TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Détention en garde à vue de Laurent Mètongnon : Le Fsp dénonce un procès politique

FSP

Laurent Mètongnon est détenu en garde à vue à l’Ocertid depuis vendredi 17 novembre 2017, dans l’affaire retro commission suite à un placement de fonds à la Bibe. Le Front pour un sursaut patriotique (Fsp) s’insurge contre cet état de choses et dénonce une détention arbitraire dans un procès politique. C’était à la faveur d’une conférence de presse animée samedi 18 novembre 2017 à la Bourse de travail de Cotonou.

Selon les explications du porte-parole du Front pour le sursaut patriotique, Jean CocouZounon, entré en possession de la convocation qui l’invitait à la Brigade économique et financière (Bef), seulement la veille c’est-à-dire, jeudi 16 novembre, Laurent Mètongnon s’y est présenté vendredi comme indiqué. Et à en croire le porte-parole, de sa confrontation avec le Dg de la Bibe au moment des faits, il ressort que le Dg Bibe, Monsieur Boko aurait déclaré avoir envoyé par personne interposée et sans décharge à Laurent Mètongnon, successivement un million (1 000 000) fCfa, puis cinq cent mille (500 000) fCfa, ensuite cinq cent mille (500 000) et enfin du champagne et cinq cent mille (500 000) fCfa, soit au total, deux millions cinq cent mille et du champagne . Laurent Mètongnon serait donc gardé à vue par la police sur la base de ce témoignage. Jean CocouZounon s’en indigne donc et crie à un complot et un procès politique : « Le procès contre Laurent Mètongnon est un procès politique, sa détention en garde à vue est politique. Le camarade Laurent Mètongnon est donc un détenu politique du pouvoir Talon », conclut-il. Selon les propos du porte-parole du Fsp, « Ce  complot montre la nature autocratique, prédatrice et mafieuse du pouvoir de Talon prêt à fabriquer de faux dossiers contre les opposants démocrates et patriotes ». Or à l’en croire, les tribunaux du Bénin regorgent de dossiers bien documentés et de plaintes pour des affaires de plusieurs milliards de fCfa contre Talon et son clan, notamment, le Pvi, la Sodéco, les machines agricoles, Icc-services, et dont les auteurs doivent être traduits devant la justice. La patrie est en danger, prévient Jean CocouZounon. Ainsi tout en exigeant la libération immédiate de Laurent Mètongnon, il appelle le peuple, les travailleurs, les jeunes du Bénin à se mobiliser face à la montée de «l’arbitraire».

Thomas AZANMASSO

Dernière modification lemardi, 21 novembre 2017 05:05
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !