TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Hi-Tech

Innovation dans le secteur des Gsm au Bénin : « MyMTN », l’application qui vous simplifie désormais la vie

MyMTN

Le souci de la qualité des services fournis par le réseau, l’écoute des abonnés et clients, l’enregistrement et le traitement de leurs préoccupations avec ses près de 200 agences un peu partout sur l’étendue du territoire national, et enfin l’innovation. C’est ce qui caractérise Mtn-Bénin dans ses activités au quotidien. Fort de cela, l’opérateur Gsm met à la disposition de sa clientèle, une application. MyMTN, c’est le nom donné à cette interface qui n’est rien d’autre qu’un conseiller clientèle en poche. Son lancement officiel a eu lieu hier lundi 20 février 2017 à la nouvelle Direction générale de Mtn-Bénin.

Avec MyMTN, tout devient désormais plus simple chez MTN. Il suffit juste de télécharger la nouvelle application dans Google play, App store ou windows store sur votre smartphone ou Android. Après l’avoir installée, vous avez tous les produits MTN dans une application. En effet, avec MyMTN, vous avez la possibilité d’activer directement et de gérer plus facilement votre compte, vos opérations Mobile money, vos forfaits, de transférer du crédit à un proche, de voir le relevé de vos transactions, d’envoyer des requêtes au service client. Cerise sur le gâteau, grâce à MyMTN,  vous pouvez  géo localiser une agence MTN pour vos besoins. Autant de clients, autant de besoins ou de préoccupations. Conscient de cela et pour satisfaire au mieux sa clientèle dans un monde qui se modernise et se numérise à grand pas, MTN a eu l’ingénieuse idée d’inventer cette application aux nombreux avantages. Pour Alain Bossou, Point focal Bénin de MyMTN, c’est une application à très faible volume (moins de 4 Mo), compatible avec les smart, Android… et qui permet au client de gagner en temps. C’est encore nulle part ailleurs ! Pour preuve, sur les 22 opérations que compte le Groupe MTN, MTN Bénin est le premier opérateur à procéder au lancement de cette innovation.  C’est donc à juste titre que le Directeur général de MTN-Bénin, Stephen Blewett s’est réjoui de cette prouesse devant la délégation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), les représentants des consommateurs et autres invités présents à la cérémonie.

Carolle Toho Acclassato, Vice-présidente de l’Arcep-Bénin livre ses impressions :

« Vous savez très bien que dans le programme d’actions du gouvernement, le Bénin a pour objectif de transformer sa plateforme en une plateforme numérique. L’innovation de MTN est à saluer (…). C’est une application qui est la bienvenue (…). Il y a beaucoup de choses que nous venons de découvrir à travers ce lancement et nous pensons que c’est une application que les abonnés vont apprécier surtout que MTN a promis de faire en sorte que l’Internet soit à un niveau tel que l’Arcep l’a défini »

En savoir plus...

A la suite de la ministre de l’Economie numérique : L’Arcep tient à la baisse des tarifs de communication

Flavien-Bachabi-Pr-Arcep

L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) tient au respect des engagements contenus dans les cahiers de charges pour une concurrence saine dans le secteur des Gsm, surtout que le gouvernement de Patrice Talon a revu à la baisse la taxation comme indiqué dans la loi de finances 2017. C’est pourquoi, ses membres ont tenu une séance huis clos vendredi 17 février 2017 avec les différents opérateurs de téléphonie mobile au Bénin. Cette rencontre, la première depuis la prise de service des  nouveaux acteurs de l’Arcep, s’inscrit dans la droite ligne de celle qu’a eue la ministre de l’Economie numérique avec ces opérateurs. Outre la question de la qualité des services, des tarifs de voix et de Sms à réduire, les échanges ont porté sur les Sim box. Par ailleurs, ces opérateurs ont été conviés à procéder à la désactivation de toutes les cartes Sim des abonnés non identifiés, de contrôler leurs master distributeurs. En retour, les opérateurs ont appelé l’attention de l’Arcep sur la question relative aux redevances de fréquences sur lesquelles ils ne sont pas encore fixés et qui sont partie intégrante des coûts et donc des tarifs.Voici le point de la séance, fait par Flavien Bachabi, président de l’Arcep Bénin, structure trait d’union entre le gouvernement, l’Etat et les consommateurs.

« …C’était l’occasion pour nous de présenter les membres du conseil et faire un suivi des différentes réunions que les mêmes opérateurs Gsm ont eues avec le ministre de tutelle notamment sur les questions liées à la qualité des services. Et ce n’est qu’une manière pour nous d’amplifier les plaintes de tous les usagers que nous recevons. Egalement, nous avons parlé des problèmes de Sim box qui sont des manipulations un peu frauduleuses dans nos réseaux, et qui sont préjudiciables mêmes aux opérateurs, eux-mêmes, aux consommateurs et à l’Etat. Finalement nous avons parlé des tarifs. Et pour cette réunion, nous avons mis l’accent particulièrement sur les tarifs, étant donné que l’Etat a fait un effort significatif en direction des opérateurs en baissant les taxes, et c’est une baisse significative ; c’est pratiquement divisé par deux, ces taxes. Nous pensons que l’Etat ayant fait cet effort, eux ils devraient pouvoir faire un effort dans le sens de baisser les tarifs pour les consommateurs surtout que nous avons la conviction que s’ils baissent les tarifs ils verront leurs chiffres d’affaires augmenter parce que les gens vont communiquer plus… Nous avons fait certaines propositions qui feront objet de décisions dans le sens d’une baisse significative des tarifs dès la semaine prochaine (…). Les opérateurs ont reconnu que l’Etat a fait un effort significatif, ce qu’ils ont beaucoup apprécié…».

En savoir plus...

Les réseaux GSM au BENIN : Le Gouvernement appelle à une amélioration des services

Rafiatou-Monrou

Le vendredi 10 février 2017 s’est tenue une rencontre entre les opérateurs des réseaux GSM installés au Bénin  et madame la Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Rafiatou Monrou en présence du Secrétaire Exécutif de l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), dans les locaux du cabinet de ce même ministère, suite aux kyrielles de plaintes que les abonnés dénoncent chaque jour.

Etaient présents à cette séance de rencontre, tous les responsables des réseaux GSM exerçant sur le territoire béninois, il s’agit de MTN, MOOV, GLO et LIBERCOM. Les points inscrit à l'ordre du jour de cette rencontre avec la Ministre Rafiatou Monrou, ont porté premièrement sur la qualité des services offerts aux abonnés et  ensuite sur les tarifications de communication appliquées.Les raisons qui ont motivé l’organisation de cette rencontre sont subjectives au désirde garantir à moindre coût la tarification de la communication en république du Bénin, des services de très haute qualité dans ce secteur,conformément au vœu du Chef de l’Etat. Tour à tour, chaque responsable des réseaux GSM a pris la parole pour s’expliquer sur les différentes raisons qui justifient le fait que, malgré les reformes des taxations sur les services qui sont passés de 23% à 10% depuis le début de l’année 2017, les abonnés des différents réseaux  ne sentent toujours pas l’amélioration de la baisse du coût de la communication.L’autre situation à laquelle la ministre a sommé les responsables des réseaux GSM à régler très vite,  est celle qui concerne le «SIM BOXING». Qui est un système de fraude sur les appels internationaux entrants.

Le fonctionnement du «Sim Box»est la suivante, imaginez par exemple  que vous recevez un appel international,au lieu que le numéro de téléphone qui apparait sur votre téléphone soit un numéro international, c’est plutôt un numéro local que vous voyez.Et ce qui est plus surprenant encore, il vous est impossible de rappeler votre correspondant de l’étranger parce que ce numéro local ne passe pas par la suite.Une fraude qui fait perdre beaucoup d’argent au Trésor public.A cet effet, un délai d’une semaine a été donné aux différents réseaux pour désactiver les utilisateurs des «SIMBOXING» au risque de subir des pénalités qui leurs seront appliquées en cas de récidive, car ils ont l'obligation d'assurer la sécurité de leur réseau.Pour ce qui concerne l’effectivité de l’amélioration de la qualité des services, il est à préciser qu’un comité composé des représentants du Ministère, de l'ARCEP et des opérateurs GSM passera dès la semaine prochaine aux contrôles et des pénalités seront appliquées aux opérateurs défaillants. Les responsables des Gsm ont promis à la ministre de mettre tout en œuvre dès cette semaine pour revoir les paramétrages afin de remédier aux différents problèmes évoqués pour le bonheur de la population béninoise qui constitue leurs différents clients.

Kamar ADJIBADE

En savoir plus...

Les TIC en milieu sanitaire : TechWiss présente «e911md» application et logiciel de consultation médicale par la télémédecine

Jean-Marc-Tchazou

Le jeudi 5 janvier dernier s’est tenu dans la salle Baobab 2 du Novotel orisha de Cotonou une communication sur l’application et logiciel  « e911md » qui sert de consultation médicale à distance, ceci s’est passé sous la houlette de Jean-Marc Tchazou le principal communicateur et en présence des personnes du corps sanitaire et un parterre d’hommes de média.

Cette communication s’est déroulée sous forme de questions-réponses. En entame, la société promotrice de cette application s’est identifiée par une appellation «TechWiss », qui est une entreprise de nouvelle technologie basée aux USA. Cette entreprise envisage révolutionner le mode de consultation en milieu sanitaire. C’est une technologie de pointe qui fournira en quelque sorte une vidéo de consultation en ligne par une connexion directe à un bon médecin du globe. « L’application e911md est notre unique « active 3D human model», qui est un logiciel qui nous permet de gagner du temps, argent, et frustration » dixit Jean-Marc Tchazou.  Alors commence les questions-réponses par : pourquoi utiliser « e911md »? C’est pour un traitement rapide, économisez du temps et de l’argent en évitant les soins coûteux d’urgences. Ensuite  que peuvent traiter les médecins « e911md » ? Les médecins de l’application peuvent traiter les allergies, fièvre, grippe, bronchite, gorge irritée infection de l’oreille ; infection respiratoire, infection urinaire, soins pédiatriques et autres… Enfin une question demandant si les médecins « e911md » peuvent remplacer nos médecins de soins primaires ? Le communicateur répond : non qu’il faut utiliser ce service lorsque vous aviez de soins immédiats pour les questions médicales non urgentes. TechWiss a fini par trouver les clés après de longues recherches pour le rendez-vous d’hospitalisation, de traitement et les coûts des différents services. Désormais vous serez des clients privilégiés avec de nombreux détails sur toutes les informations des analyses de votre vie par l’application « e911md » qui regroupe des médecins certifiés par les Etats-Unis en médecine interne, familiale, d’urgence, et de la pédiatrie. Ces médecins de « e911md » ont en moyenne 15 ans d’expériences pratiques et sont autorisés dans chaque Etat.  

Kamar ADJIBADE

En savoir plus...

Programme wifi gratuit/Mairie de Cotonou : Sud Télécom Solutions SA, le partenaire technique

internet

Du wifi gratuit à toutes les places publiques et jardins  de Cotonou. C’est un vaste programme découlant de la vision du maire de la municipalité. Et, la première phase pilote est mise en service mercredi dernier à la place du Souvenir. Il faut dire que pour ce qui est du volet technique, c’est la société Sud Télécom Solutions S.A, qui a conduit les travaux. En effet, c’est elle qui a installé l’infrastructure et connecté cette place chargée d’histoire à l’internet. Désormais, la jeunesse de Cotonou et autres administrés de la ville peuvent aller naviguer gratuitement à cette place avec leur smartphone ou PC. La connexion est bien fluide, sécurisée avec des filtrages pour empêcher des internautes d’aller sur des sites peu conseillés. La phase expérimentale du programme a été lancée avec la page de la mairie de Cotonou et le code d’accès LVS. Depuis 4 mois, ce site installé en 72 heures, était en phase test. C’est donc un projet minutieusement conçu pour satisfaire la population.   

J.B.

A propos de Sud Télécom Solutions S.A

Jeune fournisseur d’accès internet, Sud Télécom Solutions S.A se veut être le pionnier dans la recherche de solutions numériques participant au développement socioéconomique. C’est fort de sa vision qu’est né le partenariat avec la municipalité de Cotonou avec pour principal objectif la démocratisation de l’internet.

En savoir plus...

Programme WIFI gratuit : Léhady Soglo favorise l’accès des jeunes à internet

lehady-soglo

Faire de Cotonou une ville moderne et mieux connectée au monde à l’image des grandes métropoles est désormais une réalité. Et ce, grâce au Maire Léhady Vinagnon Soglo qui a inscrit dans son projet de ville « Pacte Cotonou 2020 » le programme de mise en service de l’accès gratuit à la connexion Wifi. La cérémonie officielle de lancement de la première phase de ce vaste programme dont l’objectif est de connecter les places publiques et jardins de la ville de Cotonou à la toile mondiale s’est déroulée hier mercredi en présence des jeunes et quelques personnalités. C’est la place du souvenir, une place chargée d’histoires, qui a été choisie pour abriter la cérémonie officielle de la mise en service de la connexion Wifi à Cotonou. Le lancement de ce programme permettra à la jeunesse de profiter d’une connexion sécurisée, fiable et gratuite pour les recherches scientifiques et opportunités d’emplois et transactions commerciales. D’autres sites seront très rapidement mis en service dans la ville afin de couvrir les autres arrondissements en connexion internet sécurisée et à haut débit, ont promis les autorités de la ville. Il convient de préciser que les adolescents, les enfants et la jeunesse en général passent de plus en plus de temps sur leurs écrans et Smartphones mais n’ont pas forcément les moyens financiers pour se payer un forfait illimité. La connexion wifi gratuite lancée par la Mairie de Cotonou est une réponse à leurs attentes.  

Très heureux et satisfaits de cette opportunité que leur offre le Maire Léhady Soglo, les jeunes présents à la cérémonie l’ont salué pour ses nobles ambitions de modernisation et de développement au profit de la ville vitrine du Bénin. Ils ont promis en faire bon usage.

Dans son message à la jeunesse, le Maire Léhady Soglo s’est réjoui de la réalisation de l’une de ses promesses de campagne pour les dernières élections municipales et communales. Selon lui, la mise en service de cet outil de développement permet d’ouvrir d’heureuses perspectives et d’opportunités pour la jeunesse de Cotonou. En effet, à l’heure de la mondialisation et de la globalisation, Cotonou ne saurait rester en marge des progrès technologiques et scientifiques. C’est pourquoi, il a eu l’idée d’inscrire ce programme dans son projet de ville.

Le souhait de l’autorité municipale est que ces connexions Wifi mises gracieusement à la disposition de la population servent effectivement aux découvertes scientifiques et aux échanges avec divers partenaires dans le monde, vu que bon nombre de transactions se font aujourd’hui en ligne.

Toutefois, le patron de l’hôtel de ville n’a pas manqué de mettre en garde les auteurs de la cybercriminalité et autres usages indécents de ces outils de communication. Il a, pour finir, invité les jeunes et toutes les populations à en faire un usage adéquat.

Il faut préciser que ce joyau dispense désormais plusieurs jeunes de payement d’abonnement pour les connexions illimitées et rapides. Les jeunes  pourront donc surfer  gratuitement et en plein air sur la toile.  

Notons que des démonstrations rapides ont été faites sur les lieux à la satisfaction de tous.      

M.M

En savoir plus...

Secteur du numérique au Bénin : ICANN et FGI Bénin outillent les jeunes

 

ICANN-FGILa Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) est un organisme à but non lucratif responsable de la sécurité, la stabilité et la coordination mondiale du système d'identificateurs uniques de l'Internet. Elle organise en partenariat avec le Forum sur la gouvernance de l'internet (FGI Bénin), deux ateliers de formation au profit des jeunes et des entreprises. Démarrées depuis le mardi 6 décembre 2016, les activités se poursuivent jusqu'au vendredi 9 décembre 2016 à l'l'Hôtel du Port de Cotonou.

Ces ateliers offrent l'occasion à la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur internet (ICANN) et le Forum sur la gouvernance de l'internet (FGI Bénin) d'une part, de sensibiliser et former les jeunes sur les sujets liés à la gouvernance de l'Internet en général et d'autre part, de renforcer la capacité des entreprises qui souhaitent entreprendre dans le secteur des noms de domaine. Il est question donc de faire de la trentaine de participants, une nouvelle génération de jeunes capables de gérer en toute conscience leur vie sur internet et leur donner un accès plus vaste au monde du numérique. Ainsi, avec l'appui des experts du domaine du numérique, les participants seront outillés sur l'importance du numérique et ses différentes facettes. A la cérémonie d'ouverture, le Vice président du FGI Bénin, Franck Kouyami a, dans son mot de bienvenu, invité les participants à s'orienter vers les métiers du numérique en vue de s'assurer le plein-emploi. Le Directeur général de l'Agence nationale pour l'emploi, Urbain Amègbédji, tout en reprécisant le rôle facilitateur que joue son institution, interface entre demandeurs et créateurs d'emploi, il a fait montre de la volonté du gouvernement à prioriser le secteur du numérique dans ses programmes d'investissement. Il a donc exhorté les organisateurs à apporter leur appui aux jeunes dans la recherche de métiers numériques porteurs d'avenir en vue de générer de l'emploi. S'inscrivant dans la même logique, le Rapporteur du Conseil du numérique, Serge Adjovi représentant le gouvernement, a rassuré les jeunes de l'accompagnement du gouvernement dans la mise en place d'infrastructures nécessaires pour la promotion du secteur. Et pour sa part, le Vice président Afrique de la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN), Pierre Dandjinou, a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui ont œuvré à la réussite de l'activité. Il a exhorté les participants à prêter une attention soutenue, en vue de tirer meilleur profit des débats.

Thomas AZANMASSO

En savoir plus...

Inauguration du Village numérique au Stade Mathieu Kérékou : Mtn appuie fortement l’initiative de la Ccib

MTN-Benin

L’esplanade intérieure du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou abrite depuis le 25 novembre 2016, la foire régionale de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). L’innovation  de cet qui est à sa 5ème édition, est le village numérique installé à cet effet par la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB). Fortement appuyées par Mtn à travers sa branche Mtn Business, les activités de ce village numérique ont été lancées le 29 novembre.

Pour la coupure du ruban symbolisant l’inauguration du village numérique,  Jean Baptiste Satchivi, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), et président de la Chambre consulaire régionale de l’Uemoa avait à ses côtés, Gaudens Zocli, Directeur de Mtn Business et Tiburce Chaffa, Coordonnateur du village. Si « la mission de la foire est de faire participer réellement au processus de l’intégration, le secteur privé », comme l’a su bien dire M. Satchivi, les objectifs du village numérique ne s’en écartent pas. « L’objectif principal  de  ce  village est  d’exposer les entreprises qui travaillent au sein de l’Uémoa aux innovations technologiques qui peuvent leur servir. Il s’agit aussi de les rapprocher des nouvelles technologies parce que l’internet est un outil important pour la compétitivité des entreprises. Nous voulons également faire de ce village un catalyseur pour l’innovation technologique dans la zone Uemoa, créer un cadre où nous pouvons avoir des jeunes innovateurs qui pratiquent de la technologie ; qu’elle soit soft ou high, et qui peut aider les entreprises à régler leurs problèmes de fonctionnement, de croissance, de gestion et de compétitivité sur le marché régional et sur le plan international », a précisé Tiburce Chaffa. Et dans la droite ligne de ces objectifs, plusieurs activités sont prévues pour se tenir dans ce village jusqu’au 10 décembre. La première activité est le Hackathon qui va s’étendre sur quatre jours, (du 29 Novembre au 02 décembre) et qui va mettre en compétition 08 équipes de trois personnes de moins de 30 ans. Il s’agira pour ces jeunes recensés  dans les 8 pays de l’Uemoa, de plancher sur les problèmes réels que vivent les entreprises de l’espace régional avec à la clé des solutions technologiques. Autrement dit, chaque équipe choisit le problème qu’elle a envie de régler et apporte la solution. Par exemple, comment trouver et fidéliser un client ou comment améliorer la production des entreprises, accroître leur visibilité etc. En jeu ici, un montant de 2.000.000 FCfa comme récompense et d'autres opportunités aux 3 équipes gagnantes (1million FCfa aux premiers, le deuxième prix 500 mille FCfa et le troisième prix 300 mille). Et les gagnants seront accompagnés par la Ccib pour créer leurs entreprises. Il s’agit de les aider à faire les formalités et ensuite de le ‘’mentorer’’.

La deuxième activité va consister à initier les jeunes à l’impression 3D (3D printing, du 03 décembre au 06 décembre). Il s’agira pour des Ghanéens de venir former de une chaussure que vous voulez industrialiser, créer le prototype est cher. Avec l’imprimante 3D, les jeunes pourront apprendre à l’imprimer en 3D et à la tenir. Par la suite, nous prévoyons d’acquérir ces équipements, en l’occurrence  l’imprimante et le scanner afin que les jeunes puissent l’utiliser de façon continuelle », a renchéri le coordonnateur du village numérique.

La troisième activité intitulée Ado-code (du 03 décembre au 04 décembre), est un espace pour apprendre aux enfants de 07 à 12 ans à créer leurs premières applications mobiles.

Il y a aussi les ateliers « Jerry » (Jerry Workshops, dans la matinée du 9 décembre) pour apprendre à des adolescents comment ressusciter ou recycler un ordinateur qui ne fonctionne plus ; des conférences pour parler de l’internet et de son importance au profit des artisans. Cerise sur le gâteau, pendant toute la période, il y aura un espace cyber (Co-Working Space, du 29 novembre au 10 décembre) dans le village ; ceci pour permettre aux gens de venir naviguer gratuitement avec leur ordinateur portable. La connexion est assurée par Mtn Business. Faisant le tour des différents ateliers, dans une visite guidée, le président Satchivi s’est dit émerveillé par l’organisation et surtout l’engagement de la jeunesse, principale cible de ces technologies. « Cette foire est dans une dimension de l’innovation avec le village numérique. Et nous allons maintenant veiller à ce que chaque fois qu’il y aura foire, ce village soit densifié et qu’il rassemble l’intelligentsia de l’Uemoa à travers les jeunes de l’Uemoa. Le numérique n’est pas exclusif mais inclusif, ça va très vite, ça développe des applications insoupçonnées. C’est un boulevard d’opportunités… Aujourd’hui vous pouvez lancer des commandes de votre bureau avec votre portable. On a même dit qu’on peut dématérialiser tout le marché Dantokpa, mais allons dans ce sens-là ! », a-t-il laissé entendre avant d’exhorter à l’usage positif de ces technologies pour le bonheur des entreprises et par ricochet des pays au niveau du continent et du monde entier.  

Mtn Business, un partenaire de taille du village numérique

Au regard de tout ce qui a été développé, l’apport de Mtn à cette initiative n’est plus à démonter. Néanmoins, Gaudens Zocli, Directeur de Mtn Business a été on ne peut plus clair : « Notre rôle à Mtn, c’est de créer le cadre, d’apporter l’outil à ces jeunes pour leur permettre de faire cette expérience formidable qui est de participer à ce monde numérique. Deuxième niveau, c’est de pouvoir les accompagner après, pour leur permettre de continuer à développer, à produire des applications et vivre de ces applications. Pour nous à Mtn, le terme inclusion est fondamental : il y a les grandes entreprises, les besoins de l’Etat et les petites entreprises, celles naissantes, qui n’ont pas forcément accès à ces technologies. Notre vocation c'est d’accompagner tous ces jeunes afin qu’ils aient accès à  ce monde numérique. J’en veux pour exemple qu’aujourd’hui tout ce qui est terminal qu’on a utilisé sur cette plateforme, c’est fourni par Mtn Business. Tous ceux qui vont développer des applications et ne sauront où les héberger, nous serons en mesure de les aider à héberger ces applications et nous allons également leur donner la possibilité de s’afficher sur notre plateforme qui est une plateforme visitée par tout le monde entier parce que c’est une plateforme de groupe où tout ce que nous avons comme première solution, c’est d’amener de nouveaux visiteurs vers ces applications qui vont naître de ce village numérique ».

Pour finir, les deux partenaires, devant témoins, ont pris l’engagement de poursuivre ce partenariat fructueux et très prometteur.

En savoir plus...

Semaine de l’internet au Bénin : Les activités de la 6ème édition lancées

Internet

L'édition 2016 de la semaine de l'internet a été officiellement lancée hier, mardi 29 novembre 2016. A travers la 6ème édition de la semaine numérique, le ministre de l'économie numérique et de la communication, Rafiatou Monrou, entend montrer le caractère transversal de l'économie numérique.

L'objectif de l'édition 2016 de la semaine de l'internet est la création du conseil numérique à la Présidence de la République et le changement de l'appellation du département Tic en département de l'économie numérique. Le thème autour duquel va porter cette 6ème édition est : « Economie numérique au Bénin : Enjeux et défis ». Plusieurs activités vont meubler la semaine de l'internet. Entre autres activités prévues, un atelier de formation sur l'économie numérique du 29 novembre au 02 décembre 2016 ; vulgarisation et appropriation du document de politique et de stratégie du secteur des Tic et télécommunications ; et le programme d'action du gouvernement. A partir du 06 jusqu'au 08 décembre, il y aura des conférences débats autour du thème suscité. Du 08 au 11 décembre, la foire de l'économie numérique se tiendra sur l'esplanade du stade de l'Amitié général Mathieu Kérékou. Il faut souligner que deux panels de discussions auront lieu au cours de cette semaine de l'internet. Le premier est relatif à la vision du président de la république sur le numérique. Le deuxième panel concerne les nouveaux métiers et les nouveaux usages de l'économie numérique.

Aziz BADAROU

En savoir plus...

Le Vice-Président MTN Afrique de l’Ouest reçu en audience par le Président de la République du Bénin

talon-mtn

Le jeudi 03 Novembre 2016, une délégation de MTN Bénin a été reçue en audience par le Président de la République du Bénin, Patrice Talon. Une première audience accordée par le Président aux autorités de MTN de-puis son accession à la magistrature suprême.

Au cours de cette visite de courtoisie, le Vice-Président MTN Afrique de l’Ouest, Karl Toriola, - accompagné de l’actionnaire local, Sayo Zouberou, du Directeur Général, Stephen Blewett et du Directeur du Corporate Services, Nicolas Gomez - a échangé avec le Président de la République sur les propositions de partenariats du Groupe MTN dans la mise en œuvre de la vision du Chef de l’Etat de positionner le Bénin comme la plateforme numérique de l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2021.
Concrètement, l’objectif du chef de l’Etat est de doter le Bénin d’un environnement numérique permettant l’accès de tous à l’internet haut débit, à la télévision, à la téléphonie de qualité.

Entre autres échanges, les grands investissements, notamment l’innovation et toutes les nouvelles technologies susceptibles de faire du Bénin, un des pays les plus avancés en matière d’économie numérique.

La visite de la délégation de MTN « contribuera sans doute à marquer un tournant significatif dans le déploiement des projets majeurs du Groupe MTN au Bénin », indique Stephen Blewett, le Directeur Général de MTN Bénin.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !