TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Département de l’Ouémé : Que retenir du bilan du préfet Joachim Apithy ?

Joachim-Akpity

Sous la direction de Préfet Joachim Marie-Flores Vignon Apithy et avec le soutien du gouvernement et de tous les partenaires techniques et financiers, la préfecture du département de l’Ouémé à Porto-Novo a  fait du chemin depuis le 28 juin 2016, date de prise de service du nouveau préfet. Au niveau de la préfecture, au lieu de 12 réunions ordinaires de la Conférence administrative départementale (CAD), il y a eu 13 séances avec un taux de participation de 70 %. Il en est de même du Conseil départemental de concertation et de coordination (CDCC) qui a été tenu 04 fois au lieu de 02 sessions statutaires avec un taux de participation de 69,6%. Malgré l’abattement à plus de 60% qu’ont connu les crédits délégués de la Préfecture de Porto-Novo après le vote du collectif budgétaire en avril 2016, priorité a été donnée aux dettes et aux activités très pertinentes inscrites dans le Programme annuel d’assistance conseil aux communes (PAAC) qui est exécuté à un taux physique et financier de 98%, et du Plan de Travail Annuel qui est exécuté à plus de 90% sans occulter  le taux de conformité des actes communaux qui est de 95%. En ce qui concerne l’exécution du Plan de travail annuel (PTA) en fin décembre 2016, il est réalisé un taux d’exécution physique de 98% comparativement à celui de 2015 qui était de 94% au 31 décembre. Il a été réalisé la clôture de la préfecture écroulée courant le mois de juillet 2016 et l’acquisition d’une moto au profit du vaguemestre de la préfecture. « Plusieurs méthodes de travail utilisées en 2016 seront rééditées en 2017 pour un meilleur résultat », affirme le Préfet Joachim Apithy.

La tournée statutaire a été réalisée de façon conjointe avec les 02 autorités préfectorales dans les communes des départements de l’Ouémé et du Plateau. Lors de cette tournée, un accent particulier a été mis sur la mobilisation des ressources propres par les autorités locales, le suivi de tous les projets gouvernementaux que ça soit en cours d’exécution ou en souffrance et la tenue régulière des séances de redditions de compte. Il est à noter aussi la campagne de salubrité et de l’assainissement au niveau des abords de nos plages, qui a vu l’implication personnelle du Préfet. Parlant de l’ambiance de travail, Joachim Apithy, a fait savoir que la Préfecture de Porto-Novo à l’heure actuelle est devenue une institution où règne la paix, la concorde et toutes choses qui favorisent un mieux-être social dans une ambiance de convivialité.

Au cours de cette année 2017, seulement deux mois passés et on peut mettre à l’actif du préfet Joachim Apithy, deux  actions majeures. Il s’agit de l’opération de déguerpissement des espaces publics décidée par le gouvernement de la Rupture et surtout le début de résolution de crise entre les communes de Porto-Novo et Akpro-Missérété au sujet de la délimitation de leurs frontières. Sur les deux sujets, la gestion heureuse n’était pas gagnée d’avance. Il a fallu compter avec le sens de réalisme   et de dialogue du préfet Joachim Apithy. Pour le premier cas, les populations grâce aux sensibilisations ont opté libérer elles-mêmes les espaces publics hormis quelque unes parmi elles  qui ont été déguerpies de force. Pour le second cas, les affrontements ont été évités in extremis. A ce niveau, le préfet Joachim Apithy a joué à la médiation  et invité les deux parties à l’expertise et l’information de l’Institut géographique national (IGN).
 
Kola Paqui

Dernière modification lemercredi, 22 février 2017 05:09
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !