TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Couverture linkedln

A+ A A-

La Loupe : Dans la Rupture, il n’y a pas d’emplois ?

patrice  talon

Le 06 Avril prochain la Rupture aura une durée de vie de deux ans. Deux ans bien comptés. Deux ans de réformes et de restructuration des entreprises occasionnant des milliers de pertes d’emplois. Deux ans de déguerpissement, deux ans de rigueur et de rigorisme. Deux ans d’austérité et de promesses. Et on attend toujours. Quand les béninois se plaignent, les défenseurs, de la  Rupture répondent que les choses sont dures, les temps sont durs, certes,  mais c’est pour que bientôt il y ait des milliers d’emplois.
Et toujours on attend. On attend le fruit des réformes. Les réformes, mère des milliers d’emplois durables. Les jeunes attendent, les femmes attendent, les chômeurs attendent, les diplômés sans emplois attendent. Le pays entier attend.
Quelle est la politique de création d’emplois de Patrice Talon?  On peut comprendre que les différents projets annoncés et dont certains connaissent un début d’exécution généreront des emplois indirects, quels sont les emplois directs prévus?
Dans quels secteurs on les retrouve? Où peut-on aller les toucher du doigt?
C’est suffisamment clair, si les dirigeants actuels ne le savent pas, ils doivent le savoir. Un régime qui en plein vingt et unième ne génère pas des milliers d’emplois,  surtout pour des pays en voie de développement comme le nôtre, est un régime décadent.
C’est l’emploi qui fait que tous les régimes successifs depuis le renouveau démocratique n’ont pas pu combler les attentes du peuple notamment la jeunesse. Le rejet et le manque de confiance aux différents gouvernements sont essentiellement dus à cette attente jamais comblée.
Nul ne pouvait penser que le pouvoir de la Rupture pouvait lui-même patiner sur cette question pendant deux ans,
Il est temps qu’on s’y penche sérieusement car cela fera tâche d’huile si ça arrive à être concrétisé. Ceux qui veulent gagner coûte que coûte les prochaines échéances électorales et qui cherchent des moyens détournés pour y parvenir feraient mieux de conseiller au chef de concevoir des projets novateurs dans ce sens. Il sera plus facile, ce faisant de conquérir l’électorat sans gêne et sans tripatouillages,
Le Bénin est encore loin de résoudre les questions de l’emploi.
Il faut s’y pencher enfin.
Cela va l’intérêt de tous

Dine ABDOU

Dernière modification levendredi, 30 mars 2018 05:17
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !