TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

16emes Championnats d’Afrique des nations : Océane Ganiero championne en kumité (-55Kg)

Oceane-Ganiero

(Le Bénin avec quatre médailles se place 8e)
La karatéka béninoise Océane Ganiero a été sacrée championne d’Afrique de karaté en kumité dans la catégorie -55Kg. Un sacre obtenu au Cameroun du 2 au 5 juin 2017  lors des 16emes Championnats d’Afrique des nations de karaté dames. Le Bénin est revenu au bercail avec au total, quatre médailles dont une en or et trois bronze.

Avec huit athlètes présentes au Cameroun, le Bénin, au terme de la compétition, est classé 8e en remportant quatre médailles dont trois en bronze et une en or. C’est la moisson ramenée par les protégés du président de la Fédération béninoise de karaté (Fbk), Rock Quenum. La médaille d’or a été remportée par la médaillée de bronze aux derniers jeux africains de Brazzaville 2015 Océane Ganiero. En finale  dans la catégorie -55Kg kumité, elle s’est débarrassée d’une Tunisienne pour s’adjuger le titre de champion d’Afrique. «La clé de cette victoire face à la Tunisienne a été la détermination», a-t-elle fait savoir. Selon ses dires, elle est « restée très concentrée et déterminée jusqu’à la dernière seconde». Elle a ajouté qu’elle « est allée sans stress sur le tatami » et surtout, elle n’a pas « beaucoup réfléchi». De son côté, Rokiyath Moustapha a décroché la médaille de bronze dans la catégorie -61 Kg en kumité. Les deux autres bronze ont été remportées en équipe dame respectivement en kumité et en kata. Rappelons que 25 pays ont pris part aux championnats et que c’est la Tunisie qui a dominé la compétition avec 16 médailles dont sept en or. Elle est respectivement suivie par l’Egypte (huit médailles dont six en or) et le Cameroun (22 médailles dont 4 en or).

A.F.S.

En savoir plus...

Journées Fifa : Plusieurs matches amicaux au programme

ecureuils-du-benin

(Le Bénin brille par son absence…)
Après les championnats qui ont déjà pris fin dans plusieurs pays en Europe, place est laissée aux sélections nationales d’affûter leurs armes pour les prochains rendez-vous internationaux notamment les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 pour certaines, où celles de la Can Cameroun 2019 pour d’autres. Ainsi, pour peaufiner leurs préparatifs et corriger certaines lacunes, plusieurs sélections nationales se sont données rendez-vous pour s’affronter en amical. C’est le cas de la France qui va affronter ce vendredi 2 juin 2017, l’équipe de Paraguay. L’équipe Chilienne et son homologue Burkinabè se livreront au même exercice. Le week-end, plusieurs rencontres sont aussi programmées. Les férus suivront, samedi 3 juin 2017, avec attention, les affiches Gabon # Zambie, Ethiopie # Ouganda, Portugal # Chypre. Le dimanche 4 juin 2017, le Togo va accueillir les Comores alors que la Rd Congo sera face au Botswana. Enfin, dans un duel qui promet, les Pays Bas d’un certain Robben seront face aux Eléphants de la Côte-d’Ivoire (17h40).

Le Bénin absent des matches amicaux…

Pendant que les sélections africaines s’activent pour la première journée des éliminatoires de la Can 2019, les Ecureuils du Bénin sont au repos. Le sélectionneur national Oumar Tchomogo qui a aussi en charge la sélection locale serait en train de revenir de la Côte-d’Ivoire après avoir livré deux matches amicaux face au Ghana (1-1) et à la Côte-d’Ivoire (1-1). Pendant ce temps, les internationaux béninois n’ont même pas rejoint le campement. Selon les informations, la Gambie serait du côté du Ghana pour mieux affûter ses armes face au Bénin le 11 juin 2017 au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou. Certes, le Bénin aura livré un match amical face à la Mauritanie (1-0) mais cela ne devrait pas être une fin en soi. On devrait multiplier les rencontres amicales comme le font les autres sélections A  (le cas du Togo qui est dans le même groupe que le Bénin, ndlr) afin de maintenir la cohésion de l’équipe. Ce qui est certain, les Ecureuils ont l’obligation d’une victoire devant leur public pour se réconcilier avec lui après la débâcle malienne l’empêchant de se retrouver au Gabon, en janvier-février  pour la Can 2017, d’ailleurs remportée par le Cameroun, pays hôte de celle de 2019.

Quelques matches amicaux programmés

Vendredi 02Juin 2017

19h: France # Paraguay
23h30: Chili # Burkina Faso

Samedi 3 Juin 2017

15h : Gabon # Zambie
15h : Portugal # Chypre
17h : Ethyopie # Ouganda

Dimanche 4 Juin 2017

15h: Togo # Comores
15h : Rd Congo # Botswana
17h30 : Pays bas # Côte-d’Ivoire

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Ligue 1 en France, saison 2016-2017 : Jordan Adéoti dans une équipe type !

jordan-adeoti

Il ne fait pas assurément partie des meilleurs défenseurs en Ligue1 française cette saison mais a toujours donné un plus au SM Caen tout au long de la saison. Le Défenseur et milieu défensif béninois, Jordan Adéoti fait partie des meilleurs joueurs ayant donné des passes clés en Ligue 1 saison 2016-2017. En effet, l’ancien Lavallois est présent dans l’équipe type du Tabloïd Français, l’Equipe des joueurs ayant réussi plus de passes clés. Cette équipe regroupe les joueurs qui ont donné plus de passes clés, à savoir les passes vers un coéquipier qui a tiré mais qui n’a pas marqué. Cette mesure est une indication de la capacité d’un joueur à créer des occasions. Sans surprise, les meilleurs dans cette catégorie sont les profils créateurs comme Angel Di Maria et Ryad Boudebouz (tous deux à 3,4 passes clés en moyenne). Certains joueurs à vocation plus défensive méritent une mention, comme le latéral guingampais Fernando Marçal (1,8) et le Caennais Jordan Adeoti.

Carinos CHANHOUN (Coll)

En savoir plus...

Compétition «20kms de Bruxelles» : La Béninoise Kabiratou Nassam décroche l’argent

Kabiratou-Nassam

L’athlète béninoise Kabiratou Nassam a remporté, dimanche 28 mai 2017, à Bruxelles (Belgique), la deuxième place du semi-marathon «20Kms de Bruxelles», synonyme de la médaille d’argent. Les «20Kms de Bruxelles» sont une course éditée tous les ans et qui réunit environ 40.000 coureurs hommes et femmes. La Béninoise native de Djougou, Kabiratou Nassam, a été la 2ème femme à atteindre l’arrivée avec un chrono de 1h14min37s et est classée 110e sur les 40.000 concurrents. Pourtant, dès le top de la course, les différents concurrents usaient de stratégies pour se faire une place dans le peloton de tête. Mais, la Béninoise, loin de ses terres natales, n’a pas été inquiétée. Au contraire, elle a donné le meilleur d’elle-même en se collant au peloton de tête pour au finish, se classer deuxième au terme de la compétition. Kabiratou Nassam a créé la surprise en décrochant l’argent. Une prestation qu’elle a d’ailleurs saluée tout en remerciant tous ceux qui l’ont soutenue dans cette épreuve. «Cette victoire est non seulement la vôtre mais aussi la nôtre. Yes we did it. Merci à tous ceux qui y ont cru», se réjouit l’athlète béninoise qui dédie ce succès à une amie qui souffre de la sclérose. «Cette course, je la faisais aussi pour Annie qui souffre de la sclérose et qui se trouve être la N°1 de mes supporters», a-t-elle déclaré. Elle n’a pas manqué d’interpeler les autorités sportives notamment le Ministère des sports et la Fédération béninoise d’athlétisme (Fba) afin qu’une solution soit trouvée à la régularisation de son séjour en Belgique. «Mon séjour ici (à Bruxelles, en Belgique) n’est pas régularisé. J’ai demandé à la Fédération de m’aider pour au moins finir avec ce souci qui m’empêche de prendre part aux compétitions», a-t-elle fait savoir. Il importe que les autorités du sport béninois prennent ce dossier en main afin que l’athlète ait une meilleure concentration et défende valablement les couleurs de son pays le Bénin lorsque le moment sera venu.


Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Au sujet de l’immigration : Tiken Jah Fakoly tacle l’occident et lance un appel à la jeunesse africaine

Tiken-Jah-Fakoly

Sur la scène de la 10ème édition du Festival de musique urbaine d’Anoumabo (FEMUA), le célèbre chanteur africain du reggae, Tiken Jah Fakoly s’est insurgé contre l’aventure suicidaire de plusieurs milliers de jeunes africains qui périssent dans l’océan dans la quête du bonheur en occident.

Au-delà du show, le Festival de musique urbaine d’Anoumabo (FEMUA) est une tribune pour passer des messages. Tiken Jah Fakoly, la star africaine du reggae a abordé la question de l’immigration et a dénoncé une injustice de l’occident. «On ne peut pas accepter que le monde vienne en Afrique quand ils veulent prendre ce qu’ils veulent et demander à la jeunesse africaine de rester. Nous disons que c’est une injustice qui est trop flagrante», a dénoncé l’auteur et interprète de «Ouvrez les frontières». Il s’est aussi adressé aux jeunes Africains sur la périlleuse aventure d’immigration clandestine qui coûte la vie à des milliers d’entre eux. «Arrêtez d’aller vous suicider dans l’océan en voulant aller aider l’occident à se développer», a appelé le chanteur. Pour lui, c’est totalement en inadéquation avec l’histoire du continent. «Si nos parents étaient tous allés, qui allait combattre la colonisation?»,  a demandé l’artiste panafricaniste

Source : Banouto

En savoir plus...

Abolition des armes nucléaires en juillet prochain à New-York : Le gouvernement du Bénin appelé à voter «Oui»

armes-nucleaires

Une campagne de signatures demandant aux autorités du Bénin de voter «Oui» à l’abolition des armes nucléaires le 07 juillet 2017. C’est ce qu’ont décidé les volontaires au Bénin de la campagne Internationale pour l’abolition des armes nucléaires (Ican). Une coalition internationale qui vise à mobiliser les citoyens de tous les pays pour inspirer, persuader, et faire pression sur leurs gouvernements afin de lancer et de soutenir des négociations en faveur d’un traité interdisant les armes nucléaires dans le monde entier. Par le biais du lancement national d’une vaste pétition, ils entendent demander au gouvernement béninois de prendre part au traité des Nations-Unies à New-York sur l’interdiction desdites armes. La survie de l’humanité en dépendrait en raison de leurs effets nocifs et puissance destructrice. Pour les partisans du traité, une arme nucléaire, est, en effet, considérée comme une arme non conventionnelle. La démarche se veut donc, soulignent-t-ils, «absolument apolitique, areligieuse, indépendante de toutes ethnies, origine, et couleur de peau». Et de préciser, «Nous sommes de la sauvegarde de l’humanité dans son entièreté, nous souhaitons faire de cette planète un monde de paix, d’amour, de fraternité, d’égalité, d’équité, un monde de liberté où tous les êtres humains s’épanouissent». Faut-il le rappeler, ce traité proposera aussi des procédures de surveillance visant à s’assurer qu’aucune arme nucléaire ne soit plus jamais construite. L’arme nucléaire a été développée dans le contexte de la seconde guerre mondiale et cette campagne fait suite au Traité de non-prolifération des armes nucléaires (Tnt) conclu en 1968.

MM

En savoir plus...

Santé et le développement : Journée mondiale sans tabac 2017, c’est ce jour

sans-tabac

Ce 31 mai, le monde entier célèbre la Journée mondiale sans tabac. A l’occasion de cette célébration, il s’agira, au cours des manifestations, de souligner les risques pour la santé liés au tabagisme et de plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac.La campagne permettra de mettre en évidence la menace que représente l’industrie du tabac pour le développement durable de tous les pays, notamment la santé et le bien-être économique de leurs citoyens. A cet effet, l’Organisation Mondiale de la Santé appelle les pays à établir des priorités et à accélérer les efforts de lutte antitabac dans le cadre de leurs actions par rapport au Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le thème pour la Journée mondiale sans tabac 2017 est : «Le tabac : une menace pour le développement». Il suffit de voir les méfaits du tabagisme pour s’en convaincre de la pertinence du thème choisi. En effet, le tabagisme provoque près de 6 millions de décès annuels dans le monde, chiffre qui est appelé à augmenter et pourrait atteindre plus de 8 millions de décès chaque année d’ici à 2030 sans une intensification de l’action. Les coûts du tabagisme pour les économies nationales sont considérables en raison des coûts accrus des soins de santé et de la baisse de la productivité. Le tabagisme aggrave les inégalités en santé et la pauvreté, car les personnes les plus pauvres consacrent moins de ressources aux besoins essentiels tels que les denrées alimentaires, l’éducation et les soins de santé. Quelque 80% des décès prématurés dus au tabagisme surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire qui ont plus de difficultés à atteindre les objectifs de développement. La culture du tabac nécessite de grandes quantités de pesticides et d’engrais qui peuvent être toxiques et polluer les sources d’approvisionnement en eau. Chaque année, la culture du tabac utilise 4,3 millions d’hectares de terres, ce qui entraîne une déforestation à l’échelle mondiale située entre 2% et 4%. Par ailleurs, la fabrication des produits du tabac produit 2 millions de tonnes de déchets solides. Il urge donc d’agir pour éviter l’hécatombe.
Il faut dire qu’à Cotonou, outre les manifestations officielles, des organisations privées projettent une marche sur le ministère de la santé dans la matinée de ce mercredi pour se faire entendre, selon nos sources.
 
J. B

En savoir plus...

Prochaine saison 2017-2018 en France : Un 6e Béninois en Ligue1 la saison prochaine

jonathan-tinhan

Une saison après l’avoir quittée, Troyes retrouve l’élite du championnat français en prenant le devant sur Lorient en aller et retour lors des barrages. En effet, vainqueur à aller (2-1), Troyes du franco-béninois Jonathan Tinhan valide son ticket pour la montée en Ligue 1 la saison prochaine (2017-2018). Dimanche 28 mai 2017, face à Lorient, Jonathan Tinhan et les siens ont fait le job nécessaire. Celui de ne pas encaisser face aux équipiers de Benjamin Moukandjo de Lorient. Ils obtiennent le nul et vierge (0-0) et retrouvent Strasbourg et Amiens en Ligue 1 la saison prochaine. Une prouesse qui accroît le nombre des joueurs béninois en Ligue 1. Après Jordan Adéoti, Emmanuel Imourou (Caen), Stéphane Sessegnon, Steve Mounié (Montpellier), et Khaled Adenon (Amiens), Jonathan Tinhan (Troyes) sera le 6e Béninois qui va évoluer en Ligue 1 la saison prochaine, sauf changement de dernières heures en attendant la fin du prochain mercato qui va bientôt ouvrir ses portes.

Carinos CHANHOUN (Coll)

En savoir plus...

Hypo meeting Gotsiz Iaaf challenge 2017 : Marthe Koala bat le record du Burkina en heptathlon

Marthe-Koala

Présente au meeting Hypo-Gotsiz Iaaf challenge 2017, la Burkinabè Marthe Yasmine Koala a battu le record national en heptathlon avec 6036 points. C’était du 27 au 28 mai 2017 à Mösle-Stadium en Sweezeland (Suisse).

6036 points en heptathlon! C’est le nouveau record national du Burkina-Faso en heptathlon et détenu par la dynamique Marthe Yasmine Koala. Une performance obtenue grâce à ses prestations respectivement aux 100m haies en saut en hauteur, lancer de poids, aux 200m en saut en longueur, au lancer de javelot, et aux 800m. D’ailleurs, au lancer de poids, la protégée du coach ukrainien Aleksander Nevsky a réalisé sa meilleure performance de la saison avec un jet de 13m32. Aux 100m haies, la native de Bobo-Dioulasso a fait un chrono de 13s72. Au saut en hauteur, Marthe Yasmine Koala, du haut de ses 1m82 a réalisé un saut de 1m74 et 6m12 en longueur. Au niveau du javelot, la jeune Burkinabè âgée de 23 ans a fait un jet de 39m15. Enfin, aux 200 et 800m, la spécialiste d’heptathlon a respectivement fait 23s81 et 2m19s65. Des résultats qui lui ont permis de faire tomber le record national burkinabè avec 6036 points en heptathlon et de se positionner à la 17e place sur 30 concurrentes. Elle a également battu ses records personnels au poids, aux 200m, et 800m. Heureuse de son rendement, elle s’est fondue en remerciement. «Je dis tout simplement merci Seigneur pour m'avoir donné la force et le courage (…)», a-t-elle laissé entendre. «Je réalise aujourd'hui un nouveau record du Burkina Faso en Heptathlon et trois records personnels avec quelques difficultés rencontrées dans certaines épreuves. Je ne m’en reviens pas !», a confié l’athlète. Précisions que la jeune Burkinabè est en nette progression. Entre 2011 et 2017, elle a nettement progressé. A Maputo en 2011, elle réalisait 5133 points. Suivront respectivement 5454 points à Marrakech (en 2014), 5852 points à Kladno (en 2015), et 5952 points à Durban (en 2016). Mais son objectif premier reste les prochains championnats mondiaux d’athlétisme à Londres en août 2017.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !