TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Yallou Brigitte sur « Président d’un Jour » : « Talon et son gouvernement doivent revoir leur politique»

Yallou-Brigitte

Votre rubrique « Président d’un Jour » de cette semaine, a posé ses valises dans le département de l’Atacora, plus précisément au Ceg Guilmaro dans la commune de Kouandé. Nous recevons pour vous la Présidente Yallou Brigitte. Née en 1999 dans la commune de Kérou, fille de monsieur Yallou Modeste, chirurgien en service à l’hôpital de Kérou  et  de Hibrahima Aissatou ménagère à Kérou, elle est élève en classe de 1ère A2. Notre Présidente a choisi de nous recevoir dans la cour de son établissement.

Plusieurs sujets ont été abordés avec la présidente Yallou Brigitte qui adore la danse, la lecture et les voyages et qui pense qu’il faut changer les mentalités pour amorcer le développement du Bénin.

Que pensez-vous de la gouvernance du régime de la Rupture ?

Depuis plus de 12 mois que le régime de la Rupture est au pouvoir, c’est seulement après le rejet du projet de révision de la Constitution que le gouvernement a commencé par poser certaines actions dans le domaine social. Sinon avant cela, il y a eu les déguerpissements, les suspensions et les suppressions. Le vrai problème de la rupture est qu’il n’y a pas de communication autour des quelques rares actions qui sont menées. L’autre chose est qu’il y a trop de plaintes dans le pays, les activités sont au ralenti dans le pays. Pendant ce temps le gouvernement demande au peuple de mettre son espoir sur le Programme d’action du gouvernement (PAG). Le Président Talon et son gouvernement doivent revoir leur politique pour permettre au peuple de manger à sa faim.

Quelle est votre ambition pour le Bénin ?

Moi, présidente de la République du Bénin, je rêve grand pour mon pays, que dis-je notre pays, le Bénin. Je compte moderniser le Bénin, à travers la réalisation des infrastructures routières, sanitaires, économiques et sociales d’envergure. Et pour le faire, je vais m’inspirer de ce qui est bien dans ce que les autres Présidents ont fait avant mon arrivée que je vais renforcer selon mes ambitions pour le bonheur du peuple. Je veux développer le Bénin avec tout le monde. Je vais aussi créer des emplois pour sortir les jeunesdu Bénin du chômage et de la précarité. Car, il y a beaucoup de jeunes qui finissent les études et autres formations et qui sont toujours à la charge de leurs parents. Ce qui n’est pas normal. Je mettrai en place une politique qui accorde une grande place à l’intérêt supérieur de la nation. Ce qui suppose la résolution des problèmes qui se posent à la population avec un accent particulier sur les mesures sociales. Et je pense que pour réussir tout ce que je viens de dire, Il faut changer les mentalités pour amorcer le développement du Bénin.

Que pensez-vous du système éducatif béninois ?

Il faut reconnaitre que l’école a perdu sa valeur à cause de l’introduction du nouveau programme qui affaiblit considérablement le niveau des écoliers et des élèves, bref des apprenants. Le système éducatif béninois actuel ne permet pas d’assurer une bonne éducation et cela est connu de tous. Les formations ne sont pas adaptées aux emplois sur le marché. Il y a aussi le problème de l’orientation des apprenants dans le choix des séries et des filières.Mais personne ne veut s’engager à changer les choses. Et c’est dommage !

Que faut-il faire justement pour changer les choses?

Pour sortir le système éducatif béninois actuel de sa situation, je pense pour ma part, qu’il est important d’investir dans la construction des modules de classes et leur équipement en mobiliers, pour améliorer les conditions de travail des acteurs du secteur éducatif. La réintroduction de l’ancien programme avec le retour de la dictée dans les classes. Ce qui va améliorer le niveau des apprenants. Il y a un aspect qui est souvent oublié par les gouvernants, qui est pourtant très important si l’on veut relever le niveau du système éducatif du Bénin. Il s’agit du recrutement des enseignants bien formés et le renforcement des bibliothèques scolaires dans les différents établissements du pays. Il faut ajouter à tout cela, la mise en place d’un système d’orientation dans le choix des séries et filières qui doit tenir compte des capacités et aptitudes des apprenants et des offres d’emploi disponibles.

Est-ce que vous pensez que les béninois ont accès à des soins de santé de qualité et vos propositions pour corriger ce qui ne va pas?

Le système sanitaire du Bénin ne répond plus aux différents besoins de la population. Il ne va pas bien tout. La grande partie des hôpitaux et autres centres de santé manquent cruellement du matériel de travail et des agents de santé bien formés, ce qui agit sur leur fonctionnement et surtout sur les soins qui sont donnés à la population.

Moi, je vais construire des hôpitaux de grande capacité et les équiper avec du matériel dernier cri. Car, la santé n’a pas de prix et il faut que les populations soient en bonne santé afin de pouvoir participer au développement de la nation.

Comment comptez-vous faire pour offrir à vos compatriotes un cadre de vie sain et attrayant ?

Vous avez remarqué que la dégradation de l’environnement est due à l’action de l’homme. La pollution s’accroit de jour en jour à cause de la déforestation. Ma politique en matière d’environnement va contribuer à sanctionner ceux qui polluent l’environnement et participe à sa dégradation pour aboutir à un changement de comportement de la part de la population. Avec cela, je pense que la sauvegarde et la protection de l’environnement seront une réalité dans notre pays. Au-delà du 1er Juin, je vais instituer une campagne trimestrielle de reboisement sur toute l’étendue du territoire avec un nombre déterminé de plants à mettre sous terre par commune et des campagnes hebdomadaires de salubrité dans toutes les communes du Bénin pour la propreté du cadre de vie.

Parlez-nous de votre parcours scolaire

J’ai fait le cours primaire à l’école primaire publique de Karigourou dans la commune de Kérou où j’ai obtenu le CEP en 2011. J’ai commencé le premier cycle du secondaire au Ceg de Kèrou avant l’affectation de mon père dans la commune de Kouandé où j’ai fini le premier cycle avec l’obtention du BEPC en 2016 en classe de seconde A2, j’ai fait deux ans dans la commune de Kouandé. Après le retour de mon père à Kèrou, j’ai décidé de rester avec mon oncle à Guilmaro, un arrondissement de Kouandé au CEG de Guilmaro où je compte décrocher mon baccalauréat.

Quelle est la place de la jeunesse et de la femme dans votre plan d’action ?

Il faut dire que la jeunesse et la femme sont les couches de la société les moins loties depuis toujours. Or ce sont elles qui sont les plus utilisées par les politiciens pour avoir le pouvoir. On ne peut rien faire de concret et durable en matière de développement sans la femme et la jeunesse. C’est pourquoi, je vais exécuter un programme spécial pour rendre autonome la femme sur le plan financier pour son épanouissement. Un autre programme sera aussi exécuté au profit de la jeunesse pour lui assurer l’auto emploi, à travers le financement des projets par des crédits. Je vais aussi lancer des concours de recrutement dans la fonction publique. Aucun pays ne s’est développé en mettant de côté la jeunesse et la femme.

Que pensez-vous de la politique béninoise ?

Tel que la politique se fait ici au Bénin ne permet pas d’aller au développement. Les hommes politiques pensent plus à leur propre développement et non à celui du pays. Ce qui fait que le Bénin est toujours un pays sous développé dans la sous région à cause de la mauvaise gestion et de la corruption des gouvernants.

Votre mot de fin

Je vous remercie de venir jusqu’à Kouandé pour me donner l’opportunité de m’exprimer sur de grandes questions qui touchent à la vie et au développement de notre pays, le Bénin. Chaque béninois et chaque béninoise doit comprendre la question de développement de notre pays incombe à tous. Ensemble nous ferons de grandes et belles choses pour le Bénin.

Réalisation : Albérique HOUNDJO
(Br/Borgou-Alibori)

Dernière modification levendredi, 02 juin 2017 04:38
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !