TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Campagne Maïs MatinLibre

A+ A A-

Adoption de loi portant création de la Police républicaine : Exit le Bepc

police-nationale

La loi n°2017-41 portant création de la police républicaine en République du Bénin a été adoptée à la majorité des députés, mardi 26 décembre 2017 à l'Assemblée nationale. À la lecture des conditions de recrutement ou d'accès aux corps devant constituer cette police républicaine, on se rend bien compte que les titulaires du Brevet d'études du premier cycle (Bepc) n'ont plus droit au chapitre.

En attendant l'avis de la Cour constitutionnelle quant au contrôle de conformité, l'Exécutif notamment son chef, peut considérer comme un acquis, cette loi qui vient fusionner désormais en un corps, la Gendarmerie et la Police au Bénin. Sous réserve donc, cette  loi sera mise en application et la police républicaine sera une réalité sous la Rupture.  Mais déjà, des grincements de dents puisque visiblement, la loi fait des exclus. En effet, si par le passé, dans l'armée en général on recrutait même les titulaires du Certificat d'études primaire (Cep) ou à la limite les titulaires du Bepc, avec la nouvelle disposition, cette époque semble révolue. Pour ceux qui ont pu suivre la lecture de certains pans clés de la loi portant statut général des personnels de cette police républicaine, en particulier les conditions à remplir sur le plan du cursus pour être recruté, ils doivent se rendre à l'évidence que ça varie du Baccalauréat au Master II en passant par la Licence. Et c'est tout... Pour faire clair,  au niveau du Titre III chapitre II Session3, cette loi dispose entre autres, que  les agents de Police sont désormais recrutés parmi les titulaires du Baccalauréat ou d'un diplôme équivalent, dont les âges sont compris entre 18 et 25 ans au 31 décembre de l'année du concours. S'agissant du recrutement par voie de concours direct d'officiers de Police et de fonctionnaires de la catégorie des Brigadiers de police, il faut être nanti respectivement du Master II et de la Licence.

Avec cette réforme, on peut sans risque de se tromper affirmer que c'est à une police élite qu'on aura droit. Et si déjà le Cep et le Bepc ne sont plus les bienvenus, les apprenants ou élèves devront retrousser leurs manches puisque le premier des diplômes acceptés dorénavant pour faire partie de l'effectif de la police républicaine est le Bac. Les jeunes titulaires du Bepc ou ayant le niveau Terminale et qui caressaient le rêve de prendre par le  raccourci d'Elèves Gardiens de la paix devront réorienter donc leur rêve à d'autres corps de métier ou retourner sur les bancs poursuivre les cours afin d'avoir le fameux sésame pour. C'est aussi cela les conséquences d'une réforme.

J.B

Dernière modification levendredi, 29 décembre 2017 06:08
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !