TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Couverture linkedln

A+ A A-

La Loupe : Koupaki, Abdoulaye Bio Tchané, quel est le problème?

Pik-et-ABT

Franck Kpassassi démissionne de l'alliance Abt. Avant ça Constantin Amoussou a démissionné de l'alliance Pik. Il n'y a pas que ça. Mais il est inutile de se mettre à citer tous les déçus de Abt et de Pik. Ce n'est pas nouveau les désertions au sein d'un parti politique au lendemain de la victoire électorale. Mais pour ces deux ministres la déception de leurs protégés est pointue et exceptionnelle. La rumeur est qu'Abt, et Pik sont au-dessus des hommes, et jamais avec les hommes.

Alors qu'il parait que les béninois détestent ça profondément. Ils détestent les égoïstes. Mais ils détestent aussi malheureusement les personnalités politiques rigoureuses,  directes et véridiques.

Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki ne sont malheureusement pas que rigoureux et exemplaires. Ils n'ont aucune notion des affaires politiques de leur pays. On dit souvent qu'ils s'enfichent. Mais s'ils s'enfichent, pourquoi veulent-ils alors diriger les béninois qui ne sont pas prêts à, pour l'instant, se conformer à leur pseudo sagesse occidentale.

"Il faut être avec les hommes au lieu d'être au-dessus d'eux" martèle  le professeur Albert Tevoédjrè souvent quand il était opérationnel politiquement pour déstabiliser Adrien Houngbédji qui,, selon lui, a tout sauf la modestie et l'humilité.

Les naïfs diraient que Constantin Amoussou, et Franck Kpassassi ne sont pas représentatifs,  je répondrai qu'ils sont les symboles d'une jeunesse plus ou moins loyale,  déterminée et engagée. Ce qui leur est arrivé entre 2016 et 2018 est injuste et déplorable.

Si la bonne politique et la gestion rigoureuse des affaires de l'Etat nécessitent le détachement, la rigueur et la justice pour tous, il n'en demeure pas moins que le dédain,  l'insolence,  et le manque de considération pour les humains de Abt et de Pik sont inadmissibles et inconcevables.

Ont-ils encore des ambitions politiques?

Moi-même je me le demande.

Si la réponse est oui, c'est qu'ils sont bien placés pour échouer toutes les fois qu'ils solliciteront le suffrage des béninois.

Dine ABDOU

Dernière modification lemercredi, 11 avril 2018 04:57
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !