TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Cour constitutionnelle désignée à la vindicte populaire

cour-constitutionnelle

Certains journaux de la place ont brillé hier  et avant-hier matin  particulièrement à travers leur position sur la démission d’un membre de la Cour constitutionnelle. Par quelle extraordinaire coïncidence ont-ils pu titrer les mêmes commentaires à la Une? On ne saurait le dire avec certitude, car ça arrive. Par hasard, ils ont, dans la même ligne, souligné que du fait de cette décision de démission il y a un grand malaise, et c’est avec le regret de ne pas dire en plus, que le danger est imminent, si l’on y prend garde.

Cette orchestration que tout observateur du microcosme politique suit avec attention a certainement un but à atteindre. L’opinion attend impatiemment le prochain épisode. De quoi ça retourne et jusqu’où peuvent aller les politiciens quand ils se laissent piéger par ce qu’il convient d’appeler la boulimie du pouvoir et l’égocentrisme ?

Pour ma part, j’ai l’intime conviction que le plan est à sa phase embryonnaire et que la démission de monsieur Dato n’est pas le dernier acte à poser dans l’opération de vitriol de la Cour. Quand la télécommande qui a le contrôle de ce machin est en action, il est rare de ne pas s’attendre à des plans B multiformes.

Pour le moment, on prend soin de distiller sur la toile et dans les autres médias que la Cour ne mérite plus respect, dignité et crédibilité. Progressivement, on mettra le peuple dans un état d’esprit de vouloir accepter comme un amortisseur tout ce qui adviendrait.

On ne sait jamais, peut-être que les radios communautaires seront mises à contribution dans les langues de chez nous pour démontrer que le professeur Holo et quelques membres de la Cour ne sont plus dignes de statuer au sujet de nos lois. D’où me  revient à l’esprit la fameuse question de la Loupe d’hier.

Cour d’État constitutionnel en faveur de qui?

Si le supposé plan en gestation devient efficace, et produit l’effet escompté,  on suppose que la Cour constitutionnelle va perdre encore quelques membres et ses décisions n’auront plus de valeur.

A qui ça profite, et à qui ça ne profite pas?

Le vide juridique en cette matière, dans un pays où toutes les circonstances sont bonnes, pour gravir les échelles, est la pire des choses qui puisse nous arriver ici.

C’est une énorme bêtise.

Ceux qui croient que c’est bien ficelé comme à leur habitude doivent revisiter tous les contours afin de ne pas tomber pour la énième fois dans le piège surprise de l’échec.

Tout le monde suit,  et sait que Dato n’a pas le courage de démissionner de la Cour sans télécommande. Il y a anguille sous roche.

Maintenant admettons que tout cela soit des préjugés et ne soit que de la haine et la jalousie.

On ne souhaite pas mieux pour le pays.

Le démenti en acte serait la bienvenue pour chacun et pour tous.

Dîne ABOU

Dernière modification lejeudi, 01 février 2018 08:24
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !