TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

La loupe : Que va faire maintenant Augustin Ahouanvoébla ?

augustin-ahouanvoebla

En attendant de revenir froidement sur les profondeurs politiques du discours et des grandes décisions issues du congrès du Prd, il n’est pas moins important,  de marquer un arrêt pour s’en quérir du cas Augustin Ahouanvoébla  qui ressemble aujourd’hui à un avion en déperdition dans le dispositif du bureau politique du Prd.

En réalité, le non moins renard, le décapiteur silencieux Adrien Houngbédji a déjà fini avec l’actuel président du groupe parlementaire Prd. Il ne s’est pas contenté de le réduire en militant lambda,  il a surtout mis les garde-fous, et pas des moindres en cas de rébellion. Pour qui connait l’activisme de la victime, son entêtement et ses manœuvres politiciennes, il n’est pas évident pour le leader des Tchoco-tchoco d’opérer cet abcès sans précautions.

Et voici trois des nombreuses précautions : son cousin, Médard Sessinou, professeur de sport,  actuellement chef d’arrondissement dans le fief d’Augustin, qui n’est rien d’autre que son parrain,  son confident, celui qui, par tous les subterfuges l’a imposé à ce poste, a été positionné comme membre du Haut conseil des sages, nouvelle structure créée à l’occasion du quatrième congrès tenu samedi dernier. Médard Sessinou en fait est en froid depuis quelque temps avec son mentor. Il ne fallait pas plus pour le promouvoir afin qu’il soit suffisamment aguerri socialement, et politiquement pour combattre son ancien maître. Premier coup.

Deuxième coup, le général à la retraite Gbèssémèhlan lui aussi originaire d’Avrankou est fait contre toute attente vice-président du nouveau bureau politique, alors qu’il était inconnu au bataillon. Il est dans la catégorie des néo militants VIP du Prd  avec les ministres Ahissou et Houssou. L’homme est tout autant ou même plus populaire qu’Augustin Ahouanvoébla.

Tertio, lui-même a été sorti du bureau politique avec fracas, et sans autre forme de procès. Avec le regret de ne pas le citer nommément quand il faisait allusion à quelques-uns qui voulaient déstabiliser son cher parti propre à Porto-Novo

Quelle sera la réaction du loup dont on ne discute pas le prix sans l’avoir totalement abattu?

Il y a de l’électricité dans l’air.

Des bouleversements aussi

A demain pour la suite
 
Dine ABDOU

Dernière modification lejeudi, 07 décembre 2017 05:16
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !