TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Qui contrôlera Cotonou ?

Candide-Azannai

Législatives 2019!
Cotonou échappera-t-elle au pouvoir?
Une chose est sûre, sans être un institut de sondage, un politologue, ou un sociologue, si les élections législatives ont lieu demain matin, il sera difficile à Patrice Talon et ses alliés de prendre le dessus. C’est du moins la conclusion que tout observateur non initié peut tirer comme conclusion, sans oublier que les observations et analyses des citoyens lambda, un peu intelligents, et rationnels comptent beaucoup en ce domaine.
Mais au-delà du pouvoir, pour tous les compétiteurs,  une vérité s’impose pour l’objectivité et le réalisme. Cotonou manque délicatement de leadership. On peut y croire, comme on peut ne pas y penser, c’est ainsi. Les têtes ferlées et les leaders d’alors sont finis, ou presque. Candide Azannaï peut quelque chose, mais dans l’opinion,  ses frasques, ses envolées lyriques et ses déclarations rocambolesques n’émeuvent plus personne. Seulement,  que l’on veuille ou non, pour l’opposition c’est le moindre mal d’ici onze mois environ. Le reste c’est du leurre.
Au niveau de la mouvance présidentielle, la situation est plus compliquée. Manque cruel de leaders, en dehors de Gatien Adjagboni, et de Nobime, qui s’imposent progressivement et ont toutes les chances d’être incontournables pour le prochain scrutin dans le starting-block.
Usl?
Si Candide Azannaï s’associe à ce nouveau parti qui est né estropié, il pourrait tirer son épingle du jeu avec probablement deux sièges. Il faut souligner que même pour le cas Ajavon, Il y a plus de bruits que des avancées notables capables d’être transformés en victoire électorale.
Si les déterminants par exemple,  tels que l’ethnie, entrent en ligne de compte, de nombreux analystes ont démontré que Sébastien Ajavon, fera piètre figure s’il se laisse emporter par l’euphorie ASG qui est plus un phénomène de foule et une sympathie non encore identifiée comme étant un poids électoral. Le tout dépendra des positionnements des uns et des autres.
A Cotonou, quelle que soit votre popularité par exemple, si une liste s’amuse à positionner des candidats autres que des fons, en pôle position, elle va mordre le sable.
C’est mon opinion, j’attends celle des spécialistes objectifs pour faire la comparaison
Qui enlèvera Cotonou?
Celui qui tiendra compte de tous ces paramètres, et non celui qui pensera qu’il suffit d’entendre dire que le peuple a faim pour gagner

Dine ABDOU

Dernière modification lemercredi, 09 mai 2018 05:42
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !