TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : La guerre a commencé

Yayi-Ajavon-Soglo

Un peu moins de dix mois, et nous irons aux élections législatives. Chaque camp affûte ses armes. L’opposition parvient à réaliser un mélange homogène incroyable. Une alliance contre nature, comme c’est toujours le cas en République du Bénin. Boni Yayi, ancien allié et ami de Patrice Talon, Sébastien Adjavon ancien ennemi ou adversaire de Boni Yayi, Nicéphore Soglo, ancien ami de Talon et adversaire farouche de Boni Yayi, Albert Tevoedjré, presque ennemi juré de Nicéphore Soglo, Médiateur et politicien à vie. Ils créent unanimement et solidairement une sainte alliance contre Patrice Talon.

Objectif, déstabiliser politiquement la Rupture, et par ricochet, Patrice Talon l’adversaire commun.

Du côté du pouvoir, on a pris la mesure de l’enjeu. On sait et on s’arme. Et tout se résume à : « Vous voulez me combattre non? Mais si la moindre personne a des casserole dans votre effectif, elle est cuite».  

Ainsi, toutes les sortes de dossiers sont confiées à la justice. Les mauvaises langues disent, à tort ou à  raison, que la lutte contre la corruption est sélective, pour ne pas dire politique. Officieusement les zélateurs de la mouvance présidentielle disent que la prison sera pleine. Elle n’est pas en train, effectivement d’être vide. Il y a de l’électricité dans l’air. La brigade économique et financière a même élaboré un mandat d’arrêt à l’intention de Lehady Vinagnon Soglo en exil ou en cavale.

Les analystes disent que c’est pour l’empêcher de se présenter aux prochaines élections législatives. Une disposition nouvelle stipule dans le code électoral que tout citoyen qui refuserait de répondre à une convocation ne pourra pas se présenter aux élections au Bénin.

De sources dignes de foi, les personnalités les plus insoupçonnées et celles dites puisssantes, risquent gros et très gros, dès lors que des affaires anciennes vont refaire surface et atterrir dans les tribunaux, avec la vitesse de la lumière.

En fait, la réalité est que tous les coups sont permis depuis quelques semaines. Il n’est pas écarté que le dossier Icc-Services soit instruit, avec force. D’autres diraient avec rage et ruse.

A titre d’exemple,  la toile a connu hier nuit, une révélation liée à la Cour constitutionnelle d’Elisabeth Pognon, un communiqué officiel qui narre comment Nicéphore Soglo, Président d’alors a exercé d’intenses pressions sur la Cour pour changer l’ordre des choses, pour même faire basculer la démocratie,  pour être moins direct.
La guerre a commencé.
Elle sera rageuse !

Dine ABDOU

Dernière modification levendredi, 08 juin 2018 05:34
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !