TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

www.matinlibre.com 1000x250  pixels

A+ A A-

Nominations par appel à candidatures : Que devient le répertoire des cadres promis?

patrice talon

Un fichier national de nomination des cadres aux emplois de la chaine des dépenses publiques devrait être créé avant la fin de cette année. Le gouvernement devrait concrétiser ce projet pour assainir la gestion des finances publiques. Mais manifestement, le projet n’était qu’une intention non encore mûrie.

Le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence Pascal Irénée Koupaki révélait le 29 septembre 2016 la volonté du gouvernement de la Rupture de réformer la gestion des finances publiques. Lors d’un de ses points de presse hebdomadaire, il avait souligné que le Conseil des ministres a décidé de moderniser l’administration. « Il s’agit, a-t-il informé, de pourvoir les hautes fonctions de la chaîne des dépenses publiques par appel à candidature ». A l’entendre, il sera créé un fichier qui constitue « une liste informatisée de cadres aux emplois de la chaîne des dépenses publiques». Un fichier qui doit être disponible avant la fin de 2016 selon Pascal Irénée Koupaki. Au cours de la dernière campagne électorale, le candidat Patrice Talon avait déjà promis de faire établir un tel fichier pour faciliter la promotion des compétences. L’initiative devrait permettre de réaliser des choix conséquents pour donner un nouveau dynamisme à l’administration publique. Ce grand défi n’est pas encore relevé. En effet, 2016 a pris fin. Et le fichier reste toujours introuvable. On continue de nommer les amis et proches politiques aux postes sensibles. Il n’y a pas d’appel à candidature comme annoncé. L’opacité pourtant dénoncée par l’équipe de la Rupture semble être perpétuée. Le gouvernement de Patrice Talon n’a pas tenu sa promesse du 29 septembre 2016 malgré les nombreux rappels faits par certains médias et quelques organisations de la société civile. Peut-on espérer la confection dudit fichier cette année? L’élaboration du fichier constitue-t-elle réellement une priorité pour le gouvernement? Plusieurs observateurs doutent en tout cas de la volonté de l’Exécutif de réaliser cette réforme pourtant saluée de tous. Ils soutiennent que face aux réalités du pouvoir, le Chef de l’Etat a dû certainement revoir ses ambitions puisque le fichier pourrait devenir une grosse machine ; laquelle machine composée de cadres trop indépendants pourrait bien échapper au contrôle du président de la République. Patrice Talon a-t-il vraiment renoncé à sa promesse? Les prochains mois devraient davantage éclairer les Béninois.


Mike MAHOUNA

Dernière modification lejeudi, 05 janvier 2017 05:44
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !