TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

8èmes Jeux de la Francophonie : Les infrastructures presque prêtes

jeux-de-la-francophonie

Lentement mais sûrement, les différents sites qui vont abriter les 8èmes Jeux de la Francophonie sont presque prêts pour accueillir les milliers de personnes attendues à ce grand événement sportif. C’est ce qu’on retient après la visite du vice-président de la République de la Côte-d’Ivoire Daniel Kablan Duncan, mardi 28 février 2017 en présence du Ministre chargé des Jeux, Robert Beugré Mambé, de sa collègue de l’enseignement supérieur, Bakayoko Ly Ramata et des responsables de l’entreprise Snedai parmi lesquels, Adama Bictogo.

Le stade Félix Houphouët-Boigny, le Palais des Sports, l’espace canal aux bois, ont reçu la visite du N°2 de la Côte-d’Ivoire. Au stade Félix Houphouët-Boigny, les travaux sont au stade d’achèvement et une pelouse venue de la France est en train d’être posée. La nouvelle piste d’athlétisme est en voie d’être installée, ainsi que le tableau lumineux. A l’Institut national de la jeunesse et des sports retenu pour abriter le village des Jeux, sur 33 bâtiments, 28 sont en phase de montage et14 sont déjà couverts. En somme, un niveau d’avancement d’un taux de 90%. Des avancés que le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire a apprécié à leur  juste valeur. Il se dit fier de remarquer que les travaux ont bien évolué. «On a des taux de 90% de réalisation. Ça veut dire que nous serons totalement prêts pour les Jeux de la Francophonie », a laissé entendre Daniel Kablan Duncan au terme de la visite. Rappelons que cette visite du gouvernement ivoirien précède celle d’inspection du Comité international de la Francophonie prévue pour ce mois de mars.

A.F.S.

En savoir plus...

Tournoi des meilleures nations mondiales : Le Bénin présent mais mal parti…

equipe-petanque-benin

L’équipe nationale du Bénin a mal débuté à Tours en France dans le cadre de la première édition du tournoi des meilleures nations mondiales, organisée par Quarterback et la chaîne L’Equipe. En effet, Après leur dernière prestation lors du dernier championnat du monde de pétanque avec le titre de vice-champion du monde (médaille d’argent), les espoirs des Béninois reposaient sur les boulistes béninois. Ils y sont déjà mais pas de surprises. Pourtant, c’était le premier challenge de l’année 2017 pour Guy Tronou et ses protégés. Ils seront face à cinq autres équipes à savoir, la France représentée par deux sélections, la Thaïlande (Vice-Championne du Monde 2012), le Madagascar (Champion du Monde 2016), et l’Italie (sous la houlette de Diego Rizzi). La triplette béninoise composée de Marcel Bio, Alain Latédjou, Ronald Botré, sous la direction du directeur technique, Guy Tronou a obtenu deux revers face à la France (13-05) et à la Thaïlande (13-01) mais un succès au premier match face à la France  (13-07). Selon le comité d’organisation, la compétition se joue en 2 poules de 3 joueurs/équipes pour les parties éliminatoires. Les 2 meilleur(e)s de chaque poule se rencontrent en ½ finales croisées, puis la finale se joue entre les 2 vainqueurs des ½ finales. Les perdants des ½ finales s’opposent pour la 3ème place de la compétition. Notons que les hostilités ont démarré hier, mardi 7 mars 2017 et prendront fin samedi 11 mars 2017.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

25ème édition du Fespaco : Stop et fin, le palmarès complet

fespaco-2017

La 25ème édition du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou a pris fin ce samedi 05 mars 2017 au Burkina Faso. Le Bénin y était présent dans 07 catégories avec au total 8 films. Il a tiré son épingle du jeu à travers deux distinctions avec le film ‘’L’orage africain, un continent sous influence’’ de Sylvestre Amoussou. La grande soirée de distinction a connu la présence des présidents Rock Marc Kaboré du Burkina Fasso et Allassane Ouattara de la Côte d’Ivoire. Dans la Catégorie Fiction long métrage, l’étalon d’or va au film ‘’Félicité’’ de Alain Formose Gomis du Sénégal. L’étalon d’argent est attribué au film du réalisateur béninois Sylvestre Amoussou avec son film ‘’L’Orage africain, un continent sous influence’’.L’étalon de bronzeest allé au film ‘’A mile in myshoes’’ de Saïd Khallaf du Maroc. Quant au prix des institutions, nous avons le prix spécial de l’intégration de la Cedeaoqui a été décerné au film ‘’Frontières’’ de Appoline Traoré du Burkina Faso. Toujours dans la même catégorie, le prix Unicef pour les droits des enfants est allé à‘’La rue n’est pas ma mère’’et le Prix Félix Houphouët Boigny du Conseil de l’entente à ‘’Frontières’’.

Voici tout le reste des prix

Prix des écoles africaines de cinéma
Meilleur film fiction des écoles
“Down side up” de Peter Owusu du Ghana
Meilleur film documentaire des écoles
‘’Nubuke’’de Aryce Bismark
Prix spécial des écoles africaines de cinéma
‘’Héritage’’ de Fatoumata Tioye Coulibaly du Mali
Pour la compétition officielle : série télévisuelle
Meilleure série télé
‘’Tundu Wundu’’ de AbdoulahadWoné  du Sénégal
Prix spécial du jury
« Aphasie » de Hyacinthe Hounsou de la Cote d’Ivoire
Fiction, court métrage
-Poulain d’or
‘’Hymenee’’ de Violaine Maryam Blanche Bellet du Maroc
-Poulain d’argent
‘’The bicycle man’’ de Twiggy Matiwana de l’Afrique du sud
-Poulain de bronze
‘’Khallina hakka khir’’ de Mehdi M. Barsaoui de la Tunisie
Mention spéciale du jury
‘’A place for myself’’ de Marie Clémentine Dusabejambodu Rwanda
Prix techniques et artistiques
– Prix du meilleur montage
‘’L’interprète’’ de Olivier Meliche Koné de la Côte d’Ivoire
-Prix de la meilleure musique
‘’Le puits’’ de Lotfi Bouchouchi  de l’Algérie
– Prix du meilleur décor
« The luckyspecials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
– Prix du meilleur son
‘’Félicité’’ de Alain Formose Gomis (Sénégal)
– Prix de la meilleure image
‘’Zin’naariya !’’ de Rahmatou Kéïta du Niger
– Prix du meilleur scénario
‘’La forêt du Niolo » de Adama Roamba du Burkina Faso
– Prix de la meilleure interprétation féminine
‘’A la recherche du pouvoir perdu’’ de Mohammed Ahed Bensoudadu Maroc
– Prix de la meilleure interprétation masculine
‘’Wulu’’ de Daouda Coulibaly du Mali
– Prix de la meilleure affiche
‘’The lucky specials’’ de Rea Rangaka de l’Afrique du Sud
-Prix Oumarou Ganda
‘’Le puits’’ de Lotfi Bouchouchi de l’Algérie
-Prix Paul Robeson
‘’Frontières’’, de Apolline Traoré du Burkina Faso
-Prix de la ville de Ouagadougou
‘’La rue n’est pas ma mère’’ de Jérôme N Yaméogo du Burkina Faso
-Prix « Sembène Ousmane » de EcoBank
‘’Wulu’’ de Daouda Coulibaly du Mali
-Prix « Soumanou Vieira » de la Féderation africaine de la critique cinématographique (Facc)
‘’A mile in my shoes’’ de Said Khallaf du Maroc
-Prix « Signis »
‘’The luckyspecials’’ de Rea Rangaka de l’Afrique du sud
Mention spéciale à « A mile in myshoes » de SaidKhallaf du Maroc par le jury de l’Association catholique mondiale de la communication (SIGNIS).
-Prix « Thomas Sankara »
‘’A place for myself‘’de Marie ClémentineDusabejambo
– Prix « de la chance » de la Lonab
‘’A place for myself’’ de Marie Clémentine Dusabejambo
-Prix de l’Ong Water Aid pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement
‘’Le puits’’ de Lofti Bouchouchi
- Prix santé et sécurité au travail
‘’Bons baisers de Morurua’’ de Larbi Benchihade l’Algérie
- Prix spécial de l’Assemblée nationale
« L’Orage africain » de Sylvestre Amoussou du Bénin
- Prix Union européenne et Acp
‘’Kemtiyu, Séex Anta Kemtiyu, Cheikh Anta)’’ Ousmane – William MBAYE du Sénégal
‘’The bicycle man’’ de Twiggy Matiwana

CodjoDonatien SODEGLA (Stag)

En savoir plus...

Déclaration d’Helen Clark, Administrateur du PNUD, à l’occasion de la Journée internationale de la femme 8 Mars 2017

helen-clark

Le thème de la Journée internationale de la femme de cette année est : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d'ici 2030 ». La mondialisation et l’évolution technologique en sont le moteur. Il est donc important que les femmes soient en mesure de réussir dans ce nouveau monde du travail.

En l'état actuel des choses, l'écart salarial entre hommes et femmes perdure, les femmes percevant une rémunération inférieure de 24% à celle des hommes. Les femmes ont deux fois moins de chances d'avoir un emploi à temps plein que les hommes. Les femmes sont surreprésentées dans le secteur du travail précaire et informel.Elles sont souvent privées de protection sociale et une minorité d’entre elles, seulement 22%, occupent des postes à responsabilité au sein des entreprises.

Le travail non rémunéré représente une part considérable des contraintes pesant sur les femmes dans la population active. Selon les estimations, les femmes effectuent jusqu'à trois fois plus de travail non rémunéré que les hommes – de l’éducation des enfants à l’agriculture vivrière et la préparation des repas, en passant par la prise en charge des malades et des personnes âgées.

Dans les communautés dépourvues d'accès aux services de base, les investissements en matière d'eau et d'énergie durable pourraient faire gagner du temps aux femmes par rapport à l'approvisionnement en eau et en combustibles. Pour réaliser l'égalité entre les sexes, il faut faire évoluer les stéréotypes liés au genre de telle sorte que les hommes tout comme les femmes puissent contribuer aux travaux domestiques. 

Les femmes doivent avoir accès aux nouvelles technologies dans toutes les sociétés–pour bénéficier d’informations et de services, notamment pour les opérations bancaires. Il faut inciter les filles à étudier les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques, des disciplines qui offrent de nombreuses opportunités.  Le monde des entreprises doit s'efforcer de promouvoir la participation et l'avancement des femmes dans le secteur technologique.  

D'après le rapport de la Banque mondiale intitulé Les Femmes, l’Entreprise et le Droit, sur 173 économies étudiées, 155 disposent d'au moins une loidiscriminatoire à l'égard des femmes. Il reste encore des pays où les femmes n'ont pas le droit de divorcer, d'hériter, de posséder ou de louer des terres voire d'accéder au crédit. Il s'agit là d’un frein considérable à l'autonomisation économique des femmes.
L'heure est donc venue d'éliminer les obstacles à l'égalité entre les sexes dans le monde du travail et dans d'autres domaines. L'Agenda 2030 pour le développement durable nous exhorte à ne laisser personne de côté. En d’autres termes, nous ne devons laisser aucune femme de côté - nulle part.

En savoir plus...

Echos des internationaux béninois : Poté et Mounié, encore eux !

michael-pote

Michaël Poté et Steve Mounié continuent de faire parler d’eux de la plus belle des manières sur les pelouses européennes. Le week-end écoulé, ils ont encore marqué en signant respectivement leur 13e et 12e réalisation de la saison. D’autres joueurs béninois étaient également présents et actifs dans leurs clubs respectifs.

Mounié à la puissance 12 mais Montpellier cale à domicile

Un but 100% béninois ! C’est ce qu’on retient de la réalisation de l’attaquant béninois Steve Mounié qui a marqué son 12e but de la saison à la suite d’une frappe de Stéphane Sessegnon repoussée par le gardien guingampais (50e). Mais Montpellier a été rejoint au score à cinq minutes de la fin du match (1-1). Les deux béninois ont disputé l’intégralité de la rencontre. Montpellier est 13e au classement avec 33 points (-6) après 28 journées.


Adéoti présent, Caen surpris à domicile

Après deux succès de rang, Caen chute à domicile face à Angers (2-3) pour le compte de l’acte 28 de la Ligue 1 en France. Une rencontre à laquelle a logiquement participé l’international béninois Jordan Adéoti qui a joué l’intégralité de la rencontre contrairement à son compatriote et latéral gauche Emmanuel Imorou.  A la suite de cette défaite, Caen se positionne au 14e rang avec 31 points (-17).

Et de 13 pour Poté, Adana Demispor vainqueur

Encore un but du Béninois Michael Poté à la 77e minute de jeu face à Sanliurfaspor. Un but synonyme de victoire pour Adana Demispor qui était en déplacement (1-2). But victorieux qui a permis à son équipe de souffler après le revers de la semaine écoulée. 13e but du béninois dans la super Ligi 2. Michael Poté devient par la même occasion co-meilleur buteur de la Ligue 2 en Turquie. Après ce succès, Adana Demispor est 8e au classement avec 32 points (+4).

Domino’s Ligue 2 en France : Les Béninois présents…

La Ligue 2 en France était à sa 28e journée le week-end écoulé. Certains internationaux béninois ont honoré leur présence en jouant dans leurs clubs respectifs. C’est le cas du néo-Ecureuil Cédric Hountondji avec le Gazélec Ajaccio qui a été tenu en échec à domicile par Tours (2-2). Succès par contre à l’extérieur de Lens (2-3) de DjimanKoukou sur les installations de Red Star. Le costaud milieu de terrain béninoisa été préféré au banc de touche. Amiens de Khaled Adénon a été laminé par Troyes (4-0) alors que la colonie béninoise de Niort, Saturnin Allagbé, David Kiki (90mn), David Djigla (61mn), a ramené le point du nul de leur déplacement de Orléans (1-1). Enfin, victoire étriquée de Le Havre (0-1) sur le terrain de Sochaux avec la présence de Fabien Farnole dans les buts havrais. Au terme de ce 28e chapitre, Lens (46 points +9), Amiens (42 points +9) et Le Havre (39 points +3) sont respectivement 2e, 7e et 8e au classement de la Ligue 2 Domino’s. Par contre Gazélec Ajaccio et Niort sont dans la deuxième moitié du classement. Ils sont respectivement 11e avec 37 points (-1) et 13e avec 37 points (-5).

Gestede titulaire, Middlesbrough s’incline en déplacement

Pour le compte de la 27e journée de Premier League, Middlesbrough se déplaçait sur le terrain de Stoke City. Un déplacement défavorable pour l’attaquant béninois Rudy Gestede, (qui a d’ailleurs disputé toute la rencontre) et ses partenaires de Middlesbrough qui ont été battus par les locaux (2-0). Rudy Gestede positionné en attaque n’a pu rien faire. Une défaite qui plonge malheureusement Middlesbrough dans la zone rouge, désormais 18e avec 22 points (-11) et à trois longueurs Cristal Palace, premier non relégable (25 points -11).   

Réalisation : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Match amical Mauritanie # Bénin : 20 joueurs retenus par Oumar Tchomogo

ecureuils-du-benin

Le Bénin affrontera, vendredi 24 mars 2017, en match amical et international, l’équipe de la Mauritanie à Nouakchott. Ceci,en prélude aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2019.Dans ce cadre, le sélectionneur national du Bénin, Oumar Tchomogo a rendu publique, une liste de 20 joueurs.

Deux gardiens de but, neuf défenseurs, quatre milieux de terrain, et cinq attaquants. Telle est la nomenclature de la liste retenue par Oumar Tchomogo. Au nombre des joueurs, des habitués tels que le capitaine Stéphane Sessegnon et son partenaire de Montpellier Steve Mounié (meilleur buteur de son club) ; la colonie béninoise de Niort en Ligue 2 en France que forment Saturnin Allagbé, David Kiki, et David Djigla. On note également sur cette liste, la présence de Michaël Poté, co-meilleur buteur de la Super Ligi 2 en Turquie avec 13 réalisations. Notons l’arrivée de nouveaux défenseurs comme Cédric Hountondji de Gazalec d’Ajaccio ou Olivier Verdon de Bordeaux (Ligue 1/France). Aussi les retours de Moïse Adélehou, Richard Bakary.

Quatre confrontations entre les deux sélections

Avant la rencontre du 24 mars 2017, il faut dire que les deux sélections se sont rencontrées à quatre reprises. A l’arrivée, deux nuls et une victoire de part et d’autre. Le plus large succès entre les deux pays est à mettre à l’actif du Bénin qui a battu en 1996 la Mauritanie par le score de 4-1. La première rencontre remonte au 17 janvier 1983 lors du tournoi de la Cedeao (1-1) à Porto-Novo. En match retour, les Mourabitounes ont pris le dessus (2-0). Tout cela est désormais de l’histoire et les réalités sont autres. La Mauritanie peut désormais compter sur sa star Adama Ba qui évolue à l’Aj Auxerre. Entre la Mauritanie, 107e équipe au classement Fifa (34e en Afrique) et le Bénin, 66e au monde (14e sur le continent), qui remportera le match lors de cette cinquième confrontation. Rendez-vous le 24 mars 2017 pour le savoir.

Liste des joueurs retenus

Fabien Farnolle (Le Havre/France) ; Saturnin Allagbé (Niort/France) ; Olivier Verdon (Bordeaux/France) ; Abdul Khaled Adénon (Amiens/France) ; Jordan Adéoti (Caen/France) ; Junior Salomon, (Nigéria) ; Paterne Kounou (Nigéria) ; Richard Bakary (Angleterre) ; Moïse Adilehiou (Grèce) ; Cédric Hountondji (G. Ajaccio/France) ; Djiman Koukou (Lens/France) ; Stéphane Sessegnon (Montpellier/France) ; David Kiki (Niort/France) ; Babatoundé Bello (Slovaquie) ; Jodel Dossou (Autriche) ; Steve Mounié (Montpellier/France) ; Michaël Poté (Adana Demispor/Turquie) ; Rudy Gestede (Angleterre) ; Jacques Bessan (Lybie)

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

10ème édition du Femua : Les grandes innovations annoncées

FEMUA-2017

Jeudi 02 mars dernier, le commissariat général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) organisé par le groupe «Magic System» a effectué la cérémonie du lancement officiel de sa 10ème édition au siège de l’Unesco à Paris. Placée sous le thème « l’Afrique face aux défis du réchauffement climatique», cette 10ème édition est prévue du 25 au 30 avril 2017 à Abidjan et à Adiaké (Côte d’Ivoire).

«Chacun doit de son côté jouer son rôle dans la sensibilisation contre le changement climatique. Le Femua est une belle tribune pour sensibiliser surtout les jeunes à ne pas détruire l’environnement», a formulé Salif Traoré dit A’Salfo leader vocal du groupe Magic system lors du lancement. C’était en présence de Charles Gomis, Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, Denise Houphouët Boigny, Délégué permanent de la Côte d’Ivoire auprès de l’Unesco et de plusieurs autres personnalités. Cette édition sera marquée par la construction de deux écoles, l’une à  Gagnoa  promet A’Salfo. Le leader vocal du groupe Magic System a aussi affirmé qu’en prélude au Femua 2017, un hommage sera rendu à l’artiste, le regretté Papa Wemba décédé lors de l’édition 2016. Le lundi 24 Avril 2017, date du premier anniversaire du décès du Roi de la Rumba Congolaise, sera donc consacré à cet hommage à travers un concert donné par le groupe «Viva la Musica» qui aura l’honneur de terminer la symphonie inachevée de 2016. L’hommage ne s’arrête pas là car Papa Wemba aura également une place en son nom dans le village qui a vu naître le Femua, Anoumabo. «En accord avec les autorités ivoiriennes, la place du Femuaà Anoumabo sera rebaptisée place Papa Wemba», a poursuiviA’salfo devant la fille et le manager du défunt qui ont fait le déplacement à Paris. Séduit par le Femua, le chanteur de R&B français d’origine centrafricaine par son père et Congolaise par sa mère, Singuila, de son vrai nom Bedaya N’Garo Singuila compte exporter ce Festival dans d’autres pays d’Afrique, voyant en ça, une réussite qui doit être exportée comme modèle pour la jeunesse. Il fait partie des artistes programmés pour l’évènement avec Salif Keita (Mali), Black M (France), Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), Maréma Fall (Sénégal), Bisa Kdei (Ghana), Soul Bangs (Guinée Conakry), Kiff No Beat, Dj Léo, le groupe Révolution, Nash, et la Formation Kruman Group Orchestra de la Côte d’Ivoire. Projet immense et évolutif, le Femuaa vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System et Commissaire Général dudit festival. De nombreuses innovations ont été annoncées pour l’édition 2017 concernant le nombre de concerts à Anoumabo qui passe de deux à trois (Jeudi, Vendredi et Samedi). L’Institut Français accueillera cette année deux spectacles contrairement aux Femua précédents. Ayant connu un véritable succès l’an dernier le «Carrefour Jeunesse» et le «Femua Kids» sont reconduits pour 2017 a déclaré le commissaire général du Festival. Facteur de développement par ses actions sociales, le Femua compte à son actif, la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction de plusieurs écoles primaires et maternelles offertes à l’Etat de Côte d’Ivoire.

Kamar ADJIBADE

En savoir plus...

Dîner-gala de charité à Paris : L’art, la culture et les handicapés au cœur des échanges

association

L’ONG Bénin Diasp’Active organise le 15 avril prochain à Paris un diner-gala de charité  dénommé ‘’Bénin TôTchéWê’’. C’est un événement culturel placé sous le parrainage du Haut conseil des Béninois de l’extérieur (HCBE), et qui sera un moment de retrouvailles entre les fils et filles de la diaspora béninoise des pays de l’Europe et de l’Amérique. Mais la particularité de cet événement, c’est que les fonds et autres dons récoltés au cours de la cérémonie seront destinés à sauver des vies humaines au Bénin notamment les personnes handicapées et les enfants orphelins.

L’objectif de cette rencontre, selon le président de cette ONG, Aziz Adjapkè, est de sensibiliser la diaspora béninoise notamment celle des pays de l’Europe et de l’Amérique  pour venir en aide aux personnes handicapées et aux enfants orphelins de leur pays. Il s’agira également «pour nous de faire connaître le Bénin et sa culture à tous les participants et en particulier à nos amis occidentaux ; de créer des conditions de brassage entre les membres de la diaspora béninoise d’une part, et d’autre part avec les autres et promouvoir les richesses culturelles du Bénin», a ajouté le président Aziz Adjakpè. La cérémonie sera hautement marquée par diverses prestations artistiques de talents béninois. «Nous avons planifié un tableau artistique à couper le souffle», rassure Aziz Adjakpè. Pour lui, la diaspora béninoise, au-delà de sa contribution financière et intellectuelle au développement de son pays, doit se montrer solidaire vis-à-vis des couches les plus démunies. C’est pourquoi, les fonds et autres dons de charité qui seront collectés au cours de ce dîner de gala, seront destinés à sauver des vies humaines au Bénin notamment les personnes handicapées et les enfants orphelins vivant dans des conditions inacceptables. «Juste un effort de solidarité et nous allons y arriver», a-t-il conclu.

En savoir plus...

Fespaco 2017 : Le Bénin, la tête haute

sylvestre-amoussou-etalon-dargent

Toute la  fierté est béninoise en terre burkinabè depuis le week-end. Le cinéma béninois a été honoré à travers la réalisation d’un de ses dignes fils, Sylvestre Amoussou. C’est une première  dans l'histoire du Cinéma béninois. Jamais personne n'a atteint ce haut niveau de palmarès au Fespaco en décrochant l'étalon d'argent qui vaut l'or. Le film de Sylvestre Amoussou intitulé ‘’L’orage Africain’’ a fait chaud aux cœurs à Ouagadougou pour son engagement mais aussi pour son niveau technique.Ce qui a aussi valu au cinéaste béninois le prix spécial de l’Assemblée nationale du Burkina Faso. Le réalisateur a donné la preuve que le cinéma béninois a de beaux jours devant lui. Il a effectué un travail de haute qualité, selon le jury, pour  mériter tous les lauriers pour son courage, son abnégation, et son sens du cinéma. Son œuvre a drainé des énergies de partout lors de sa fabrication: Bénin, Cameroun, Congo, Sénégal, Guinée Bissau, France, Usa, Maroc, etc. Des personnes à qui il a dit: «Nous ferons un grand film pour le continent africain. Une histoire que j'écris depuis 10 ans, qui fera tâche». Il n'avait pas tort  à cette délibération du Fespaco. On en parlera dans différents livres pour notamment étudier l'Afrique à travers ses auteurs. Il est temps de libérer la création africaine des multiples chaînes psychologiques et matérielles qui l'entravent. Sylvestre Amoussou vient par son sacre au Fespaco de montrer la voie. Rappelons que l’avant-première de ce film a été projetée à Artisttik Africa alors qu’il restait des réglages à faire selon le réalisateur.   


Teddy  GANDIGBE

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !