TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Cash-and-arts-4-matin-libre

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Fin du colloque de l’Abdc à Cotonou : La Cour constitutionnelle du Bénin magnifiée

cour-constitutionnelle

Le Bénin doit être plutôt être fier de sa Cour constitutionnelle. Les participants au colloque international sur les 25 ans de la Haute juridiction sont presque unanimes sur cette évidence. Organisée par l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) que dirige le Professeur Frédéric Joël Aïvo, et ses partenaires, la rencontre scientifique a été pour les praticiens et théoriciens du droit constitutionnel l’occasion de redécouvrir le rôle des 7 Sages du Bénin. « Je n’ai pas encore vu un colloque organisé par une Cour constitutionnelle avec des anciens présidents qui viennent s’asseoir, qui regardent les plus jeunes, qui leur passent le témoin. Cela n’existe nulle part. Cela existe au Bénin », a martelé le Rapporteur général du colloque Babacar Kanté. Et de poursuivre : « La Cour constitutionnelle est forte au Bénin. La seule explication, c’est qu’elle a une légitimité populaire… et par la régulation du pouvoir politique... La Cour a assumé sa majorité. Il y a une majorité assumée de la part de la Cour». Le samedi dernier à l’ouverture du Colloque, le Professeur Frédéric Joël Aïvo soulignait quant à lui : « On n’est pas toujours d’accord avec les décisions prises par la Cour. Mais nous sommes d’accord au total que 25 ans  après, le gardien de la paix, le gardien de la stabilité, c’est la Cour constitutionnelle du Bénin». Il montrait ainsi le rôle déterminant qu’a dû jouer la Haute juridiction dans la construction de la démocratie béninoise. Il n’avait pas tort. Plusieurs praticiens  du droit constitutionnel ont en effet rappelé au Bénin l’obligation de garder le cap pour continuer d’influencer ses voisins. Le dimanche dernier, le président de la Cour constitutionnelle Théodore Holo a apprécié la rencontre. Pour lui, le colloque scientifique a été une occasion de débats francs et houleux. Le colloque de deux jours initié le week-end dernier avait pour thème central : « La Cour constitutionnelle dans le temps ; un quart de siècle au service de l’Etat de droit». Quatre (04) panels faits de deux (02) communications chacun ont marqué cet évènement qui intervient à la veille de l’installation d’une nouvelle équipe à la Haute juridiction. Les constats faits par les éminents professeurs et autres observateurs devraient sans doute influencer les choix des nouveaux juges constitutionnels.

M.M

Dernière modification lemercredi, 06 juin 2018 06:17
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !