TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN COUVERTURE 4G BILLBOARD 970x250-px-01

A+ A A-

Fonction publique sous la Rupture : Bientôt de nouveaux chômeurs

patrice-talon

De nouvelles personnes pourraient perdre leurs emplois prochainement. Plusieurs décisions du Conseil des ministres de ce mercredi annoncent en tout cas un grand nettoyage au sein de la fonction publique.

Le gouvernement de la Rupture compte assainir l’administration publique. Patrice Talon et son équipe veulent en finir avec les faussaires qui jonchent la fonction publique. Au moins trois décisions ont été prises à cet effet le mercredi 11 janvier 2017 au cours du Conseil des ministres. « En marge des lois et règlements fixant les modalités d’intégration dans la Fonction publique, le gouvernement avait procédé à partir de 2006 au reversement en qualité d’agents contractuels de l’Etat, des catégories ci-après de personnes : enseignants communautaires, contractuels locaux recensés et reconnus par l’Etat, agents ˝mesures sociales˝… agents contractuels payés sur les projets, les stagiaires restés au service de l’administration au terme de leur période de stage de pré-insertion professionnelle et qui ont été redéployés. Des missions de vérification des conditions de reversement ont relevé les dysfonctionnements avec de faux diplômes, faux certificats, des discordances de date d’une pièce à l’autre», a soulignéhier le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki au cours d’un point de presse. « Ces dérapages, a-t-il poursuivi, ont fait porter l’effectif global des agents reversés à 35.000 au lieu d’une estimation initiale de 8.000 ». A l’entendre, le suivi-évaluation de l’opération de reversement sera réalisé« en vue de clôturer définitivement cette opération qui aurait dû prendre fin il y a neuf ans, c’est-à-dire en décembre 2007». Il y aura également le recensement des occasionnels, éducateurs, éducatrices et communautaires recrutés par les Communautés et autres structures de l’Etat servant le système éducatif béninois depuis 2007 et années antérieures et restés aux postes jusqu’en 2016. L’autre opération non moins importante qui sera bientôt concrétisée reste selon Pascal Irénée Koupaki, l’audit des effectifs de la fonction publique.  Ladite opération sera conduite par un  cabinet qui « devra proposer des approches de solutions permettant le redéploiement des agents, le renforcement de l’employabilité des agents dans de nouvelles structures d’accueil, une meilleure adéquation profil-poste ». « La finalité de cet audit est d’asseoir une véritable gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences», a précisé le Secrétaire général de la présidence de la République. Mais il ne faut pas se leurrer : plusieurs personnes pourraient quitter l’administration publique puisque l’objectif du gouvernement est de "purger"la fonction publique. Il y aura  sans doute de nouveaux chômeurs. Ils devront gonfler le rang de  ceux qui sont déjà en difficulté  à l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire (Onasa), de l’Office national de stabilisation et de soutien des prix des revenus agricoles (Ons) ; des structures qui seront incessamment liquidées. Plusieurs détenteurs de faux diplômes seront démasqués. C’est évident. Mais le nombre des sans-emplois va s’accroitre. Patrice Talon a-t-il les solutions pour épargner au pays des mouvements sociaux que pourraient déclencher les milliers de personnes renvoyées de l’Administration? C’est une grande préoccupation.

Mike MAHOUNA

Dernière modification levendredi, 13 janvier 2017 04:57
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !