TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN COUVERTURE 4G BILLBOARD 970x250-px-01

A+ A A-

Congrès ordinaire de l’Uib demain à Porto-Novo : « Pas d’exclusion », dixit Adégbola

religion

Le secrétaire général de l’Union islamique du Bénin (Uib) Faïssou Adégbola  a réagi par rapport à la menace qui pèse sur l’organisation demain à Porto-Novo du congrès de l’Uib, congrès que dénoncent certains membres qui affirment avoir été exclus. « Il n’y a jamais eu d’exclusion, c’est un faux problème », a rétorqué Faïssou Adégbola interrogé par votre quotidien Matin Libre. Il a profité de l’occasion pour revenir sur les textes de l’Uib qui déterminent la qualité des membres qui doivent être invités au congrès. Selon ses dires, il s’agit des Unions islamiques départementales, communales et de village plus quelques personnalités islamiques que le bureau exécutif a identifiées, quelques associations islamiques actives sur le terrain et quelques cadres et sages musulmans. Toutes ces personnes ont donc été invitées et une délégation avait, selon le Sg/Uib, sillonné tout le territoire national, les communes ont été convoquées dans les départements pour recevoir la délégation venue apporter l’information sur l’organisation dudit congrès. « Il n’y a donc rien qui se fait en catimini comme l’affirment certains », a-t-il rassuré. Au sujet du lieu qui n’est pas mentionné sur la convocation, Faïssou Adégbola trouve que c’est un petit détail et cela est dû au fait que le lieu n’était pas encore arrêté quand les invitations sont envoyés, étant donné que les textes prévoient qu’elles soient envoyées deux semaines avant la date du congrès. « Aujourd’hui, c’est chose faite », a-t-il souligné. Il ne comprend pas pourquoi les gens sont agités alors que la religion musulmane prône la patience. A ceux qui évoquent une précipitation dans l’organisation du congrès, le Sg affirme que c’est depuis 2008, soit depuis 14 ans que le congrès devrait se tenir. Pour lui ce qui oppose le bureau exécutif à certains membres, ce sont les réformes qu’ils veulent opérer de l’extérieur. Le bureau estime que si réformes il y a, cela devra être conduit de l’intérieur pour ensuite impacter le plus grand nombre lors d’une assemblée générale extraordinaire. Il n’y a donc pas péril en la demeure et les ministres, députés, ambassadeurs de même que la presse sont tous invités pour le congrès qui démarre demain dans la capitale.

Risque de trouble à l’ordre public

L’union islamique du Bénin compte tenir demain, samedi 20 mai 2017, à Porto-Novo son congrès ordinaire. Mais il y a un grand risque de perturbation par certains musulmans membres de l’Union qui dénoncent la procédure qui a conduit à l’organisation dudit congrès. Pour eux, il n’y a aucun doute que c’est un congrès illégal qui est en train d’être organisé du fait que plusieurs membres et pas des moindres ont été exclus. La preuve, l’invitation au congrès qui sert en même temps de mandat n’est pas adressée au plus grand nombre. Les cadres, les têtes de pont qui ont fait la lutte contre le déguerpissement des alentours des mosquées ne seraient même pas invités au congrès. De même, aucune information sur le lieu exact où le congrès sera tenu dans la ville de Porto-Novo. Pour les contestataires, tout ceci est fait à dessein pour entretenir le flou autour du congrès et pour permettre à certains de se réunir en catimini pour adopter un projet de statut sur le dos du plus grand nombre et des cadres de l’Union islamique du Bénin. Certains dignitaires exclus n’entendent pas se laisser faire. Ils projettent donc de tout faire pour empêcher la tenue du congrès. Il y a donc un risque réel d’affrontements demain à Porto-Novo entre membres de l’Union islamique. Ce qui ne va pas honorer la communauté musulmane. Il urge donc que le préfet Joachim Apithy prenne la mesure de la situation voire interdire si possible la tenue du congrès afin de parer au pire.

M.M

Dernière modification lelundi, 22 mai 2017 05:23
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !