Notre portail web lui facilite la tâche », a expliqué l’autorité ministérielle.  Adidjatou Mathys, précise qu’à terme, le dispositif permettra le cadrage et la maîtrise des effectifs de la Fonction publique et de la masse salariale. « De plus, ce système informatique mettra en réseau les gestionnaires des ressources humaines des ministères et les responsables des ressources humaines des Institutions de l’État ainsi que d’autres acteurs clés du ministère de l’Économie et des Finances », a-t-elle ajouté. En optant à la mise en place d’un système de l’avancement automatique de l’échelon des agents de l’Etat, le gouvernement se conforme à la loi n°2015-18 du 1er septembre 2017 portant Statut général de la fonction publique, qui dispose en son article 125 que : « l’avancement d’échelon est automatique. Dans le cadre d’une simplification administrative et comptable, les actes d’avancement sont pris par trimestre ». Et puisque c’est un chef-d’œuvre réalisé à l’interne par des cadres du ministère de Fonction publique en collaboration avec d’autres départements ministériels, la ministre n’a pas manqué de saluer le savoir-faire de ces compétences et d’appeler les responsables concernés « à jouer leur partition pour une parfaite réussite de la réforme ». Adidjatou Mathys a ensuite exprimé la gratitude du gouvernement à l’endroit des partenaires à savoir, le Pnud, l’Union européenne et l’Afd.

Il faut dire qu’après cette réforme du système informatique d’avancement automatique d’échelon des agents de l’État, le gouvernement envisage la dématérialisation de l’avancement de grade, celle des reclassements, des actes de position et de retraite, toujours pour un meilleur service aux usagers de l’administration publique.

Dernière modification lemardi, 13 mars 2018 04:59
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !