TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

A+ A A-

Sortie médiatique du Fsp : L’intervention de Patrice Talon passée au scanner

FSP

Le Front pour le sursaut patriotique est une fois encore monté au créneau hier, jeudi 26 avril 2018. En ligne de mire, la dernière sortie médiatique du Chef de l’Etat Patrice Talon sur Rfi, Tv5 et le monde, passée au scanner.

Selon les propos du porte-parole du Front, Jean Kokou Zounon, contrairement à ce qui a été annoncé, à savoir, faire un bilan des deux ans de sa gouvernance, le Chef de l’Etat, a plutôt tenté de justifier et de convaincre  sans y parvenir des éléments de sa gouvernance « autocratique, népotiste, affameuse et de pillage des ressources du pays pour lui et son clan ». Et pour cause, Devant l’opinion nationale et internationale, Patrice Talon a montré la permanence des conflits d’intérêts au sommet de l’Etat. « Lorsque vous dites que vos enfants, vos amis et vos associés continuent de gérer vos parts que vous leur avez cédées, vos intérêts ne sont-ils pas toujours en œuvre ? Lorsque, Chef d’Etat, vous cédez la collecte des  recettes des douanes de tout un pays à une société dont votre ami est associé, ainsi que vos enfants sont propriétaires, pouvez-vous nier les conflits d’intérêts ? », s’interroge-t-il. Patrice Talon n’a de cesse de répéter au cours de l’entretien, être à l’abri du besoin. Ce qui semble même être un critère de garantie de gestion sans prévarication. Mais, selon les propos de l’orateur, cette condition d’aisance ne l’a pas empêché d’acheter le domaine foncier public, de faire revenir au Port le Pvi, de reprendre le coton au premier conseil des ministres.

Gouverner par l’exemple

Patrice Talon a également affirmé, justifiant la libération des espaces publics, que le commerce ne doit pas courir derrière le client. Faux rétorque le conférencier : « Cet homme d’affaires a montré qu’il ne connaît pas le commerce … Ce Chef d’Etat ne connaît ni la pratique quotidienne des vendeuses de galettes ou de pain qui courent derrière le client dans notre pays...», fait-il remarquer.

Abordant toujours la question de l’occupation anarchique de l’espace, Patrice Talon a recommandé l’éducation du peuple. Reconnaissant la pertinence de l’affirmation, le porte-parole affirme que la seule et meilleure manière d’éduquer, c’est l’exemple. Car fait-il remarquer « Patrice Talon, Chef de l’Etat accapare un domaine public pour son compte et pendant ce temps, clame que l’espace public doit être dégagé. Patrice Talon en Conseil des ministres publie les sanctions contre les directeurs d’écoles pour vol d’un sac de riz, d’un bidon d’huile. Mais voler des milliards qui doivent servir à donner de l’eau aux populations (Ppea2), à donner l’électricité (Maria-Gléta), voler les économies des petits épargnants (Icc service), payer à 5 millions une moto qui coûte au plus un million, surfacturer les commandes de l’Etat, non, ce n’est rien tant que l’on est dans la cour, près du Grand éducateur ». Le chef de l’Etat a par ailleurs affirmé devant l’Episcopat catholique et à Paris, qu’il est aussi responsable et bénéficiaire de la gouvernance de pillage qui a plongé le pays dans le chaos. Et pour lui, l’aveu suffit, et ni la justice, ni le peuple n’ont pas le droit de savoir comment et dans quelle mesure il a été responsable et bénéficiaire de la mauvaise gouvernance du pays. Mais les autres, « ceux qui refusent de servir le compétiteur-né, la justice doit les poursuivre, sans autre forme de procès », ironise le porte-parole du Front. Allusion faite     ainsi à la lutte sélective contre la corruption, la condamnation du gouvernement dans la poursuite et la détention de Laurent Métongnon et ses  co-accusés

Concernant la rencontre de Djeffa

Répondant aux interpellations de la Rencontre de Djeffa, Patrice Talon renvoie à sa majorité au Parlement avançant que c’est l’Assemblée nationale qui représente l’opinion et les exigences d’un peuple. Ceci n’est pas toujours vrai, affirme l’orateur. En des moments T, beaucoup de parlements sont en porte à faux et déconnectés du peuple. Et face à l’aveuglement des pouvoirs de ces moments-là, le peuple s’est levé pour balayer et parlement et gouvernement » poursuit-il. Il a fini ses propos en saluant la bravoure du peuple en lutte malgré les intimidations et appelé à la multiplication et  à la diversification des luttes.

M.M

Dernière modification lelundi, 30 avril 2018 07:45
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !