TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Couverture linkedln

A+ A A-

Fièvre hémorragique à virus de Lassa : La fin de l’épidémie déclarée au Bénin

fievre-lassa

Frappé pour la quatrième fois depuis 2014 par l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus de Lassa, le Bénin vient de déclarer la fin de l’épidémie sur toute l’étendue du territoire national. Face à la presse, vendredi 16 mars 2018, le ministre de la santé, Alassane Seïdoua rappelé que la fièvre de Lassa avait été confirmée le 13 janvier 2018 après les résultats du laboratoire de référence du Bénin et un autre laboratoire du Nigéria agrée par l’Organisation mondiale de la santé. En effet, il avait été enregistré des signes compatibles à la définition de cas de fièvre de Lassa chez un patient de nationalité béninoise, âgé de 35 ans, venu du village Nadoba au Togo, localité frontalière à la commune de Boukoumbé au Bénin. Ainsi, « du 08 janvier 2018 date du premier cas présumé index au 25 janvier 2018, date du décès du dernier cas confirmé, 05 cas confirmés tous décédés ont été enregistrés », renseigne le ministre.Selon les statistiques, « le nombre total de personnes ayant eu contact avec les malades enregistrés, et suivis pendant toute l’épidémie est de 407, et aucune d’elles n’a développé des symptômes répondant à la définition de cas suspect de fièvres hémorragiques virales ». Les départements de l’Alibori, l’Atacora, le Borgou  et les Collines étaient les régions touchées. Notons que conformément au règlement sanitaire international, la déclaration de la fin de l’épidémie a été conditionnée par l’observance d’un cycle de  21 jours x 2 sans enregistrement de nouveaux cas dans les régions touchées. « La fin de l’épidémie ne signifie pas que nous devons baisser la garde face aux fièvres hémorragiques virales en général et à la maladie à virus Lassa en particulier.Le Bénin reste en effet comme tous les autres pays du monde, sous la menace des cas d’importation d’autres fièvres hémorragiques » a fait savoir le ministre pour appeler les béninois à pratiquer toutes les mesures d’hygiène élémentaire, notamment le lavage des mains à l’eau et au savon et à éviter de toucher ou de consommer les animaux sauvages.

Aziz BADAROU

Dernière modification lemardi, 20 mars 2018 06:06
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !