TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Géant meeting des étudiants de l’Uac : La Fneb se désolidarise, l’Ag hors du campus !

education

Après quelques mois d’accalmie, les mouvements de protestation avec à la limite des affrontements pourraient bientôt reprendre sur le Campus d’Abomey-Calavi. Les étudiants seront en Assemblée générale ce jour, vendredi 17 février 2017, à l’hôtel “le Refuge“ derrière le campus. La communauté estudiantine n’approuve plus les décisions du gouvernement relatives à la suspension des activités des organisations estudiantines ainsi que celles du rectorat relatives à l’interdiction d’accès au campus des vingt-et-un étudiants exclus pour cinq (05) ans.

C’est à travers la note de service n°2017/467/UAC/SG/AC/SHR du 9 février 2017 portant interdiction de présence de tout étudiant exclu d’un établissement de l’Uac que l’autorité rectorale a fermé les portes de l’Uac à ces derniers. Si pour lui, il s’agit de maintenir la sécurité des personnes et des biens après l’incident de fusillade qui a opposé devant les tribunaux, Habib Ahandessi un des étudiants exclus, et Marius Hounsi le chargé de mission du recteur, les responsables étudiants refusent de s’y conformer sous prétexte qu’un établissement public est ouvert à tous. C’est donc à cet effet qu’il est annoncé pour ce vendredi, une Assemblée générale des étudiants hors du campus, précisément à l’hôtel “Le Refuge“ pour se prononcer sur la situation à l’Uac et peaufiner les stratégies de revendication voire de protestation. Une démarche que n’approuve pas la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb) dont le président, Emmanuel Assimada, avait été traité de “Juda“ du mouvement étudiant lorsque son organisation avait suspendu unilatéralement la grève. « La FNEB a changé de stratégie depuis qu'elle a suspendu la motion de grève signée conjointement avec les deux autres organisations sœurs après analyse de la situation et donc ne saurait mener une quelconque action commune avec ces dernières sans l'avis favorable de ses BUE et IS. D'ailleurs l'UNEB l'UNSEB par le biais de leurs Président ne partagent plus la même vision sur les stratégies de luttes universitaires et ont traité le président Fneb de "Juda". Il faut dire qu'elles n'ont plus besoin de l'appui de la Fneb pour une quelconque mobilisation. Et donc nous interdisons tous actes, toutes agitations qui visent de nouveau à profiter de la FNEB pour montrer aux camarades étudiants qu'elles ont à cœurs les problèmes qu'ils vivent aujourd'hui. A cet effet le Fneb par le biais de son président Emmanuel Assimada invite les responsables d'étudiants à divers niveaux de la grande FNEB au calme et à continuer dans leurs différentes démarches en attendant que l'autorité revienne sur sa décision de suspension des organisations estudiantines », a notifié le secrétaire à la Communication de la Fneb. Voilà qui fragilise davantage le mouvement étudiant après la décision de suspension des activités des organisations estudiantines. De toute façon, les regards sont tournés vers l’hôtel “Le Refuge“ où se réuniront ce jour les étudiants.

Aziz BADAROU

Dernière modification lelundi, 20 février 2017 05:03
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !