TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Hi-Tech

Paiement de lampes solaires par Mobile money : Mtn et ses partenaires récompensent les meilleurs vendeurs

mtn-benin

Dans le souci de garantir l’accès de tous à des services énergétiques durables et à un coût abordable, la Fondation Mtn Bénin en collaboration avec Snv, Aress, Grees et Anader a mis en place le projet Bright Lights For Benin. Ledit projet a exploité environ 200 agents Mtn formés à l’utilisation du mécanisme du Pay as you go (Payg), qui a permis aux populations de payer leurs systèmes solaires par le service Mobile Money. Dans ce cadre, Mtn a saisi l’occasion de la fête de l’igname,lundi 15 août 2017 à Savalou pour récompenser les meilleurs vendeurs des lampes solaires. C’était à la place AhossouSoha de Savalou.

Financé par Gsma/Dfid, le projet Bright Lights For Benin vise à fournir à la population béninoise en général, et celle rurales et péri-urbaines en particulier, les lampes solaires. Un défi qui est  train d’être relevé par l’opérateur de téléphonie mobile Mtn avec ses partenaires Snv, Aress, Grees et Anader. En effet, le projet a déjà impacté environ 20.000 personnes. Celles-ciont payé, à l’achat, à partir de leur téléphone portable grâce au service Mobile Money de Mtn. Cela s’est fait suivant un consensuel échéancier de Pay as you go, grâce au management de 200 agents vendeurs de lampes solaires. Parmi ces agents, les 30 meilleurs ont été gratifiés de prix. Tout point fait, c’est Monique Abokou de Toffo qui a décroché la palme d’or en vendant 131 lampes solaires. «L’objectif est d’accroître l’accès à l’énergie des populations hors zones conventionnelles par la promotion des kits solaires permettant aux ménages cibles n’ayant pas une grande capacité financière d’avoir de l’éclairage et ses usages connexes à moindre coût», a expliqué Edouard Fagnon, Coordonnateur du projet Bright Lights For Benin. Pour Barnabé Dossa, représentant la Fondation Mtn, c’est une expérience innovante. L’introduction des lampes solaires par paiement Pay as you go est une solution efficace de remplacement pour des besoins basics en énergie, dira-t-il avant d’ajouter : «Aujourd’hui, c’est la lumière que nous apportons aux populations vulnérables à travers le projet Bright Lights For Benin ». Mais l’ambition, c’est de porter cette innovation au-delà des frontières. «Notre volonté est de porter à l’échelle de l’Afrique, notre savoir-faire, nos marques et notre culture afin de s’inscrire sous les auspices d’une nation aux savoir-faire révélés », mentionne Miriam Romao, point focal Gsma/Aress. Pour sa part, Hermann Ahouandjinou, manager Mobile Money a remercié tous les marchandes du réseau de distribution Mobile Money pour leur contribution audit projet. «Tout le monde peut acheter les lampes solaires cash ou par Mobile Money. Ce sont des lampes qui peuvent être utilisées partout», a conclu Zacharie Bayekinam, représentant les récipiendaires.

En savoir plus...

Trophée ‘’Bénin Blog Awards 2017’’ : Mawunu Fèliho, promoteur du Blog egloye.com, sacré lauréat

Benin-Blog-Awards-2017

Les mérites de quelques animateurs de Blog ont été reconnus samedi 12 août 2017. C’était à l’occasion d’une cérémonie officielle de distinction qui s’est déroulée au Centre culturel chinois de Cotonou.

Il s’agit d’une initiative de la communauté web, Bénin Blog, pilotée par Koucoi Igor. Elle vise à donner de la visibilité aux meilleurs acteurs de Blog d’ici et d’ailleurs. Et pour le compte de cette édition 2017, vingt (20) postulants répartis en deux grandes catégories ont été retenus pour la phase finale. Dans la catégorie coup de cœur, Balogoun Momboladji promoteur du Blog ‘’Monwaih’’ a tiré son épingle du jeu. En  ce qui concerne la catégorie des Blog communautaires, Houngnigbé Isaac (médecin de profession) promoteur du Blog ‘’isaachoungnigbe.wordpress.com’’ a été sacré vainqueur. Puis le meilleur blogueur de l’année 2017, en tout cas celui qui a séduit le jury par son contenu, son design, sa qualité de plume et sa régularité, est Mawunu Fèliho dont le Blog est ‘’egloye.com’’. Pour Koucoi Igor, l’organisateur de l’événement, l’aventure a commencé il y a quatre ans déjà et lui et son équipe ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. « Le secret est qu’il produit de façon très régulière de contenus esthétique pour vendre le pays, pour vendre l’Afrique. Ce qui est  la qualité d’un bon blogueur. C’est-à-dire qu’il utilise les réseaux sociaux pour promouvoir son contenu. Vous allez voir que la communauté *egloyegang* est très grande sur les réseaux sociaux et je pense qu’ils seront aussi heureux d’apprendre que egloyé a été élu meilleur blog du Bénin. Et à l’endroit des initiateurs de cet événement, je dirai merci de placer le blog comme une problématique beaucoup plus importante. Aujourd’hui on reconnait la place du blog dans le développement du Bénin et de l’Afrique en général», martèle avec fierté la représentante du lauréat à la cérémonie. Les lots offerts aux gagnant pour stimuler d’autres candidats à ce concours sont constitués entre autres de drone, de tablette, de téléphone dernière génération, de caméras haute définition et des bons de connexion.

T G

En savoir plus...

Rencontre des cadres de MTN au Bénin : Cotonou, capitale de la réflexion sur la téléphonie mobile en Afrique

telephonie-mobile

Directeurs généraux, commerciaux, techniques, en charge de l’audit, des ressources humaines et des finances de l’opérateur mobile MTN, se sont retrouvés à Cotonou, les 07 et 08 Août 2017. C’était dans le cadre du Forum de la Zone Afrique de l’Ouest et Centrale (WECA) qui s’est déroulé à l’Hôtel Golden Tulip.

Cette rencontre périodique, la 2ième depuis janvier dernier, a permis à ces cadres de MTN de réfléchir sur les stratégies à adopter en vue d’uniformiser les différents objectifs à atteindre au niveau de l’entreprise. Aussi ont-ils partagé les meilleures pratiques et les différentes initiatives en cours dans les différentes opérations MTN de la zone WECA.

Pour Stephen BLEWETT, Directeur général de MTN Bénin, cette rencontre du Bénin vient à point nommé puisqu’ « elle sert de cadre d’échange et de partage d’expériences pour une meilleure performance».

Le Président de l’Autorité de Régulation des Communications et de la Poste (ARCEP-Bénin) a rendu visite aux participants et s’est imprégné par l’occasion des réalités vécues par les opérations MTN dans les pays de la zone ouest africaine et centrale.

Des échanges enrichissants, somme toute, pour la vie de l’entreprise et surtout le bonheur des abonnés.

Le choix aurait pu être porté  sur un autre pays de l’Afrique de l’ouest  et du centre,  pour abriter cette rencontre des Responsables du réseau  MTN. C’est donc une valeur ajoutée pour le Bénin, qui doit certainement en avoir tiré profit, sur plusieurs plans.

En savoir plus...

E-commerce : Afrimalin ouvre sa première boutique en ligne au Bénin

afrimalin

Le premier site des petites annonces en Afrique francophone  "Afrimalin" a lancé hier 1er Aout 2017, sa première boutique en ligne. L’annonce a été faite à la faveur d’une conférence de presse organisée à la maison des médias le 31 juillet 2017.  Cette nouvelle boutique en ligne permettra désormais aux acheteurs de commander en ligne et de se faire livrer partout au Bénin.

Le site de petites annonces Afrimalin permet aux vendeurs d’élargir leurs champs de vision, aux  commerçants locaux, de toucher une nouvelle clientèle et d’augmenter les ventes. Il vise également à permettre à ses utilisateurs de commander en ligne et de se faire livrer partout dans le pays. Pour Espoir Roland Dossah, Directeur général d’Afrimalin Bénin, la boutique en Ligne a été créée pour faciliter le shopping des consommateurs béninois. « Nos produits sont de qualité, les commandes se font en toute sécurité, et les livraisons sont assurées partout dans le pays. On assure même des livraisons instantanées à Cotonou, Porto-Novo, Calavi et Ouidah» a-t-il ajouté. Il poursuit en faisant savoir que wchez Afrimalin, le e-commerce ne remplace pas le commerce traditionnel. Au contraire, il est là vient pour le renforcer. « Nous sommes d’autant plus honorés d’ouvrir notre boutique en ligne que le lancement coïncide avec le jour de notre belle fête nationale béninoise. Je suis très fier de mon pays et de nos entrepreneurs » s’est-il réjouir pour finir. Il faut noter que " Afrimalin" prévoit le déploiement prochain de sa boutique en ligne dans d’autres pays d’Afrique francophone où l’entreprise est déjà présente à travers son offre de petites annonces. L’adresse, c’est www.afrimalin.bj et la même application Afrimalin Android ou iOS.

Thérèse G. (Stag)

En savoir plus...

Session du cadre de concertation Etat-opérateurs Gsm : Dialoguer pour garantir de meilleurs services aux Béninois

rafiatou-monrou

La première session du cadre de concertation entre l’Etat et les opérateurs des réseaux Gsm s’est ouverte ce mercredi 26 juillet à Cotonou. Réunis à la salle de conférence de Bénin Télécoms, les participants s’évertueront à assurer une meilleure qualité des services de communications électroniques et contribuer au développement de nouveaux produits Gsm. Au cours de la séance, le ministre de l’économique numérique et de la communication, a expliqué aux participants, les efforts encourageants du gouvernement Talon pour l’amélioration de la qualité de l’internet et des services numériques sur toute l’étendue du territoire national. Selon Rafiatou Monrou, l’Etat met beaucoup de ressources pour l’installation de la fibre optique en vue de mettre la liaison avec les deux câbles sous-marins qui restent inutilisés au Bénin. « Le concret pour le gouvernement aujourd’hui, c’est que chaque Béninois puisse avoir l’internet haut débit », a-t-elle- précisé, invitant au dialogue les acteurs intervenant dans le secteur de la téléphonie mobile. Rappelant l’objectif de la séance, Jacques Dossou, directeur général de l’économie numérique, a précisé qu’il s’agit d’un creuset où les opérateurs sont réunis pour échanger avec les membres du gouvernement et poser les problèmes qu’ils rencontrent dans la fourniture des services de qualité aux populations. Selon ses explications, la qualité de services demandés aux opérateurs Gsm par l’Etat laisse toujours à désirer. Les participants à cette session fixeront la périodicité de la tenue du cadre de concertation pour la poursuite des échanges dans le but d’offrir des services meilleurs aux consommateurs des produits services Gsm.

A.B

En savoir plus...

Concours mondial de robotique : Les exploits de l’équipe béninoise salués

equipe-robotique

Du 16 au 18 juillet 2017, le Bénin a participé au concours de robotique dénommé First Global Challenge 2017 à Washington aux Etats-Unis. Sur 163 pays présent, le Bénin a réussi à s'arroger la 7è place mondiale et la première place au plan africain.A Washington, l’équipe béninoise « BéninBot » s’est fait remarquer au concours mondial de la robotique. Ce qui lui a valu la première place en Afrique. Le gouvernement du Bénin a dans un message, félicité l’équipe « BéninBot » qui a honoré le Bénin à ce rendez-vous technologique aux Etats-Unis. Le gouvernement du Bénin et l’ensemble du peuple béninois félicitent l’équipe “BéninBot” arrivée 7ème au plan mondial et 1ère au plan africain lors du plus grand concours de robotique au monde.Le challenge de cette compétition dénommée For Inspiration and Recognition of Science and Technology (FIRST) Global Challenge consistait à construire et à piloter des robots pouvant accomplir des tâches d’ingénierie afin d’aider les sociétés dans lesquelles ils seront déployés, à résoudre les crises d’eau potable, filtrer de l’eau contaminée et mettre au jour de nouvelles sources d’eau. En quatre matchs disputés âprement, l’équipe «BéninBot» a démontré aux yeux du monde, les capacités de son robot à ramasser, trier, soulever et déposer des balles et autres objets de façon totalement autonome.

A.B

En savoir plus...

Lutte contre les attaques informatiques : ATR Cyber, un rempart pour les entreprises béninoises

ATR

L’Administration publique et les organisations privées disposent désormais d’une force pour se prémunir contre les attaques informatiques. La société américaine ATR Cyber reconnue leader dans le domaine, prend ses quartiers au Bénin. Elle a officiellement lancé ses activités à Cotonou hier mardi 25 juillet 2017.                                                                                       

Plusieurs agences étatiques spécialisées dans la promotion des nouvelles technologies de l’information et de la communication, des banques ou autres grandes structures privées ou encore des particuliers ont découvert hier les services qu’offre le géant ATR Cyber. Faisant un témoignage sur cette société  qui s’est imposée dans le monde depuis plus de 10 ans, l’ambassadrice des Etats-Unis au Bénin, Lucy Tamlyn a souligné qu’elle apporte des solutions efficaces aux problèmes de sécurité. ATR Cyber, a-t-elle précisé, dispose de moyens de lutte contre les attaques informatiques menées par des terroristes, des espions et peut même empêcher des vols de données. Selon elle, le Bénin a dorénavant les moyens de se préparer contre ces défis dangereux. Les participants ont été davantage convaincus après la présentation  très ovationnée du Directeur technique  d’ATR Cyber, Fred Santarsieke. En effet, beaucoup ont pu comprendre qu’ATR Cyber a pour mission de rendre le monde plus sûr en améliorant la sécurité des actifs, des données et des transactions personnelles et des entreprises. La société est faite d’une équipe professionnelle qui a une compréhension profonde des problèmes des organisations en matière de cyber. L’équipe a d’expériences aussi bien en Amérique du Nord qu’en Afrique. ATR Cyber a pu travailler avec Boys scout or America, National cable television  cooperative, inc aux Etats Unis. En Afrique, le Cameroun reste la première plateforme de la société.

Des prestations pour  sécuriser   
                                                                                             
ATR Cyber propose  plusieurs services à ses clients. Il y a par exemple l’analyse des vulnérabilités.  Cet audit  permet d’examiner  la capacité d’un système ou des applications à résister à une agression. Il existe aussi le test de pénétration qui consiste à simuler une attaque  d’un utilisateur  mal intentionné, voire d’un logiciel malveillant ou un malware. Ce test permet en outre d’évaluer activement la sécurité d’un système d’information dans le but de trouver des vulnérabilités en vue de proposer un plan d’actions permettant d’améliorer la sécurité d’un système. ATR Cyber propose par ailleurs la veille sécuritaire, la gestion des risques, les encryptions des données, la cyber assurance ainsi que la formation et la certification. Ce mardi, Serge Goudjo, le représentant de la ministre de la Communication, a salué l’implantation de cette nouvelle société qui pourrait devenir à l’entendre un partenaire du gouvernement qui a pour volonté de moderniser le pays. ATR Cyber veut faire du Bénin sa deuxième porte d’entrée en Afrique. Le Bénin devra jouer pour l’entreprise un rôle majeur en Afrique de l’ouest. ATR Cyber s’installera prochainement en Afrique de l’Est.

                                                                                                                                                                                                              

En savoir plus...

6ème Forum de la gouvernance de l’Internet au Bénin (Fgib) : La sécurité des données sur la toile préoccupe…

internet

Azalaï hôtel de Cotonou a servi de cadre samedi, 22 juillet 2017 aux travaux de la 6ème édition du Forum de la gouvernance de l’Internet au Bénin (Fgib). Ce symposium national qui vise l’amélioration des services internet et la sécurité des données sur la toile a été initié par l’Association Fgib, en partenariat avec le ministère de l’économie numérique et de la communication, l’Agence béninoise des technologies de l’information et de la communication (Abetic), l’Agence du Numérique (Adn), l’Arcep-Bénin, Bénin Télécoms infrastructures, Isocèl, et l’Agence universitaire de la Francophonie (Auf).

Les travaux dudit Forum se sont articulés autour de la thématique : « la confiance numérique ». Une assise qui a mobilisé les acteurs du monde des technologies de l’information et de la communication, les chefs d’entreprises, développeurs web, spécialistes de la communication et autres acteurs impliqués dans la digitalisation des services autour des questions de sécurisation des données sur la toile et de l’amélioration des services internet. Ainsi, les participants ont été davantage édifiés à travers plusieurs communications sur la sécurisation des données à l’ère de l’internet et la nécessité pour le Bénin de promouvoir cet outil à travers la valorisation du domaine .bj, pour l’hébergement des sites internet. Selon Jacques Houngbo, chargé de gestion des projets du Fgib (Forum de la gouvernance de l’internet au Bénin), le concept de la gouvernance sur internet doit permettre de façonner l’évolution et l’usage de l’outil internet avec la mise en œuvre d’une série de règles et procédures assurant l’essor du numérique. « La confiance du numérique », implique la confiance au niveau du e-commerce, de la digitalisation des services et administrations à travers une politique de sécurité, a-t-il souligné. Concernant la sécurisation des données numériques, le Bénin a fait un effort dans ce domaine avec le code du numérique voté à l’Assemblée nationale, a rappelé WaniloMèdégan, chargé de sécurité à l’Agence du numérique (Adn). Tout en invitant les participants à la veille technologique, DjalillAssouma, directeur général de Bénin Télécoms infrastructures, a exhorté les promoteurs d’entreprises, directeurs de sociétés et autres, disposant d’un site internet en .com, .org, .fr à migrer vers le domaine .bj, propriété technologique du Bénin, pour l’essor de l’économie numérique au plan national.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Point des démarches menées pour la sortie de l’Analogie au Bénin : La transition vers le numérique se précise…

rafiatou-monrou

Le passage de l’analogique au numérique pourrait bientôt être une réalité au Bénin. Les promoteurs de télévisions émettant sur le territoire national ont pris part en fin de semaine dernière, à une séance de travail au cabinet du ministre de l’économie numérique. Il était question de partager avec ces derniers, l’évolution des démarches dans le cadre de la transition vers la télévision numérique terrestre (Tnt) au Bénin.

Quelques semaines après l’adoption du code du numérique, le ministre de l’Economie numérique et de la communication a réuni à son cabinet, les promoteurs de télévisions au Bénin pour les informer de l’évolution des démarches menées par l’Etat central pour le démarrage effectif du numérique. En effet, il ressort des discussions que 29 sites ont été identifiés sur tout le territoire pour abriter les équipements techniques. Et au regard des avancées connues jusque-là, les premiers signaux du numérique sont prévus pour être lancés au plus tard fin octobre 2017. Faut-il également le souligner, désormais, c'est un comité de pilotage de cinq membres, dont un représentant des promoteurs de chaînes privées qui travaille à la mise en place du volet technique (construction du réseau de collecte et de diffusion) de ce projet de passage de l’analogie au numérique. En outre, au plan institutionnel et réglementaire, le point a été aussi fait. Il ressort que les travaux techniques ont démarré avec la société « startimes » chargée de la construction du réseau de collecte et de diffusion de la Tnt. Au plan institutionnel, il sera mise en place, une société de diffusion à capitaux mixte, une société éditrice dont les programmes seront collectés et diffusés par la société de diffusion. Au regard de la loi sur la radiodiffusion numérique terrestre, il n'est pas possible pour un même opérateur d'être à la fois société éditrice et société de diffusion. La gestion du réseau de collecte et de diffusion, en construction au profit de l'état Béninois pour une valeur d'environ 20 milliards de francs CFA, sera assurée par une société de patrimoine. Au plan juridique la loi sur la radiodiffusion numérique terrestre est en vigueur, les acteurs publics (Gouvernement, HAAC) et privés travaillent à la mise en place des différents textes d'application de la loi. Selon Gildas Sounouvo, responsable suivi évaluation du projet du passage de l’analogique au numérique, la construction des bâtiments qui doivent abriter le réseau a déjà démarré dans les villes d’Abomey Calavi, Cotonou et à Porto-Novo. Par ailleurs, les autorités prévoient de nouveaux pylônes pour l’installation des émetteurs au niveau de certains sites. Le responsable assure que des conteneurs d’équipements sont également commandés, ce qui va permettre de déployer le réseau sur l’ensemble du territoire national. A en croire les autorités, les promoteurs de chaînes de télévision, émettant régulièrement au Bénin, sont associés afin de mener à bien le processus. Les différentes parties ont convenu de travailler en intelligence pour la réussite du processus de transition à la radiodiffusion numérique terrestre pour le bonheur du peuple béninois.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Sensibilisation sur les offres de service des opérateurs : L’Arcep-Bénin pour des associations de consommateurs plus efficaces

Arcep

Le président de l’Arcep-Bénin, Flavien Bachabi, a procédé hier lundi 24 juillet 2017, au lancement des activités de sensibilisation des associations des consommateurs partenaires (Acp), sur les offres de service des opérateurs. Cette initiative procède de la volonté du président de l’Arcep, de faire de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste, une institution de régulation forte, de référence, qui favorise le développement de l’économie numérique au Bénin.

Les activités de sensibilisation des associations des consommateurs partenaires (Acp) sur les offres de service des opérateurs, visent principalement à doter lesdites associations, d’outils performants pour une veille plus efficace. Et pour le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (l’Arcep-Bénin), Flavien Bachabi, les différentes activités de sensibilisation de l’édition 2017, s’inscrivent dans le cadre de la mission de protection des droits et intérêts des consommateurs de l’Arcep-Bénin, qui a fait de ces associations de consommateurs, des partenaires privilégiés. A l’en croire, l’engagement de l’Arcep-Bénin à travers la signature en novembre 2014, d’un accord-cadre avec les associations des consommateurs partenaires, visait à mieux rapprocher l’institution des consommateurs, pour la satisfaction de leurs attentes par la facilitation de leurs accès aux produits et services de qualité à des coûts raisonnables. Depuis lors, poursuivra-t-il, ces associations constituent les premiers ambassadeurs de l’Arcep-Bénin auprès des populations sur toute l’étendue du territoire national. L’opérationnalisation des clauses de cet accord, précise-t-il, a favorisé la mise en œuvre des projets d’intérêts communs au profit des consommateurs. Ce qui a permis selon ses propos, d’initier à leur endroit, plusieurs campagnes de sensibilisation aussi bien sur leurs droits et devoirs de consommateurs des produits et services des communications électroniques et de la poste, que sur les bonnes pratiques à adopter en tant qu’utilisateurs des téléphones portables. De même, des campagnes de sensibilisation et d’information sur les effets des Rayonnements non-ionisants (Rni) ont été organisées à leur intention. Pour le secrétaire exécutif de l’Arcep-Bénin, Hervé Coovi Guédégbé, 23% des plaintes des consommateurs reçues par l’institution sont relatives à l’incompréhension des offres de services. C’est pour cela, poursuit-il, que huit (08) associations de consommateurs partenaires (Acp) ont été retenues par l’Autorité de régulation en vue de trouver des solutions fortes.
 
L’Arcep-Bénin pour plus d’efficacité des associations de consommateurs
 
En marge de la cérémonie de lancement des activités de sensibilisation sur les offres de service des opérateurs, l’Arcep-Bénin, pour mieux aguerrir les associations de consommateurs, a organisé un atelier de renforcement des capacités de ses partenaires autour du thème «Campagne de sensibilisation sur les offres et les stratégies commerciales des opérateurs de téléphonie mobile». Cet atelier qui va durer deux (02) jours, selon le président de l’Arcep-Bénin, permettra aux associations de consommateurs partenaires, de mieux s’informer et d’acquérir plus de connaissances afin de mieux informer à leur tour les consommateurs pour la défense de leurs intérêts communs.
 
Visions et missions de l’Arcep-Bénin
 
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (l’Arcep-Bénin) a pour mission, de permettre l’accès du public aux services de communications électroniques et de la poste de qualité sur toute l’étendue du territoire national à des prix abordables, de favoriser le développement des services large bande, indispensables à l’émergence de l’économie numérique, de promouvoir la saine concurrence sur le marché des communications électroniques et de la poste grâce à une régulation efficiente, d’optimiser la planification et la gestion des ressources rares, notamment des fréquences radioélectriques et de favoriser le développement du service postal universel grâce à une régulation efficiente du secteur.

Thomas AZANMASSO

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !