TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Patrice Talon est-il conscient de son impopularité ?

Patrice--Talon

Monsieur le Président, vous n’êtes pas impopulaire. Vous êtes suffisamment impopulaire. Celui qui vous dit que vous êtes impopulaire tout court est votre ennemi. Ou  bien  il est votre ennemi, ou bien il est naïf. Pour être vrai, profondément vrai, il doit vous avouer que votre impopularité est criarde.

Il suffit de mener une enquête dans les milieux fon. Pour saisir correctement votre impopularité, envoyez des gens, ou demandez des sondages professionnels dans les milieux fon.  Abomey,  Bohicon,  Ouidah, Zangnanado, Agbangnizoun, Cotonou, Djidja, et autres. Il faut oublier les intellectuels, et rentrer dans les villageois. Il ne faut pas écouter les rupturiens, il faut écouter les  opposants, la société civile et les villageois. Vous vous rendrez compte que le dossier n’est ni sur le net, ni sur les chaînes internationales.

Maintenant,  on peut se foutre des prochaines législatives,  des prochaines municipales, et de la présidentielle de 2021, on peut vouloir sacrifier ses alliés et ses inconditionnels,  ça c’est un autre débat. Mais si on tient à tout ça, et qu’on refuse d’aller s’enquérir des réalités du terrain,  alors là,  on se plante.

Je ne verse pas dans le régionalisme, ce n’est pas mon propre, il me plait juste d’attirer l’attention sur le fait que si les Fon sont remontés, c’est que c’est foutu.  En un mot, un paramètre sociologique à ne pas regretter.

Patrice Talon  sauf miracle, est en train de tout perdre mathématiquement, politiquement,  sociologiquement,  et même peut être spirituellement.

Tous ses proches qui lui diront le contraire, ne sont pas ses proches, ils sont des courtisans tout court. Mais ils peuvent être naïfs, néophytes, et ignorants.

Pour y remédier,  il n’existe que trois solutions.

Même si les plus talentueux experts du monde sont sollicités pour trouver des solutions, ils diront d’abord qu’il faut continuer à promouvoir les jeunes comme cela a commencé depuis quelques semaines.

Ensuite, pour les prochaines législatives, quelles que soient les contingences politiciennes, il faut courageusement mettre les jeunes en pôle position sur les listes des législatives. Jeunesse,  c’est le seul argument qui peut appâter les électeurs, les jeunes, qui sont les plus nombreux.

Puis après le social,  ce social que l’on ne sait  quelle forme il peut prendre pour impacter avant 2019.
En réalité, Patrice Talon a du pain sur la planche

Dine ABDOU

Dernière modification lemercredi, 25 avril 2018 05:25
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !