TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Persistance de la tension sociale : Talon à nouveau chez Amoussou

Patrice-Talon

Il sonnait 10h 55mn hier, jeudi 22 mars 2018, quand la voiture portant l’immatriculation BJ 0001 plaque bleue avec à son bord le Chef de l’Etat Patrice Talon s’immobilisa devant le domicile de Bruno Amoussou, en toute discrétion. Il en est sorti à 13h 15 mn, soit après environ 2h 20mn de tête à tête avec le Dadjè national. Une autre voiture BG 2124, plaque blanche, était également du cortège. Certes, ce n’est la première visite du chef de l’Etat au domicile de Bruno Amoussou depuis le 06 avril 2016. Mais celle-ci, qui intervient dans un moment où une crise sociale perdure et échappe au contrôle du 1er des Béninois, a battu tous les records. Est-il allé demander conseil auprès du Renard de Djakotomey, son allié politique ? On n’imagine pas, en tout cas, les deux hommes s’asseoir pendant plus de deux heures d’horloge sans évoquer le sujet.

Après que le Chef de l’Etat a reçu lui-même les syndicalistes au Palais de la Marina, après le défilé des confessions religieuses pour essayer de trouver une sortie de crise, c’est toujours le statu quo. Les intimidations, les menaces de radiation, les défalcations, la ruse et la rage n’ont pas eu l’effet escompté sur le mouvement de débrayage en cours. La méthode gouvernementale a, au contraire, contribué au durcissement de la grève à la Justice, à l’enseignement et à la santé. Dos au mur, Patrice Talon est peut-être allé explorer quelques pistes de sortie de crise auprès de Bruno Amoussou.

Des sujets comme le système partisan, l’Un qui est actuellement en train de faire des recrutements afin de se positionner comme le bloc politique autour duquel les petits partis de la région méridionale vont s’agglutiner, peuvent aussi s’inviter dans les discussions. Cette entreprise dans laquelle l’Union fait la nation s’est engagée rencontre des résistances surtout dans le Plateau. Qu’il vous souvienne que Bruno Amoussou avait dit « nous sommes le pouvoir ». La réforme du système partisan, chère au chef de l’Etat, ne peut donc prendre corps qu’à travers l’Un. Mais si ce rassemblement de partis que préside Bruno Amoussou a des difficultés à concrétiser cette volonté du chef de l’Etat, il faut qu’il  en débatte avec son président. Selon certaines indiscrétions, Patrice Talon serait en train de négocier le retrait de la candidature de Bruno Amoussou et de Adrien Houngbédji pour les Législatives de 2019. C’est aussi un sujet délicat qui peut nécessiter des heures de discussion. A la prochaine rentrée parlementaire en Avril, la demande de levée d’immunité parlementaire de députés et d’anciens ministres sera examinée par les députés, de même le magnat de la volaille Sébastien Ajavon qui tient ce samedi à Djeffa le congrès de son parti naissant, pourraient être des sujets de discussion entre Patrice Talon et Bruno Amoussou. On peut aisément imaginer que pendant ces plus de 2 heures de tête à tête, le Chef de l’Etat s’est assuré que son allié est toujours sur la même longueur d’onde que lui. Cette rencontre aura-t-elle un effet sur la crise sociale ? Les Béninois le sauront bientôt !

M.M

Dernière modification lelundi, 26 mars 2018 04:51
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !