TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Appel lancé à Talon pour sauver le Bénin : Le Fsp exige des états généraux

FCBE

(L’opposition dresse un bilan désastreux de la Rupture)
Le Front pour le sursaut patriotique (Fsp) était face à la presse samedi 25 août 2017. Dans un sévère réquisitoire, le porte-parole du Front, Jean Cocou Zounon, a peint un tableau sombre de la gestion du pouvoir par le gouvernement du Président Patrice Talon et appelle à la tenue de nouveaux états généraux. C’était au Chant d’oiseau de Cotonou.

« L’heure est grave, très grave », s’est exclamé Jean Cocou Zounon à l’entame de son intervention. A l’en croire, les fortes espérances nées à l’avènement du pouvoir de la Rupture se sont totalement évaporées. Il dresse donc un bilan désastreux de la gestion du pouvoir par Patrice Talon aux plans moral et éthique, politique, économique et social.

Le désastre

Selon le conférencier, dès les premiers conseils des ministres, le chef de l’Etat s’est attelé à la reconstitution de son empire économique et financier. Jean Cocou Zounon annonce dans cet ordre d’idées, l’achat d’un domaine public par le chef de l’Etat, l’octroi des  principaux postes de responsabilité à des parents et amis, le non-respect de la parole donnée par Patrice Talon… Au plan économique, le conférencier fait constater la prise en main par le Chef de l’Etat, des secteurs vitaux et stratégiques de l’économie nationale, en l’occurrence, le secteur du coton d’où toute concurrence est exclue, le  monopole sur les intrants, le Pvi-Ng et Bénin-Control avec des exonérations fiscales et douanières à Bénin Control, l’aéroport avec le contrat gré à gré octroyé à Morphy-dis d’Olivier Boko et des poursuites pour trafic de drogue et des redressements fiscaux faramineux, pour éliminer les concurrents. Il fustige aussi le  recours aux bons du Trésor, aux emprunts obligataires, aux Bot, ainsi que les  «faux» chiffres pour la campagne cotonnière. Jean Cocou Zounon auréolé par des interventions de Paul Essè Iko, Léonce Houngbadji, Aboubacar Ba  Parapé, Thérèse Wahounwa et des jeunes en colère, dénonce également la différence de traitement des ministres et autres cadres de l’administration, des malversations dans les travaux de réfection engagés au Palais de la présidence, des fonds importants débloqués au profit de la Sonapra et de l’Ons, alors même que ces structures font déjà l’objet de liquidation et la suppression de plusieurs emplois. Au plan politique, le Fsp fustige la désorganisation des partis politiques, la destitution des maires, la ruse et la rage nées du rejet de la révision de la constitution, le profil bas des institutions de la République, la confiscation des libertés et l’humiliation faite aux forces de défense nationale.

L’urgence de la tenue des états généraux.

Pour les membres du Font, face à la situation de crise que vit le Bénin, la seule solution de sortie, est de réunir les états généraux, des assises nationales en vue de réfléchir sur les solutions adéquates qu’appelle la gestion du pays dans l’intérêt de la majorité. Ils appellent donc le peuple béninois à s’armer de courage et de détermination pour une bonne préparation desdites assises.

Thomas AZANMASSO

Dernière modification lemardi, 29 août 2017 05:35
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !