TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Après la désignation des députés du Bmp : A quand l’installation du Cos-Lepi ?

Talon-Holo

Enfin ! Le Bloc de la majorité parlementaire (Bmp), a fini par désigner ses représentants devant siéger au sein du Conseil d’orientation de supervision de laListe électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) pour le compte de l’année 2017. Après la décision de rappel à l’ordre de  la Cour constitutionnelle du 12 décembre 2017, et les multiples dénonciations faites par l’Opposition et l’opinion publique en général,  les représentants du peupleont fini par s’exécuter. Les neufs délégués du parlement sont désormais connus. Si les députés de la Minorité parlementaire ont respecté l’injonction de la Haute juridiction en désignant au plus vite, ou du moins le même mois de la décision, ses 04 membres selon la clé de répartition, la Majorité parlementaire réunie au sein du Bmp, quant à elle, a pris tout son temps. Ce n’est qu’hier jeudi 19 avril 2018 que leurs 5 représentants ont été connus. Maintenant, il faut passer àl’étape suivante notamment, l’installation du Cos-Lépi par la Haute juridiction. Toute chose qui doit intervenir, après la désignation par le gouvernement, des directeurs de l'Institut national de la statistique et de l'analyse économique (Insae) et de l'État civil, qui sont ses deux représentants au sein de l’Organe, conformément aux textes. A cet effet, des interrogations subsistent. Pendant combien de temps encore doit-on attendre? L’Exécutif va-t-il également jouer avec le temps comme le Parlement ? Quand on sait quela Cour constitutionnelle avait enjoint l’Assemblée nationale de procéder, au plus tard le 21 décembre 2017, à la désignation de ses représentants au sein du Cos-Lépi alors qu’il a fallu plus de quatre mois pour qu’elle se plie finalement, il y a lieu de s’interroger sur le cas du gouvernement. Les violations des décisions de la Cour étant aussi sa tasse de thé depuis avril 2016.  Le Cos-Lépi ne dispose réglementairement que  de six (06) mois pour l’actualisation du fichier électoral. Et selon la décision de la Cour, ildevrait  être installé au plus tard le 29 décembre 2017et doit «impérativement» achever ses travaux au plus tard le 30 juin 2018. Plus que deux mois pour un travail titanesque. Une véritable course contre la montre puisque normalement le Cos-Lépi de 2018 devra être installée début juillet prochain. Les regards sont désormais tournés vers le gouvernement puis la Cour constitutionnelle.Pour rappel, le Cos-Lepi se met en place chaque juillet et travaille jusqu'au 31 janvier de l'année suivante. C’est une violation délibérée des textes par le Parlement qui est à la base de l’installation en retard du Cos-Lépi 2017

Cyrience KOUGNANDE

Dernière modification lelundi, 23 avril 2018 06:15
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !