TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN COUVERTURE 4G BILLBOARD 970x250-px-01

A+ A A-

Sous Patrice Talon : On s’en fout des décisions de la cour

patrice-talon

Le gouvernement de la Rupture pour un Nouveau départ dirigé par le président Patrice Talon, depuis son avènement est enclin à poser des actes contraires à la Constitution béninoise. Et chaque fois, la Cour constitutionnelle ne rate aucune occasion pour déclarer contraire à la loi fondamentale, ces différents actes. Au nombre des décisions rendues à cet effet, il y a la DCC 17-057 DU 09 MARS 2017. Par cette décision, la Cour constitutionnelle a déclaré contraire à la Constitution, la disposition des couleurs nationales, telles que présentées par le gouvernement du Bénin sur les documents et courriers officiels.  

Seulement, depuis le 09 mars 2017, date de la prise de cette décision, l’on ne note aucune volonté de la part du gouvernement à la respecter. Les documents et autres courriers officiels continuent de porter les couleurs nationales dans les dispositions contestées par la Cour. Tenez! Pour illustrations, lors de sa dernière sortie officielle sur les écrans des télévisons béninoises, sur la bâche ayant servi d’arrière-plan au Chef de l’Etat, les couleurs nationales étaient toujours disposées à l’horizontal. D’autres documents officiels également. Et pas plus tard qu’hier, sur le support de communiqué annonçant le voyage du chef de l’Etat sur Paris, les mêmes erreurs ont été répétées (voir le communiqué ci-dessous).

Et ce n’est pas tout...

La violation de cette décision n’est pas la première. On se rappelle entre autres décisions de la Cour condamnant les actes du gouvernement, notamment dans la dissolution de l’Arcep Bénin et celle condamnant le limogeage de l’Ex Dg/Ortb Stéphane Todomè. Depuis lors, les intéressés ne sont pas rétablis dans leurs droits en dépit des décisions rendues. Pourquoi cette résignation du gouvernement ? Est-ce parce que les décisions de la Cour constitutionnelle, bien que sans recours, ne sont pas contraignantes? Le gouvernement du Bénin, avec à sa tête le chantre du Bénin révélé, le président Patrice Talon, doit marquer la vraie Rupture en corrigeant le tir. Les décisions de la Cour constitutionnelle s’imposent à tous et nul ne devrait être au-dessus de la loi.

M.M.

Dernière modification levendredi, 21 avril 2017 05:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !