TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Guerre ouverte entre Gansè et Atrokpo

Armand-Ganse-et-Luc-Atrokpo

A Bohicon,  entre deux alliés d’hier, mouvanciers aujourd’hui, c’est la lune de fiel.

Gansè, actuel directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes, Luc Atrokpo actuel maire de la ville de Bohicon, par presse interposée,  coups bas interposés,  machination et montages interposés, se combattent à mourir. Guerre fratricide et duel politique suicidaire.

Le premier est agité, déstructuré, bavard, impopulaire, éparpillé et distrait. Le second est serein, calme,  un peu structuré et populaire. Les deux ont une chose en commun,  selon Gansè: le pillage des ressources de la ville de Bohicon. «Nous avons détruit la commune,  nous avons tout volé,  nous avons pillé le foncier, mais quand vous rentrez dans Bohicon, qu’avez-vous vu de moderne et d’innovant?»
La bataille, comme cela s’annonce, sera rude et compromettant pour la mouvance présidentielle.

Selon Luc Atrokpo qui détient des audio contre lui, Gansè est un usurpateur, fraudeur, qui utilise le nom du chef de L’Etat pour influencer les autorités juridico-administratives du plateau d’Abomey. «Le chef de l’État suit le dossier,  faites vite, il veut obtenir la destitution de Luc Atrokpo le plus rapidement possible, si vous ne faites rien, cela ne me regarde pas».

Après le dernier remaniement, Gansè affirme dans les milieux fon  que c’est lui qui a dit à Patrice Talon de biffer le nom de Luc Atrokpo, et Atrokpo répond que son curriculum vitae n’a jamais été proposé pour la formation du gouvernement.

Sur une chaîne de radio le week-end passé,  Gansè laisse échapper qu’il est en accointance avec Patrice Talon, Luc Atrokpo laisse entendre qu’il détient les audio de l’émission.

Frères, anciens alliés,  anciens collaborateurs, politiquement de la mouvance.

Ils s’adonnent à un tel bras de fer, pour quel résultat,  alors que les législatives approchent à grands pas.

A ce propos,  les militants de la Renaissance du Bénin aile Zinzindohoué sont remontés contre les agissements de Gansè et sont perplexes par rapport au silence du pouvoir.

«Nous travaillons pour la cohésion autour du Pag et le développement, pour l’unité et la solidarité au sein de la mouvance présidentielle et un individu, qui se prend pour qui il n’est pas»  lâche un militant Rb aile Zinzindohoué  apparemment très remonté.

Profitant du silence et du principe de non ingérence dans les affaires des autres, des dirigeants de la rupture au plus haut niveau,  Gansè dépasserait exagérément les bornes.

Il y a nécessité de rappeler à l’ordre tous ceux qui dans cette guéguerre ternissent l’image de la rupture et traînent le nom du chef dans la boue.

Si tant est qu’il n’y a pas anguille sous roche

Dine ABDOU

Dernière modification lejeudi, 08 février 2018 05:17
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !