TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

www.matinlibre.com 1000x250  pixels

A+ A A-

Décentralisation et le développement locale en Afrique : Le ministre Gnonlonfoun plébiscité à la tête de la Caddel

caddel

Du 11 au 15 août 2014 s’est déroulée au Bénin Marina Hôtel de Cotonou, la troisième Session  Ordinaire de la Conférence Africaine de la Décentralisation et du Développement Local (Caddel). Pendant cinq jours, les acteurs en charge de la décentralisation venus de différents  pays africains se sont penchés sur  des questions majeures en matière de décentralisation et le développement local en Afrique.  A l’issue des assises, c’est le Ministre béninois de la Décentralisation, Isidore Gnonlonfoun qui a été porté à la tête de la Caddel pour un mandat de trois ans.
Depuis le vendredi 15 août 2014, c’est le Ministre de la Décentralisation du Bénin Isidore Gnonlonfoun qui assure la présidence de la Caddel. Il succède à son homologue du Mozambique. Dans son message de clôture de cette 3ème session de l’Institution, le nouveau Président  a félicité ses collègues ministres et les experts  qui ont pris part à la rencontre. Il a rassuré l’Assemblée qu’il va préserver les  acquis et  redoubler d’efforts pour relever les nouveaux défis qui se posent à la Caddel. Pour y arriver, il dit pouvoir compter sur l’engagement et la disponibilité de la présidente sortante et de tous les membres. Après le Mozambique, le Bénin prend ainsi les rênes de la Caddel pour les trois prochaines années.  
Les travaux de la rencontre
Plusieurs participants venus des quatre coins de l’Afrique ont pris part à  la 3è Session de la Caddel. Après la réunion des experts, celle des ministres africains en charge de la décentralisation, membres de la Caddel,  a été ouverte, le jeudi 14 août 2014 au Bénin Marina Hôtel de Cotonou, par le ministre du Développement Marcel de Souza, représentant le Président de la République. Plusieurs communications et débats ont meublé les travaux répondant aux objectifs  fixés au début de la session. Entre autres, il a également été question d’examiner les progrès réalisés par la  Caddel de 2011 à 2014, de partager les informations sur les dynamiques actuelles, les défis et les perspectives, de discuter de la mobilisation des cotisations, d’échanger sur les modalités de recrutement d’un nouveau Secrétaire exécutif permanent, de la mise en œuvre de la Charte africaine sur les valeurs et principes de la décentralisation de la gouvernance locale et du développement local, d’envisager les perspectives de l’Institution de 2014 à 2017, de réfléchir sur la concrétisation de l’arrimage de la Caddel à l’Union africaine, en tant que comité technique spécialisé. Pour le ministre béninois de la Décentralisation, Isidore Gnonlonfoun, dont le pays a abrité ces assises, le succès qu’a connu la 3ème session de la Caddel est celui de tous les Chefs d’Etat des pays respectifs, des participants, des experts et des membres du comité d’organisation qui ont œuvré pour la réussite de la session.  Après ce renouvellement de l’instance dirigeante de l’institution, les participants se sont séparés sur une note de satisfaction.

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !