TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Défaut d’acte de naissance pour des candidats au Cep 2017 : Parakou bat le record dans le Borgou

education

Sur les 3.266 candidats sans acte de naissance inscrits pour prendre part aux épreuves de l’examen du Certificat d’études primaires (CEP), session de juin 2017 dans le département du Borgou,  la commune de Parakou à elle seule compte 794 candidats. Ce chiffre fait de la cité des Koburus, la championne des candidats sans acte de naissance, celle dans laquelle, la déclaration des naissances n’est pas la chose la mieux partagée.

La commune de Parakou bat le record des candidats inscrits au Certificat d’études primaires (CEP), session de juin 2017 sans acte de naissance dans le département du Borgou. Elle est en peloton de tête avec 794 candidats sans ce précieux document. La municipalité de Parakou est suivie respectivement des communes de N’Dali avec 640 cas, Bembèrèkè en 3ème position avec 572 cas et la commune de Pèrèrè occupe la 4ème place avec 515 cas.  La commune de Nikki vient en 5ème place avec 415 cas, suivie de Tchaourou avec 200 cas, pendant que Sinendé occupe la 7ème place avec 126 cas et enfin Kalalé avec 04 cas. Ce qui fait un total de 3.266 candidats inscrits à l’examen du Certificat d’études primaires de 2017 qui ne disposent pas d’acte de naissance.

Toutes ces informations ont été fournies par Jimon Jacob Toudonou, directeur départemental des enseignements maternels et primaires (DDEMP-Borgou) aux membres de la conférence administrative départementale qui étaient en session hier, mercredi 17 mai 2017, à la salle de réunion de la préfecture de Parakou.

Face à ce tableau peu reluisant et qui crée des désagréments aux enfants, il est urgent d’agir pour parer au plus pressé afin de permettre à ces nombreux enfants inscrits au CEP de pouvoir obtenir leur attestation en cas de succès, des pistes de solution ont été proposées par le directeur départemental de l’enseignement primaire du Borgou. Il a proposé des plaidoyers à l’endroit du ministère de la justice pour l’organisation d’audience foraine, l’inscription d’une ligne budgétaire au niveau des communes pour les audiences foraines, la sensibilisation des parents sur l’importance de l’acte de naissance et surtout instruire les responsables d’établissements scolaires à ne accepter que les enfants disposant d’un acte de naissance dans leurs établissements.

Albérique HOUNDJO
(Br/Borgou-Alibori)

Dernière modification levendredi, 19 mai 2017 05:21
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !