TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Autre temps, autre moeurs : Ce que Talon avait pourtant dit…

Patrice-Talon

Déjà Porto-Novo, Manigri, Sinendé, Bembèrèkè,… Et chaque jour qui passe, les soutiens de régions au chef de l’Etat s’enregistrent. Telle une traînée de poudre, ça se répand progressivement dans le pays, du sud au Nord. Chose curieuse, ces «  manifestations qui sont destinées à faire d’un Président un dieu… » sont aujourd’hui autorisées, contrairement à ce qu’avait dit le chef de l’Etat lors d’un entretien télévisé.

« Je propose que les manifestations à caractère d’encensements, les manifestations à caractère de louanges, les manifestations qui sont destinées à faire d’un Président un dieu, ces genres de manifestations publiques ne soient plus autorisées si ça concerne le Président de la République et ainsi que ceux qui jouissent d’une fonction politique. Ceux qui exercent des fonctions politiques qui sont des élus. Si on veut encenser un Ministre, si on veut encenser un député qui est un élu de la nation, il faut l’encenser à la maison. On n’a pas à l’encenser dans les rues. Mais, si on veut encenser quelqu’un qui n’occupe aucune fonction politique, qui n’est pas un élu, on peut l’encenser dans la rue. Et cela veut dire quoi ? Qu’on peut manifester contre le Président de la République, on peut manifester contre un Ministre, on peut manifester contre un Maire, on peut ‘’xoma’’ (en langue nationale, manifester avec des branchages) contre lui mais on ne peut pas manifester pour chanter ses louanges. Donc, nous avons refusé les manifestations à caractère d’encensement et qui font le culte de la personnalité (…) Les marches de soutien bien sûr. Les marches de soutien ne sont pas des marches de contestation. Vous pouvez contester ce que fait un Président. Mais est-ce qu’il est utile de marcher pour le soutenir ? (…) Non, mon prédécesseur n’est plus Président. C’est lui qui l’a instauré peut-être, il ne l’a pas instauré, il en a abusé. Il se l’est accommodé mais est-ce que c’était bien ? (…) On n’est pas en campagne, la photo du Président est dans tout le pays, partout. C’est destiné à conditionner les concitoyens. Ce n’est pas anodin. C’est une technique de conditionnement. Ne pensez pas que c’est anodin. Parce qu’à force de le faire, on finit par croire que la personne est un dieu, que la personne est infaillible, que la personne s’impose à vous malgré vous et après, ça vous amène à la résignation. C’est une technique de conditionnement. Mais, je dis, moi je n’en veux pas et ce n’est pas bon non plus pour ceux qui viendront demain. Il faut empêcher tout ce qu’il y a trait à faire d’un Président un dieu. Mais par contre, un Président, on peut manifester contre lui, ça c’est autorisé ».

Transcription : Janvier Gbedo (Stag)

Dernière modification lejeudi, 17 mai 2018 05:34
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !