TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

www.matinlibre.com 1000x250  pixels

A+ A A-

Face à d’éventuelles attaques ennemies de type djihadiste : Les forces terrestres béninoises aguerries à une riposte efficace

Forces-Armees-Beninoises

Une manœuvre militaire dénommée « Dan 2017 » s’est déroulée du lundi 7 au vendredi 11 août 2017, dans le département du Zou. Initiée par le Chef d’Etat-Major de l’armée de terre (Cemat), le Colonel Fructueux Gbaguidi, cet exercice qui a mobilisé durant cinq jours plusieurs unités des forces terrestres béninoises vise à aguerrir les militaires à riposter efficacement à une attaque ennemie de type djihadiste. Les soldats, mis en situation, ont été confrontés à différents aspects de combat sur des terrains difficiles pour neutraliser tout ennemi tenace et organisé.

L’assaut final qui a eu lieu le vendredi 11 août 2017 sur les hauteurs de Dan, dans la commune de Djidja, a consisté à détruire l’ennemi dans son dernier retranchement. Il a été une coordination d’actions des unités de l’artillerie, de la cavalerie et de l’infanterie sous les ordres du Directeur de l’exercice, le Lieutenant-colonel Serge Chabi. Cette ultime phase de l’opération s’est effectuée en présence du Haut Commandement Militaire conduit par le Général de Brigade Laurent Amoussou, qui avait à ses côtés le Directeur du cabinet militaire du Président de la République, le Colonel Bertin Bada.

« A ma prise de commandement, j’ai fait de l’instruction et de l’entrainement des forces une priorité parce qu’en temps de paix, une armée doit s’entrainer. Il y a même une locution latine qui dit que « Qui veut la paix, prépare la guerre ». L’opérationDan 2017 consiste à mettre à l’épreuve mon Etat-major et un groupement tactique. Globalement, c’était pour nous l’occasion de tester nos capacités et également de nous aguerrir parce qu’en temps de paix, on s’entraine », a déclaré le Colonel Fructueux Gbaguidi.« L’Armée de Terre anticipe sur les potentielles ou probables menaces auxquelles tout ou une partie du territoire national peut être exposé (…) L’objectif global est que l’armée de terre doit être capable de déployer sur un très préavis, c’est-à-dire presque sans délai un millier d’hommes sur toute l’étendue du territoire national et qui doivent durer sur un théâtre circonstanciel pour au moins trois mois. L’état final recherché est que l’intégrité du territoire soit rétablie », a expliqué, pour sa part, le Lieutenant-colonel Serge Bertin, Directeur de l’exercice.Le Général de Brigade Laurent AMOUSSOU, Chef d’Etat-major Général des Forces Armées Béninoises, lui n’a pas caché sa joie :« Mes impressions sont très bonnes parce que j’ai vu le génie dans une action de déminage, le groupement blindé dans des missions d’attaque et de destruction d’objectifs, l’artillerie dans ce qu’elle sait faire de mieux et j’ai aussi vu l’infanterie donner l’assaut final ».Au tour du Chef de l’Etat-major de l’Armée de Terre d’apprécier : « Je retiens après cet exercice que nous avons encore des lacunes dans les procédures et dans la gestion du matériel. Mais globalement, nous avons constaté que les troupes étaient plutôt aguerries. L’officier qui vous parle est fier de l’armée qu’il commande parce qu’il est en mesure de répondre en cas d’attaque ».

Il faut préciser qu’en marge de la manœuvre militaire, l’Armée de Terre dans la droite ligne de l’opérationnalisation du concept Armée-Nation a entrepris des actions médicales au profit des populations de Dan et de ses environs. Cette campagne de soins gratuits a enregistré des milliers de malades et de femmes enceintes qui ont bénéficié des prestations de l’équipe médicale militaire dirigée par le Médecin Commandant Alexis Do Santos.

M.M

Dernière modification lejeudi, 17 août 2017 04:23
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !