TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

- cover VISUEL DE COMMUNICATION - MILLION AVEC FANICKO - by Axel DigitXplusFR 3

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Sport

Troisième journée de la poule B : Un nul qui arrange Congolais et Tunisiens

tunisie-rdc-can-2015

La République Démocratique du Congo et la Tunisie ont décroché leur billet pour les quarts de finale de la Can 2015. Un nul de parité (1-1) qui arrange les deux équipes. Mais au départ, les Congolais ont eu peur quand Akaichi (31è) ouvrait le score pour la Tunisie. Sentant le danger venir, la Rd Congo a chargé de tactique. Ce qui lui a permis de rétablir la parité avec l’égalisation du score peu après l’heure de jeu. Par la suite, aucun but ne sera marqué jusqu’au dernier coup de sifflet de la rencontre. En se séparant dos-à-dos, la Tunisie et la Rd Congo décrochent les deux tickets de la poule, qualificatifs pour le second tour. Avec 5 points au compteur, ce sont les Aigles de Carthage qui terminent en tête du classement.

Abdul Fataï SANNI

Cap vert et Zambie n’en profitent pas

Ni les Chipolopolo de la Zambie, ni les Requins Bleus du Cap Vert n’ont pas pu profiter du nul concédé entre la Tunisie et la Rd Congo (1-1). En s’affrontant pour cette ultime journée, Cap- Verdiens et Zambiens avaient leur destin entre leurs jambes. Mais ils n’ont pas pu en profiter à cause de leur nul et vierge (0-0), suffisant pour la Rd Congo pour continuer la route de la Can 2015. Cap vert et Zambie quittent t la compétition et laissent libre voie à la Tunisie et à la Rd Congo de continuer l’aventure.

Troisième journée de la poule C : Attention à Algérie !

Favoris de cette Can 2015, les Fennecs d’Algérie pourraient quitter la compétition s’ils ne réalisent pas un exploit face aux Lions de la Térranga du Sénégal. Leader de cette poule avec 4 points (+1), les poulains d’Alain Giresse ont besoin d’un petit point pour décrocher un billet qualificatif pour les quarts de finale. Mais face à une équipe algérienne qui aurait envie de laisser des empreintes, la rencontre pourrait prendre l’allure d’une finale avant celle du 8 février 2015. Ce qui est sûr et certain, le ballon est rond pour les 22 acteurs et seule l’équipe qui se surpassera et qui communiquera avec les dieux du stade pourrait tirer son épingle du jeu.

Ghana-Afrique du Sud s’annonce aussi compliquée

L’autre match qui ne manquera pas de piquant opposera les Black Stars du Ghana et les Bafana Bafana de l’Afrique du Sud. Après son revers face au Sénégal (1-2), André Ayew et ses partenaires ont pu se relever de fort belle manière en battant sur le fil du rasoir l’Algérie (1-0), l’une des équipes favorite de la compétition. Ainsi, grâce à cette victoire, le Ghana a relancé le groupe où les vainqueurs de cette ultime journée de phase de poule poursuivront l’aventure sauf le Sénégal qui se contenterait d’un nul face à l’Algérie pour se tirer d’affaire. Du coup, la confrontation Ghana-Afrique du Sud s’annonce aussi compliquée quand on sait que les arc-en-ciel ont fait douter l’Algérie et le Sénégal. Gyan Assamoah devrait certainement faire un remake du match face à l’Algérie s’il veut que le Ghana continue l’aventure. Sinon, adieu Can 2015. Leur destin est donc au bout de leurs souliers.

 

Poule B : Lire les résultats

Zambie 0-0 Cap Vert

Rd Congo 1-1 Tunisie

Poule C : Lire les affiches du jour A 19h :

Ghana # Afrique du Sud

Algérie # Sénégal

En savoir plus...

Troisième journée de la poule A : La Guinée équatoriale en quarts de sa Can

guinee-equatoriale-gabon-can-2015

Pour l’ultime match des matches de poule, le pays hôte a fait sortir ses griffes en se débarrassant des Panthères du Gabon, favoris dès le coup d’envoi de la rencontre. Dans ce duel de l’Afrique Centrale, c’est la Guinée équatoriale qui a eu raison du Gabon en s’imposant sur le score de 2 buts à 0. Balboa sur penalty ouvrait le score (55eme) et Edu (86eme) renvoyait défensivement le Gabon au bercail. Dans une ambiance folle, la Guinée équatoriale se qualifie pour les quarts de finale de sa Can en éliminant le Gabon. Les Panthères n'ont jamais su trouver le chemin des filets et se sont heurtés à une équipe réaliste en seconde période. Le pays hôte accède en quarts pour la deuxième fois après cette de 2012.

Abdul Fataï SANNI

Le Congo en quarts de finale

Tout comme la Guinée équatoriale, le Congo a décroché son ticket pour les quarts de finale de la Can 2015. Les Diables rouges du Congo de Claude Le Roy se sont imposés face au Burkina Faso (2-1), lors de la troisième journée du groupe A. Tout s’est joué en seconde période quand le Congo ouvrait la marque par l’entremise de Bifouma (52eme). Par la suite, entré en jeu, Bancé (86eme) rétablissait la parité pour le Burkina Faso mais une joie de courte durée puisque Ondama (87eme) marque le but qualificatif pour le second tour à sa Nation. Le Congo arrache donc la première place de la poule A et se qualifie pour les quarts. Les favoris de cette poule sortent donc par la petite porte de la Can 2015.
A.F.S

Rivalité apaisée entre la RD Congo et la Tunisie

Les équipes de la RD Congo et de la Tunisie s’affrontent ce lundi 26 janvier à Bata, dans le groupe C de la Can 2015. Cette rencontre est décisive pour les deux pays et elle a en outre une saveur particulière : Congolais et Tunisiens ont eu un contentieux en 2010 et en 2011. Pour Georges Leekens, le sélectionneur de l’équipe tunisienne, ces vieilles rancoeurs sont plus qu’anecdotiques. « J’ai entendu parler de ces histoires, explique le Belge. Mais pourquoi s’occuper du passé ? Tout ça, c’est pour les journalistes. Pas pour moi ». Les Congolais, eux, franchiront le premier tour s’ils gagnent. Leur tâche ne sera pas simple. Ils seront peut-être privés de leur capitaine le milieu de terrain Youssouf Mulumbu et de leur meilleur joueur, Yannick Bolasie.

Mayuka rentre en Angleterre

L’attaquant de la Zambie, Emmanuel Mayuka, va rentrer à Southampton. L’ancien Sochalien s’est blessé aux ischio-jambiers au cours de la défaite concédée face à la Tunisie (2-1), jeudi dernier. Vainqueur de la CAN en 2012, la Zambie a besoin d’un succès contre le Cap Vert, lundi, pour espérer accéder aux quarts de finale.

Algérie : Slimani forfait

La Fédération algérienne de football (FAF) annonce officiellement le forfait d’Islam Slimani. L’attaquant du Sporting Portugal ne disputera pas la rencontre de la 3eme journée, mardi à Malabo face au Sénégal. « Suite à une blessure contractée vendredi lors du match Ghana - Algérie, et après avoir subi des tests médicaux approfondis, l’attaquant international Islam Slimani est mis au repos et est forfait pour le prochain match de l’équipe nationale face au Sénégal, prévu ce mardi à Malabo », indique la FAF sur son site officiel.

Cameroun: Choupo-Moting confiant

Tenu en échec par la Guinée (1-1), le Cameroun jouera sa qualification contre la Côte d'Ivoire, qui a subi le même sort face au Mali. Pour l'attaquant Eric-Maxim Choupo-Moting, les Lions Indomptables peuvent y croire. « On savait que la Guinée avait une bonne équipe mais on a eu plus d'occasions. On n'a pas mal joué, les Guinéens ont eu de bonnes contre-attaques en seconde période mais on eu des occasions. Malheureusement, on n'a pas marqué. Maintenant, c'est le dernier match qui compte. On est en reconstruction, on pouvait gagner mais on ne l'a pas fait. Le but maintenant c'est de gagner le prochain match (contre la Côte d’Ivoire, ndlr) et après tout est possible », a déclaré Eric-Maxim ChoupoMoting via cafonline.com à l’issue de la rencontre.

Algérie : Bougherra dément les tensions

Après la défaite de l'Algérie face au Ghana (0-1), certaines informations font état de prises de bec entre d'une part les titulaires déchus Abdelmoumen Djabou et Hilal Soudani, et d'autre part Madjid Bougherra. Le défenseur et capitaine des Fennecs s'inscrit en faux. « Ce sont des conneries. En tant que capitaine, j’ai parlé et c’est tout, a déclaré Madjid Bougherra à francefootball. fr. Djabou et Soudani sont des garçons extrêmement respectueux, et très bien élevés. Depuis le début de la compétition, ils sont exemplaires. »

Résultats : 3ème journée de la poule A
Guinée équatoriale 2-0 Gabon
Burkina Faso 1-2 Congo

Lire les résultats du week-end
Grpe C : Algérie 0-1 Ghana
Grpe C : Sénégal 1-1 Afrique du Sud
Grpe D : Mali 1-1 Côte d’Ivoire
Grpe D : Guinée 1-1 Cameroun

Poule B : Lire les affiches du jour
A 19h : Zambie # Cap Vert
A 19h : Rd Congo # Tunisie

En savoir plus...

Première journée de la Can 2015 : La Côte d'Ivoire évite le pire

COTE-DIVOIRE-GUINEE

Pour son entrée en matière, la Côte d'Ivoire n'a pu faire mieux qu'un match nul contre La Guinée, lors de la première journée de la Can 2015. Yattara a ouvert la marque pour la Guinée, mais Doumbia lui a répondu. La Côte d'Ivoire n'est pas passée loin de la correctionnelle pour son premier match de cette édition de la Can 2015. Menés contre le court du jeu par la Guinée, suite à une grossière erreur du Parisien Serge Aurier et une jolie reprise du Lyonnais Mohamed Yattara (36e), les Elphants ont ensuite dû évoluer en infériorité numérique pendant une grande partie de la deuxième période. La faute à Gervinho, auteur d'une claque sur Naby Keita et qui a récolté un carton rouge direct (58e). Seul élément offensif ivoirien à être parvenu à se créer des occasions en première période, le Romains avait même trouvé la barre transversale pour la première grosse occasion de cette rencontre (17e).  Mais finalement, l'entrée en jeu de Seydou Doumbia (65e) a fait la différence pour les coéquipiers de Yaya Touré. Après sept petites minutes de jeu, le joueur du CSKA Moscou croisait parfaitement sa frappe pour tromper le dernier rempart guinéen. De quoi permettre à Hervé Renard de travailler plus sereinement avant la prochaine rencontre de ce   groupe D.

Renard frustré

Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Hervé Renard, est ressorti frustré de l’entrée en matière de ses joueurs face à la Guinée (1-1), mardi à Malabo. Pour le technicien français, les Eléphants avaient les moyens de l’emporter. « En première période, on aurait mérité de mener au score. On a touché la barre par Gervinho. Mais on leur a donné le premier but sur une erreur de communication en défense. Ensuite, on a poussé mais avec l’exclusion de Gervinho, c’était encore plus dur. Il a fallu réagir et il fallait changer quelque chose tactiquement. Je suis persuadé que même à dix contre onze, on avait les moyens de gagner le match, a réagi Hervé Renard après la rencontre dans des propos retranscrits par l’AFP. On est une équipe en reconstruction et la Guinée a été compétitive lors des qualifications, ce n’est donc pas un pays à mésestimer. Notre production a été moyenne mais il reste deux matchs pour se qualifier, rien n’est terminé.»

Le Mali et le Cameroun se neutralisent

Tout s'est joué en fin de match entre le Cameroun et le Mali. Après 70 minutes où le seul Bakary Sako s'est offert deux occasions en contre pour le Mali (10e, 27e), les coéquipiers de Seydou Keita ont fini par ouvrir la marque par l'intermédiaire de Yatabaré (71e). Suite à un coup franc de Keita, dévié par Wague, Yatabaré enchaînait un contrôle de la poitrine, frappe croisée, qui donnait l'avantage aux Aigles. Mais ce but allait réveiller les ardeurs des Camerounais. Alerté par LoésOyongo mystifiait le portier malien Diakité pour recoller au score, à cinq minutes du terme de la rencontre. Un résultat qui permet aux deux équipes de revenir à la hauteur de la Guinée et de la Côte d'Ivoire dans le groupe D, qui s'étaient séparées aussi sur le score de 1-1 plus tôt dans la journée.

La Guinée équatoriale proteste

La Fédération équato-guinéenne de football (Feguifut) a envoyé une lettre de protestation à la Confédération africaine de football (CAF), le 19 janvier, concernant l’annulation pour un hors-jeu inexistant d'un but marqué par son attaquant Emilio Nsue Lopez contre le Congo, le 17 janvier en ouverture de la CAN 2015. La page officielle du gouvernement équato-guinéen raconte que la Feguifut évoque « une injustice et, éventuellement, une action prédéterminée de la part des arbitres », durant ce match comptant pour le groupe A.

L'arbitrage jugé satisfaisant par la CAF

Les matches de samedi et dimanche ont été très satisfaisants sur le plan de l'arbitrage, selon un membre de l'équipe technique d'observation de la CAF consulté par l'AFP. La seule décision litigieuse s'est produite lors du match d'ouverture entre la Guinée équatoriale et le Congo (1-1), lorsque l'arbitre a refusé de valider le but du capitaine équato-guinéen, Emilio Nsue Lopez, un lob jugé hors-jeu. Les deux caméras qui ont capté l'action proposaient une lecture contradictoire, l'une penchant pour le hors-jeu, l'autre pas.

Zayatte espère être rétabli pour Cameroun-Guinée

Forfait pour le match Côte d’Ivoire-Guinée du 20 janvier à Malabo, le défenseur guinéen KamilZayatte pense être remis d’un problème à un mollet pour la rencontre du « Sily National » face au Cameroun, le 24 janvier à Malabo, au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations 2015.

Algérie : Feghouli retient la réaction

Menée à la marque, l'Algérie a su se réveiller pour égaliser puis s'imposer face à l'Afrique du Sud (3-1). Un état d'esprit qui a plu au milieu offensif des Fennecs Sofiane Feghouli.  « C’est toujours plaisant de commencer avec une victoire. Il y avait une belle équipe en face. On a souffert mais on a su changer de rythme. Il faut féliciter l’équipe qui s’est battue et a su revenir à la marque et gagner, a réagi Sofiane Feghouli après la rencontre au micro de Canal +. Ce soir on a les trois points et c’est ce qui compte. Ce qui n’a pas fonctionné, on va tâcher de le corriger. »

Le tout jeune frère du Lorientais Alain Traoré, 19 ans, aura une belle carte à jouer avec le Burkina Faso lors de cette CAN. Alors que la forme actuelle des deux stars de l’équipe, Jonathan Pitroipa et Alain Traoré, suscite des doutes, le milieu de terrain du Vitesse Arnhem arrive lui en pleine bourre. Prêté aux Pays-Bas par Chelsea depuis janvier 2014, sans avoir jamais eu sa chance en équipe première avec les Blues, il s’est imposé comme titulaire indiscutable à Arnhem et a déjà inscrit 5 buts en Eredivisie. Très apprécié par José Mourinho, qui garde toujours un œil sur lui, il aura là l’occasion d’exposer son talent au monde entier. Avant de retourner définitivement à Chelsea la saison prochaine?

Lire les résultats de la poule D

Côte d’Ivoire        1   -  1     Guinée
Cameroun         1   -  1        Mali

2ème Journée : Poule A

A 17h    Burkina Faso        #    Guinée équatoriale
A 20h    Congo            #    Gabon

En savoir plus...

Première journée de la Can 2015 : Au moins deux buts par match !

supporter-can-2015

Depuis le samedi 17 janvier 2015, la grande fête du football africain a réuni 16 Nations en Guinée-équatoriale avec le match inaugural qui a opposé le pays hôte à son homologue, le Congo Brazzaville d’un certain Claude Leroy (1-1). Par la suite, plusieurs rencontres se sont suivies avec de bon spectacle notamment les rencontres Gabon-Burkina Faso (2-0), Zambie-Rd Congo (1-1), Cap Vert-Tunisie (1- 1), Ghana-Sénégal (1-2), Afrique du Sud-Algérie (1-3), Côte d’Ivoire-Guinée 1-1 et Cameroun-Mali 1-1. Mais à la lecture de cette première journée, on conclut qu’au moins, deux buts sont marqués par match. Une statistique qui démontre que les attaquants ont pris d’ascendance sur les défenseurs. En huit matchs, il y a eu au total, 19 buts marqués, soit une moyenne de 3,375 buts par match. Autres statistiques à retenir, trois victoires, trois défaites et cinq nuls. Pas de matches nuls vierges. L’équipe qui a marqué plus de buts reste l’Algérie avec trois buts alors que, celle qui en a encaissé moins est le Gabon avec zéro but. Cependant, malgré la présence des stars telles que Moussa Sow, André Ayew, Pierre Aubameyang, Ibrahimi, Yaya Touré, Gervinho etc, le jeu développé par certaines équipes très attendues est au dessous de la moyenne. Les rencontres ne sont pas emballées comme l’auraient souhaité les férus du cuir rond. Cependant, les sélectionneurs doivent faire la synthèse de cette première journée afin de relever le niveau de jeu de la compétition qui reste toutefois timide par rapport à la présence des stars. Certainement que la deuxième journée nous réserve beaucoup de surprises.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

1ère journée de la Can 2015 : Le Congo contient la Guinée Equatoriale

congo-guinee-equatoriale

En ouverture de la CAN 2015, la Guinée Equatoriale et le Congo se sont séparés sur un match nul (1-1). La Guinnée Equatoriale pourra avoir des regrets. Pour son premier match sur ses terres, le NzalangNacional n'a pas été loin de réaliser un exploit en dominant le Congo. Poussés par leur public, les locaux ont rapidement pris l'avantage grâce à Nsue (16e). De quoi rendre fous les supporters de l'Estadio de Bata. Mais la débauche d'énergie a surement était trop grande pour les Guinéens. Emmenés notamment par l'ancien Auxerrois DelvinNdinga, les Congolais sont parvenus à revenir au score en fin de rencontre, grâce à Thievy (87e). Les deux équipes prennent donc chacun un point et il faudra attendre la rencontre entre le Burkina Faso et le Gabon pour savoir si une équipe va se détacher dans ce Groupe A.

Le Gabon ne rate pas son entrée

Le Gabon a pris la tête du groupe A de la Can 2015, en s'imposant face au Burkina Faso (2-0), lors de la première journée de la phase de poules.Annoncé comme un outsider de cette édition de la Coupe d'Afrique des Nations, le Gabon n'a pas déçu pour son entrée en matière. Face au Bukrina Faso, les Panthères ont plutôt bien dominé leur sujet, en profitant de la vitesse de ses attaquants et notamment celle de sa star : Pierre-EmerickAubameyang. L'ancien Stéphanois a fait preuve aussi d'un grand sang-froid sur l'ouverture du score (19e), qui allait ensuite permettre à son équipe de gérer. En face, les Etalons tentaient bien de trouver la faille, mais sans succès. Et à force de s'exposer, ils encaissaient un deuxième but, celui du break, par l'intermédiaire d'Evouna (72e). Le Burkina Faso devra donc rapidement relever la tête, sous peine de voir sa compétition se terminer plus tôt que prévu.

Côte d'Ivoire : Renard veut de l'équilibre

Dans un entretien accordé à nos confrères de l'AFP, Hervé Renard est revenu sur les fortes individualités de la Côte d'Ivoire. "Wilfried, c'est un buteur mais il faut le mettre dans de bonnes conditions. Yaya, ce n'est même pas la peine d'en parler. Depuis 4 ans, c'est le meilleur joueur africain, ce n'est pas par hasard. Maintenant, il faut construire une équipe autour de lui capable d'avoir une bonne homogénéité et un équilibre. C'est le plus difficile en football, a expliqué le coach des Eléphants. Il ne suffit pas d'associer des noms. Si on met Messi avec Ronaldo et Ibrahimovic, je ne sais pas si cela peut marcher. Pourtant ce sont les 3 meilleurs attaquants. Il faut avoir la volonté de bien faire ensemble." La Côte d'Ivoire entrera en lice dans la Coupe d'Afrique des Nations mardi prochain contre la Guinée.

Can 2015 : 40.000 places offertes

Le président équato-guinéen TeodoroObiangNguema va offrir 40.000 places pendant la CAN 2015. "Nous devons donner un caractère solennel à cet événement, il faut donc acheter les places pour remplir les stades. Que ceux qui ont les moyens aident les démunis ! Moi-même, j'achète 40.000 entrées, 10.000 par région" (quatre sites abritent la CAN), a déclaré le président lors d'une rencontre avec les chefs de villages, autorités militaires et civiles de la région continentale du pays.

Congo : Le Roy flingue l'organisation

Frustré après le match nul entre ses joueurs et la Guinée Equatoriale (1-1), samedi en ouverture de la CAN 2015, le sélectionneur du Congo, Claude Le Roy, a de nouveau dénoncé les conditions de prise en charge de son équipe. « Je ne veux pas donner l’impression de me plaindre encore. Mais quand sur un parcours de douze minutes, on passe 1h05 dans un bus sans climatisation, vous voulez faire quoi ? Ils nous ont mis dans des embouteillages, ils riaient et étaient contents. Cela peut expliquer, pas tout, mais une partie de notre début de match. C’est indigne d’un pays organisateur », a réagi Claude Le Roy, le sélectionneur du Congo, au micro de Canal +. On s’est mis en difficulté tous seuls sur des ballons perdus un peu trop rapidement par nos joueurs majeurs. Mais on a bien terminé. Et Dominique Malonga a une balle de match. C’estun bon match nul. »

CAN 2015 : 1,5 M$ pour le vainqueur

La Confédération africaine de football a divulgué les montants des dotations pour la CAN 2015. Le pays vainqueur touchera la somme de 1,5 million de dollars.

Le tableau des dotations :

Vainqueur : 1.5 M$
Finaliste : 1 M$
3eme & 4eme place : 750.000 $
Quart-finalistes : 600.000 $
3emes des groupes : 500.000 $
4emes des groupes : 400.000 $

La CAF satisfaite du dispositif anti-Ebola

La Confédération africaine de football (CAF) s'est dite vendredi « très confiante » à propos du dispositif anti- Ebola mis en place par la Guinée équatoriale. « Nous sommes très confiants, c'était un des points traités en premier », a assuré le secrétaire général de la CAF, Hicham El Amrani à propos de cette épidémie qui a fait environ 8 000 morts dans l'ouest du continent, mais aucune victime en Guinée équatoriale, pays qui a repris l'organisation du tournoi après le renoncement du Maroc justement par crainte du virus.

Forfait du gardien algérien Mohamed Zemmamouche

Le deuxième gardien de l'équipe d'Algérie Mohamed Zemmamouche est forfait pour la Coupe d'Afrique des nations qui débute samedi en Guinée équatoriale et sera remplacé par Cédric Si Mohamed. Zemmamouche (USM Alger) a été libéré mercredi par le staff technique après s'être blessé à un tibia jeudi lors d'un entraînement des Fennecs. Si Mohamed (CS Constantine) compte une sélection avec les Fennecs. L'équipe algérienne doit s'envoler jeudi vers la Guinée Equatoriale.

Can 2015 : Résultats de la 1ère journée

Grpe A : Guinée équatoriale # Congo 1-1
Grpe A : Gabon # Burkina Faso 2-0
Grpe B : Zambie # Rd Congo 1-1
Grpe B : Cap Vert # Tunisie

Les rencontres de ce lundi 19 janvier 2015

17h : Ghana # Sénégal
20h : Afrique du Sud # Algérie

ECHOS DE LA CAN

Tunisie et Cap Vert dos à dos

Suite au match nul entre la Tunisie et le Cap Vert (1-1), les quatre équipes du groupe B sont toutes à égalité. Il faudra attendre la deuxième journée pour voir une équipe se détacher. Tout s'est joué en dix minutes lors de cette rencontre entre la Tunisie et le Cap Verts. A la 70e minute de jeu, les Tunisiens pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marque par Moncer, sur un bon centre de Maloul. Mais cinq minutes plus tard, l'arbitre de la rencontre prenait une décision qui devrait faire polémique, en accordant un penalty au Cap Vert pour une faute de Ben Youssef sur Heldon, qui semblait se trouver en dehors de la surface. Heldon se faisait justice lui-même en trompant Mathlouthi (76e). Après le match nul entre la Zambie et la République Démocratique du Congo (1- 1), plus tôt dans l'après midi, aucune équipe n'est parvenue à se hisser en tête du groupe B.

La Zambie frustre la RDC

Pas de vainqueur entre la Zambie et la République Démocratique du Congo (1-1), lors de la première journée de la CAN 2015. Il faudra attendre le match entre la Tunisie et le Cap Vert pour savoir s'il y aura un leader dans ce groupe B après les premiers matches. La Zambie et la République Démocratique du Congo devront batailler pour accéder aux quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Et c'est la RDC qui pourra s'en vouloir, car les coéquipiers de DieumerciMbokani ont largement dominé cette rencontre, qu'ils ont débuté de la pire des manières en encaissant un but de Singuluma dès la 2e minute de jeu. Mais les champions d'Afrique 2012 allaient finalement céder sous la pression congolaise et Bolasie profitait d'une erreur d'inattention de la défense zambienne pour égaliser (66e). La rencontre entre la Tunise et le Cap Vert, les deux favoris de cette poule, et qui se déroulera en début de soirée, sera scrutée de près par les deux équipes.

En savoir plus...

Can 2015 : Qui sont les principaux absents ?

didier-drogba

Des retraites internationales de Didier Drogba et Samuel Eto’o, en passant par les refus de Mario Lemina et Ismaël Bangoura, les blessures de Cheick Diabaté et Diafra Sakho, et les joueurs écartés tels Demba Ba et Michael Essien, voici une liste des principaux absents de cette CAN 2015 qui débute samedi 17 janvier.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive. Elle pourrait même s’allonger d’ici le coup d’envoi de cette Coupe d’Afrique des nations qui débute samedi 17 janvier en Guinée équatoriale. De nombreux joueurs vont manquer cette compétition et les raisons sont nombreuses : retraites internationales, blessures, non-convocation, élimination lors des éliminatoires, etc. Nous avons choisi de sélectionner quelques grands noms, des membres importants des équipes nationales, des joueurs de talent qui cartonnent avec leur club ou qui ont connu de beaux succès avec leur sélection par le passé. Mais qui ont tous un point commun : cette trentième édition de l’épreuve se déroulera sans eux.

Les retraités internationaux

Quelques grands noms du football africain vont rater la trentième édition de la Coupe d’Afrique des nations sur les terrains de la Guinée équatoriale. A commencer par Didier Drogba, double finaliste de la compétition (2006, 2012), qui a pris sa retraite internationale au lendemain de la Coupe du monde au Brésil. Malgré les dernières relances d’Hervé Renard, le sélectionneur des Eléphants, le buteur de Chelsea n’a pas souhaité revenir sur sa décision. L’ex-coach de la Zambie devra également se passer du défenseur Didier Zokora, 34 ans, qui a décidé de ne pas participer à une septième CAN. Au Gabon, Daniel Cousin, 37 ans, va s’installer lui sur le banc en tant que manager général après avoir rangé les crampons fin 2013. Enfin, le Cameroun devra définitivement faire sans son avant-centre vedette Samuel Eto’o. Après plusieurs revirements par le passé, Eto’o, vainqueur de la CAN 2000, a préféré tirer un trait sur le maillot des Lions Indomptables, tout comme Jean II Makoun qui a disputé son dernier match face au Brésil le 23 juin dernier lors du Mondial.

Les joueurs blessés

Le Sénégal, qui bénéficie d’un vivier important en attaque, va néanmoins devoir se passer du buteur de West Ham, Diafra Sakho, 8 buts cette saison en Premier League, touché au dos et mis au repos pour plusieurs semaines. Longtemps incertain, Sadio Mané, la perle de Southampton, devrait en revanche tenir sa place dans le groupe d’Alain Giresse. Autre attaquant forfait, le Bordelais Cheick Diabaté, fer de lance de la sélection malienne, qui va se faire opérer prochainement du genou. La Tunisie, très touchée par ces mésaventures, devra quant à elle palier la blessure au pied de son milieu offensif Anis Ben Hatira (Herta Berlin), et les absences de ses attaquants Saber Khalifa(Marseille) et Fakhreddine Ben Youssef (qui vient de signer au FC Metz, en provenance du CS Sfaxien), victime d’une élongation. Le Ghana, amputé de l’un des joueurs importants du dispositif d’Avraham Grant, Abdul-Majeed Waris, n’est pas en reste. Tout comme l’Algérie, favorite de la compétition, privée du défenseur de Trabzonspor, Essaid Belkalem, joueur important du dispositif de Christian Gourcuff, et contraint également de se passer du jeune milieu de Newcastle, 22 ans, Mehdi Abeid.


Les refus

Refuser de participer à une Coupe d’Afrique des nations n’est pas une nouveauté. Régulièrement, les joueurs concernés expliquent leur absence par une blessure ou une douleur, privilégiant ainsi une récupération au sein de leur club. Rarement, en revanche, des footballeurs affirment haut et fort leur désir de ne pas porter leur maillot national pour rester à disposition de leur employeur. A 21 ans, le milieu de Marseille Mario Lemina, appelé pour la première fois par le sélectionneur gabonais Jorge Costa, a préféré décliner cette convocation pour se consacrer à sa belle saison en Ligue 1. Brice Dja Djé Djé a pris la même décision. L’Ivoirien de 24 ans, titulaire avec l’OM au poste de latéral droit, a utilisé des arguments identiques, sans pourtant autant fermer « la porte à la sélection », selon ses dires. C’est le cas également des Guinéens Ismaël Bangoura (FC Nantes) et Bouna Sarr (FC Metz), jamais convoqué jusqu’alors.

Les joueurs non-retenus

Michel Dussuyer, le sélectionneur guinéen, a-t-il toujours en travers de la gorge l’absence de « Lass » Bangoura, son attaquant, lors d’un rassemblement en octobre dernier ? Le joueur qui évoluait au Rayo Vallecano en Espagne, avant d’être prêté début janvier à Grenade, avait fait polémique en affirmant se plier à une demande de son club qui craignait une contamination par le virus Ebola. Résultat, l’entraîneur français a décidé de se passer de lui pour cette CAN 2015.Christopher Katongo, l’une des stars de l’équipe zambienne, ne participera pas, lui non plus, à la compétition, tout comme Jacob Mulenga (FC Utrecht). Du côté du Cameroun, Volker Finke a tranché dans le vif : exitAlexandre Song (West Ham, ex-FC Barcelone), qui a, du coup, décidé de prendre sa retraite internationale, et Benoît Assou-Ekotto (Tottenham), qui ne joue plus avec son club. Le Ghana et son patron Avram Grant ont eux-aussi décidé de se passer de quelques stars, auteurs par le passé de quelques mouvements d’humeur. Sulley Muntari (Milan AC) etKevin-Prince Boateng (Schalke 04) resteront avec leur club, tout comme Michael Essien(Milan AC).
A 30 ans, Issam Jemaa ne verra pas la Guinée équatoriale. L’ex-buteur de Lens, aujourd’hui au Qatar, a été ignoré par Georges Leekens malgré un glorieux passé avec la Tunisie. En RD Congo, c’est l’absence de Trésor Mputu qui a fait les gros titres, mais Florent Ibenge a estimé que son attaquant n’était pas prêt physiquement pour disputer une telle compétition. Au Sénégal, il a longuement été question du verdict d'Alain Giresse, qui a choisi d'écarter l'ex-attaquant de Chelsea Demba Ba (Besiktas) qui n'avait déjà pas été convié aux derniers matchs des éliminatoires. Claude Le Roy, le coach du Congo-Brazzaville, n’a pas hésité à se priver de Christopher Maboulou (SC Bastia), pourtant pré-convoqué, lassé par le retard du joueur pour se présenter au rassemblement de son équipe nationale. Du côté de l’Algérie, Christian Gourcuff a décidé de se passer d’Hassan Yebda et surtout de Mehdi Mostefa, pourtant présent lors du Mondial brésilien. Enfin, Thulani Serero, milieu de l’Ajax Amsterdam, et grand espoir de l’Afrique du Sud ne participera pas à cette trentième édition.

Les joueurs non-qualifiés

On les attendait. Ils auraient pu être les stars de cette CAN 2015. Ce ne sera pas le cas. NiEmmanuel Adebayor, ni Vincent Enyeama ne pourront étaler leur talent et tenter de décrocher le titre tant convoité. Adebayor, star du Togo, avait pourtant retrouvé les Eperviers lors des éliminatoires après avoir boycotté sa sélection durant plusieurs mois. Mais le buteur de Tottenham n’a pas réussi à qualifier son équipe nationale... Champion d’Afrique 2013, Vincent Enyeama restera lui-aussi en Europe. Le gardien de Lille, nommé dans la liste de trois finalistes de la Confédération africaine de football pour le titre de meilleur joueur de l’année (décerné à Yaya Touré), a vécu une cruelle désillusion. Malgré un beau parcours au Brésil, cet été ponctué par une élimination en huitièmes de finale face à la France, le Nigeria n’a pas réussi à s’extraire des qualifications. Un glorieux absent. Un de plus.

rfi.fr

En savoir plus...

Editio : Priiii... Et de 30 pour la Can !

tirage-au-sort-can-2015

« À toi de faire rêver, à ton tour de jouer, à ton tour de marquer, à ton tour de gagner ... ». Sur cette belle note musicale souvenir du duo Axelle Red et Youssou Ndour, le sport roi sera sous les feux de la rampe sur le continent noir. Dès demain samedi 17 janvier et ce, jusqu’au soir du 8 février 2015, la plupart des caméras du monde entier seront déployées au pays de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Priiiiiiiiiiiiiii !!!! C’est donc parti pour la 30ème  édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can). Beaucoup de sueur froide au départ, mais à l’arrivée plus de peur que de mal. En effet, après le désistement du Maroc qui a provoqué le branle-bas à la Confédération africaine de football (Caf), la Guinée équatoriale, cette ancienne colonie espagnole,  petit pays d'environ 600 000 habitants, a décidé de sauver les meubles. L’honneur de l’instance faitière du foot en Afrique étant sauf, la fête peut désormais avoir lieu.

De la belle capitale Malabo, qui s’étend sur une île de 2 000 km2 , à Bata en passant par les autres villes Mongomo et Ebebiyin, le cuir rond va rouler, et s’élever parfois. De beaux jeux, on en aura dans un esprit fair-play, à coup sûr. Il suffit de jeter un coup d’œil sur le programme pour s’en convaincre des belles affiches et derby en perspective pour cette Grand’messe du football en Afrique.  Un Zambie-Tunisie, un Ghana-Sénégal ou un Côte d’Ivoire-Cemeroun, pour ne citer que ceux-là, ne doit laisser indifférent lorsqu’on questionne le passé. Comme le disent les spécialistes, sur le rectangle vert, la balle est ronde pour les 22 acteurs.

Au terme des trois semaines d’explications, laquelle des 16 nations en présence, sera sur le toit de l’Afrique brandissant avec fierté dame coupe? La route est encore bien longue… Le football, ce n’est pas dans une boule de cristal. Cela dépend de plusieurs paramètres. En attendant le 8 février, jour où la Guinée Equatoriale et la Caf pourront ensemble pousser le ouf de soulagement du défi relevé, souhaitons déjà que tout se passe superbement bien pour l’image du continent tant convoité. Vive la Can Guinée Equatoriale 2015, et que les meilleurs gagnent !

Adékin Jacques BOCO

En savoir plus...

Ballon d'Or : Cristiano Ronaldo sacré la troisième fois

cristiano-ronaldo

Déjà sacré en 2008 et 2013, Cristiano Ronaldo a été désigné FIFA Ballon d'Or 2014 ce lundi à Zurich. L'attaquant portu¬gais du Real Madrid, qui a récolté 37,66% des voix, a devan¬cé l'Argentin Lionel Messi (FC Barcelone, 2e, 15,76%) et l'Al¬lemand Manuel Neuer (Bayern Munich, 3e, 15,72%).

«Je veux être le numéro un, le numéro deux, et le numéro trois dans le monde. Je ne me contente pas d'être le meilleur joueur du Portugal, je veux être le meilleur de tous les temps, voilà mon objectif.» L’ambition a des mots auxquels l’ambitieux répond par des actions. En remportant son troisième Ballon d’Or, le deuxième de suite, au terme d’une année 2014 qui l’a vu empiler les buts et rafler quatre trophées collectifs dont la dixième Ligue des champions de l’histoire du Real Madrid, Cristiano Ronaldo a frappé fort avant d’entrer torse bombé dans la propriété privée des joueurs de légende ayant remporté trois fois la plus prestigieuse des récompenses individuelles (Johan Cruyff, Michel Platini et Marco van Basten) et de s’asseoir à leur table, à l’aise. Et c’est maintenant Lionel Messi, sacré quatre fois mais seulement troisième cette fois-ci derrière le gardien de but champion du monde allemand Manuel Neuer, qui peut s’attendre à le voir débarquer dans sa suite dorée.

Kessler élue joueuse mondiale

L'Allemande Nadine Kessler a été désignée joueuse mondiale de l'année 2014, ce lundi 12 janvier à Zurich. La milieu offensive allemande du VfL Wolfsburg, qui a devancé ses concurrentes Marta et Abby Wambach, succède à sa compatriote Nadine Angerer, sacrée en 2013. Une récompense justifiée puisque «Kessi» affiche un palmarès enviable en 2014 : victoire en championnat d’Allemagne, victoire en Ligue des champions -sa troisième après 2010 et 2013- sans oublier un succès avec l’équipe nationale à l’Algarve Cup, aux dépens du Japon.

Löw entraîneur de l'année

Joachim Löw a été sacré entraîneur mondial de l'année 2014, lundi soir à Zurich, lors du Gala FIFA Ballon d'Or. Le sélectionneur champion du monde avec l'Allemagne a devancé Carlo Ancelotti et Diego Simeone. Au palmarès, il succède à Jupp Heynckes. Sacré champion du monde le 13 juillet dernier avec l’Allemagne, Joachim Löw (54 ans) a été élu entraîneur mondial 2014. Une année où son excellent travail à la tête de la Nationalmannschaft, une sélection qu’il dirige et fait progresser depuis l’été 2006, a porté ses fruits. Enfin, pourrait-on ajouter. Malgré des échecs répétés (2008, 2010 et 2012), «Jogi» n’a jamais changé de direction.

1. Joachim Löw (36,23% des votes)
2. Carlo Ancelotti (22,06%)
3. Diego Simeone (19,02%)

Kellermann entraîneur féminin de l'année

Ralf Kellermann, l'entraîneur allemand de Wolfsburg, a été nommé meilleur entraîneur féminin de l'année 2014 à l'occasion de la cérémonie du FIFA Ballon d'Or 2014. Il a remporté la Ligue des champions avec Wolfsburg la saison dernière.

En savoir plus...

Maroc : Le ministre des Sports démis de ses fonctions

ouzzine

Le ministre marocain des Sports, Mohamed Ouzzine, a été démis de ses fonctions, à la suite d'une enquête sur les conditions de jeu désastreuses lors du Mondial des clubs organisé au Maroc (10 au 20 décembre 2014). A la lumière des résultats de cette enquête, le roi Mohammed VI a «décidé de mettre fin aux fonctions du ministre de la Jeunesse et des Sports», selon un communiqué du cabinet royal cité par l'agence MAP. Le 13 décembre dernier, les rencontres Cruz Azul (MEX) - Sydney FC (AUS) et Auckland City (NZL) - Sétif (ALG) s’étaient jouées sous une pluie battante et sur une pelouse totalement détrempée malgré les tentatives désespérées des jardiniers, seaux et raclettes en mains, pour l'éponger, laissant entrevoir un problème de drainage. En réaction, la FIFA avait été contrainte de délocaliser en urgence à Marrakech (sud) la demi-finale entre le Real Madrid et Cruz Azul, prévue trois jours plus tard. Une péripétie qui avait suscité une vive polémique. Les médias du royaume avaient évoqué une «honte» nationale et réclamé des comptes, alors que les travaux de réfection du stade de Rabat pour abriter la compétition avaient été évalués à quelque 20 millions d'euros.

lequipe.fr

En savoir plus...

Pourquoi Stephen Keshi décline l’offre

keshi

Approché par la fédération équato-guinéenne pour diriger le Nzalang Nacional lors de la CAN (17 janvier-8 février), le Nigérian Stephen Keshi a décliné la proposition. Il explique pourquoi à «Jeune Afrique».
Éliminé avec le Nigeria lors des qualifications pour la CAN 2015, Stephen Keshi ne disputera pas avec la compétition phare du continent avec la Guinée Équatoriale, le pays organisateur. Joint par Jeune Afrique lundi après-midi, le Nigérian a expliqué avoir refusé l’offre de la fédération équato guinéenne, qui n’a pas renouvelé le contrat de l’Espagnol Andoni Goicoetxea le 31 décembre dernier.
«Je me suis rendu à Malabo en décembre dernier, mais pour discuter d’un contrat de deux ans prenant effet après la CAN. Il y a quelques jours, la fédération m’a contacté pour savoir si le poste m’intéressait. Mais à une dizaine de jours du premier match (le 17 janvier face au Congo), c’est trop court, je ne connais pas l’équipe, ni les joueurs.»
Le champion d’Afrique 2013, qui a admis que l’offre financière formulée par la Guinée Équatoriale «était intéressante» a surtout évalué le risque sportif, puisqu’un éventuel échec aurait pu nuire à sa réputation. «Bien sûr que j’y ai pensé… Pour préparer une CAN, il faut au minimum un mois.» La Guinée équatoriale a confié la sélection à l’Argentin Esteban Becker, qui dirigeait l’équipe féminine depuis 2012.

Source :jeuneafrique.com

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !