TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

- cover VISUEL DE COMMUNICATION - MILLION AVEC FANICKO - by Axel DigitXplusFR 3

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Enseignants sans salaire et sans rappel de salaires

la-loupe

Inimaginable sous la Rupture!

Incroyable,  mais vrai!

Recrutés en décembre 2016 à l’issu du premier concours organisé par le gouvernement de la Rupture, les enseignants contractuels d’Etat du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle ont pris service respectivement les 15 et 16 février 2017.

Mais, depuis 12 mois de travail, nombreux sont ces ACE 2016 qui ne sont pas encore entrés en possession de leur droit. En effet, ils sont sans salaire et sans rappels de salaires à leur dû depuis ce temps et ne savent même pas à quand la fin de leur calvaire.

Qu’il nous souvienne qu’au cours d’un conseil des ministres en juillet 2017, le Chef de l’Etat a donné des consignes fermes au Ministre du Travail et de la Fonction Publique pour finaliser le traitement des dossiers de ces ACE 2016 au plus tard le 15 août 2017. Le Ministre de l’Economie et des Finances a été aussi instruit pour vite satisfaire ces travailleurs. Cette belle intervention du Premier magistrat du pays a permis à certains de ces enseignants de retrouver le sourire en septembre 2017. Leurs salaires de septembre et rappels de salaires de mars à août ont été payés. Des centaines de dossiers restent encore non traités. Ces dossiers par la suite ont été malheureusement rattrapés par ce dangereux virus de la lenteur administrative.

Les concernés ne cessent de faire le tour des services responsables du traitement de leurs dossiers, mais depuis lors, rien n’y fit pour satisfaire ces vaillants travailleurs brillamment admis au premier concours de l’ère de la Rupture.

Le traitement des dossiers de ces ACE 2016 n’est plus une priorité et les raisons  évoquées ne sont pas souvent claires pour les situer sur leur sort.

Plusieurs cas sont à signaler. Des erreurs administratives commises par certains responsables à des niveaux donnés bloquent l’achèvement heureux de certains dossiers contraints à reprendre le processus plusieurs fois. A ces cas, s’ajoutent d’autres dont celui des anciens travailleurs contractuels de l’Etat au Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) ayant perdu leurs emplois par la suspension des 1045 ACE 2014 du MAEP en septembre 2016 et qui ont passé ce concours pour servir leur nation en tant qu’enseignants au MESTFP. Malgré toutes les preuves que ceux-ci ont introduit dans leurs dossiers prouvant la fin de leur ancien contrat ACE 2014, le cas des professeurs (IAS) de l’Ecole de Formation Medico  Social (EFMS) de Parakou,  leur situation n’est toujours pas résolue par les autorités en charge de ces dossiers.

On se demande comment font ces travailleurs pour subvenir à leurs besoins respectifs. Face aux obligations professionnelles, ces enseignants oubliés depuis un an souffrent sérieusement le martyr. Ce qui est plus grave est la suspension en début décembre 2017, du processus d’acheminement des dossiers depuis le ministère de la fonction publique vers le ministère des finances qui a gelé le processus de mandatement de ces dossiers en attente d’une nouvelle réforme dont on ne connait pas encore le jour de lancement.

En conséquence, ces enseignants sont obligés d’attendre encore longtemps avant le traitement de leur dossier.

Vont-ils pouvoir donner de bons résultats au travail ?

Au lieu que Kakpo Mahugnon vocifère à la télévision pour faire plaisir au chef, voilà de la matière.

Dine ABDOU

Dernière modification levendredi, 19 janvier 2018 06:16
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !