TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Sport

Jeux africains Brazzaville 2015 : Bénin, absent au niveau des disciplines collectives

jeux-africains

En septembre 2015, Brazzaville (Congo) va vibrer aux rythmes et aux sons de la 11è édition des Jeux africains. C’est la veillé d’armes au niveau des états-majors. Malheureusement, à ce grand rendez-vous sportif, le Bénin, comme d’habitude, va briller par son absence au niveau des disciplines collectives. Du handball, en passant par le football, le volley et le basket-ball, sa présence reste une utopie. C’est le moins qu’on puisse dire au terme des différents  éliminatoires des sélections béninoises. Si le Bénin n’a pas joué les qualificatifs en football (inexistence d’une sélection d’espoir), par contre, en basket, il a été éliminé par la Côte-d’Ivoire sur ses propres installations (en match Aller et Retour). Idem au niveau du hand et du volley-ball (hommes et dames) où dans une compétition de poule, le Bénin n’a pu rien faire face à ses adversaires, ‘’toujours’’ plus fort. Cette absence montre une fois encore, que le sport béninois est inexistant sur le continent et il importe que les autorités à divers niveaux pensent à le réorganiser. Le football n’est pas la seule discipline sportive au Bénin. Il serait temps qu’elles le sachent…  

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Circuit Itf de tennis : Le Bénin domine la compétition

tennis

Du 29 mars au 4 avril dernier, le Togo a accueilli la 1ère étape du Circuit Itf de tennis de la Confédération africaine de tennis de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette compétition a réuni les tennismen âgés de 12, 14 ans et moins dans la capitale togolaise (Lomé). Le Bénin, sous la conduite de l’entraîneur Claude Tohouessou, était représenté par huit joueurs inscrits dans les deux catégories (filles et garçons),lesquels sont revenus au bercail avec 14 médailles dont huit en Or.

Les jeunes béninois ont valablement défendu les couleurs nationales dans la capitale togolaise. Ceci démontre du sérieux qui se fait au niveau de la fédération sportive de tennis. A ce rendez-vous sportif de la sous-région, les jeunes béninois ont ramené au bercail 14 médailles dont huit en Or, quatre en Bronze et deux en Argent. A huit reprises, ils sont montés sur la première marche du podium et ont permis au Bénin de dominer la compétition, en arrachant la première place.Au terme du circuit, Claude Tohouessou, entraîneur des jeunes béninois  a estimé que le résultat est satisfaisant et qu’il faut toutefois, continuer le travail. Pour le directeur technique national (Dtn), Mathieu Oussou Azo, l’espoir est effectivement permis. Quant à Bernardin Codjo, secrétaire général de la Fédération béninoise de tennis (Fbt), il a souligné que le Bénin, a des atouts à faire valoir dans les jours à venir. Et aux enfants de conclure qu’ils «pensent encore mieux faire lors des prochaines sorties.»

A.F.S.

En savoir plus...

CAN 2017 : Le Bénin dans la poule C

tirage-can-2017

Dans la foulée de l'annonce du pays organisateur (le Gabon), la CAF a procédé au tirage au sort de la CAN 2017. 13 poules de 4 équipes, avec des chocs Egypte-Nigeria et Afrique du Sud-Cameroun au menu.

« 52 équipes se sont engagées. Elles seront réparties en 13 groupes de quatre équipes chacun. Le premier de chaque groupe sera qualifié pour la phase finale ainsi que les deux meilleurs deuxièmes, à l’exception de la poule dans laquelle va figurer le pays hôte qui n’aura la possibilité de qualifier qu’une seule équipe », indiquait ce mercredi la CAF sur son site officiel. Voici le résultat du tirage effectué ce mercredi au Caire, dans la foulée de l'annonce du choix du Gabon comme pays organisateur de cette édition 2017.

Verdict ? Pas de groupe de la mort à proprement parler, mais des chocs à surveiller, entre le Mali et une Guinée Equatoriale en progrès (groupe C), la Zambie et le Congo (groupe E), le Cap-Vert, le Maroc et la Libye (groupe F), mais surtout le Nigeria et l'Egypte, deux géants face à face (groupe G), et entre le Cameroun et l'Afrique du Sud (groupe M), anciens vainqueurs en mode reconquête. Débuts des rencontres au mois de juin prochain.

footafrica365.fr

Les 13 poules éliminatoires

Groupe A : Tunisie, Togo, Liberia, Djibouti.
Groupe B : RDC, Angola, Centrafrique, Madagascar.
Groupe C : Mali, Guinée Equatoriale, Bénin, Soudan du Sud.
Groupe D : Burkina Faso, Ouganda, Botswana, Comores.
Groupe E : Zambie, Congo, Kenya, Guinée Bissau.
Groupe F : Cap-Vert, Maroc, Libye, Sao Tomé.
Groupe G : Nigeria, Egypte, Tanzanie, Tchad.
Groupe H : Ghana, Mozambique, Rwanda, Ile Maurice.
Groupe I : Côte d'Ivoire, Soudan, Sierra Leone, Gabon (pays organisateur).
Groupe J : Algérie, Ethiopie, Lesotho, Seychelles.
Groupe K : Sénégal, Niger, Namibie, Burundi.
Groupe L : Guinée, Malawi, Zimbabwe, Swaziland.
Groupe M : Cameroun, Afrique du Sud, Gambie, Mauritanie

En savoir plus...

Jeux africains Congo 2015 : Bénin absent en handball

jeux-africains-brazaville-2015

Tout comme les basketteurs, les Ecureuils handballeurs (hommes et dames) vont briller par leur absence au Congo Brazzaville dans le cadre de l’édition 2015 des jeux africains, la 11è du nom. En effet, les handballeurs béninois n’ont pu décrocher leurs billets qualificatifs au cours de la compétition qui s’est tenue du 1er au 4 avril 2015 à Niamey (Niger) lors de la phase éliminatoire des jeux africains, Brazzaville 2015. Chez les hommes, le Bénin a raté de peu la finale après avoir perdu son match face au Nigéria, pourtant vainqueur de la première rencontre face au Ghana. Idem pour les dames béninoises qui n’ont pu réaliser l’exploit face au Niger et au Burkina-Faso. Les deux sélections béninoises reviennent donc bredouilles au bercail et ne feront pas partie du rendez-vous congolais en septembre 2015.

A.F.S.

En savoir plus...

Congrès de la Caf : La Fbf bien présente

football

Le Congrès ordinaire de la Confédération africaine de football (Caf) s'est ouvert, lundi 6 avril 2015, au Caire (en Égypte). Augustin Ahouanvoébla, président de la Fédération béninoise de football (Fbf),  Francis Koto Gbian (vice-président de la Fbf) et Bruno Brutus Dossou (Directeur exécutif) ont représenté le Bénin à cette assise qui va aboutir ce mercredi 8 avril 2015, au tirage au sort de la Can 2017.

La situation actuelle du football béninois n’a pas empêché trois membres du Comité exécutif de la Fbf d’être au Caire pour prendre part au Congrès de la Caf. Même s’il y a eu des agissements en dessous pour que la délégation béninoise ne soit pas au rendez-vous, Augustin Ahouanvoébla, président de la Fédération béninoise de football (Fbf),  Francis Koto Gbian (vice-président de la Fbf) et Bruno Brutus Dossou (Directeur exécutif) ont effectué le déplacement d’Egypte. D’ailleurs, ils ont reçu leurs accréditations et ont participé aux travaux    

La Caf surmonte la situation du Bénin

Avant l'ouverture des travaux, les représentants du Bénin ont appris qu'une correspondance serait parvenue à la Caf depuis le Bénin pour empêcher le Comité exécutif de prendre part aux travaux. Mais la Caf a déjoué le jeu en se mettant au-dessus de la mêlée. Ainsi, les trois représentants béninois ont bien eu leurs accréditations, leur donnant ainsi le droit de suivre les travaux du Congrès. Selon nos informations, ce sont certains membres de la Fbf qui auraient envoyé la lettre, demandant à la Caf de ne pas accepter la délégation béninoise au Congrès.

M.M.


Fédération béninoise de football

Direction de la communication

Communiqué de presse

Fidèle à sa campagne de dénigrement, de clientélisme et d'abus verbal de toute sorte contre la Fédération Béninoise de Football à travers des chapelets d’intoxication et de désinformation, une certaine presse (radio et presse écrite) a fait croire à l’opinion publique nationale que la délégation de la FBF au 37ème congrès de la CAF a été remerciée au Caire dès son arrivée.

La Direction de Communication de la FBF tient à préciser qu’il s’agit d’un grossier mensonge monté de toutes pièces dans le vil dessein de nuire à l’image de l'institution et de ses responsables. Elle rassure que la délégation de la FBF conduite par son président a été bien accueillie au Caire et a participé tout naturellement aux travaux de ce 37ème congrès de la CAF. Au cours de ce meeting africain, des éclaircissements ont été apportés sur la nouvelle situation créée sans fondement et teintée surtout d'un fond politique.
En tout état de cause, tous ceux qui s'évertuent à intoxiquer, à manipuler, à détruire et à instrumentaliser répondront à coup sûr de leur forfait et ce, devant qui de droit.

Porto-Novo le 07 avril 2015

La Direction de la Communication/ FBF

En savoir plus...

NBA : Parker en plein dans le mille

tony-parker

La victoire de San Antonio sur le parquet de Miami (81-95) durant la nuit de mardi à mercredi a forcément eu une saveur particulière pour Tony Parker. C'était son 1000e match de NBA disputé.

Tony Parker est un peu plus entré dans l'histoire de la NBA. Dans la nuit de mardi à mercredi, "TP" a disputé son 1000e match dans la Ligue américaine et a dignement fêté cela en battant le Heat sur son parquet (81-95). Un succès pas anodin pour le meneur de jeu français, puisqu'il possède le meilleur ratio victoire/match disputé pour un joueur ayant passé la barre des 1000. Contre Miami, Parker a enlevé sa 718e victoire depuis ses débuts chez les Spurs. Avec 16 points et 5 passes décisives, l'international français a contribué au succès des siens. San Antonio, 6e de la Conférence Ouest, n'est qu'à trois victoires du deuxième, Memphis, alors qu'il reste encore 8 matches de saison régulière à disputer. Avec 14 victoires sur leurs 17 derniers matches, les hommes de Gregg Popovich ont très bien redressé la barre, après un début de saison compliqué.

En savoir plus...

Can 2017 : La Caf lève la menace sur la Tunisie

caf

La Confédération africaine de football (Caf) a annoncé officiellement mardi que sa menace d'exclure la Tunisie des éliminatoires de la CAN 2017 ne serait pas mise à exécution. L'information était attendue, elle a été confirmée officiellement.
Dans un communiqué publié sur son site officiel, la Caf a annoncé que sa menace d'exclure la Tunisie des éliminatoires de la CAN 2017 ne serait pas mise à exécution, au contraire des sanctions financières, confirmées. « Le Jury d’appel, dans l’énoncé de sa décision, notifiée à la Fédération tunisienne de football (FTF), mentionne « la grande dignité de la FTF » qui, au cours de la séance s’est abstenue de soutenir les moyens et arguments développés dans son mémoire d’appel « y renonçant ainsi implicitement », peut-on lire dans le communiqué de la Caf. « Il est également relevé qu’au cours des discussions, La Fédération Tunisienne a entamé ses observations par une présentation formelle d'excuses », poursuit le texte, qui rappelle qu’il s’agissait là d’une des exigences formulées par la Caf pour ne pas voir « le comité exécutif décider de l’exclusion de la Tunisie des éliminatoires de la CAN 2017. »

Lundi dernier, le vice-président de la Fédération tunisienne de football (FTF), Maher Snoussi, avait vendu la mèche, en laissant entendre que la sortie de crise était imminente. Ce conflit avait débuté à l'issue des quarts de finale de la CAN 2015. Eliminés par la Guinée Equatoriale sur un penalty litigieux en toute fin de match, les Aigles de Carthage avaient alors accusé la Caf d’avoir favorisé le pays hôte. L’organisation africaine avait par la suite donné jusqu’au 31 mars à la FTF pour présenter ses excuses afin de pouvoir participer à la CAN 2017. La Tunisie avait, de son côté, annoncé le dépôt d'un recours devant le Tribunal administratif du sport (TAS). Ce ne sera donc pas nécessaire.

Footafrica365.fr

En savoir plus...

Séminaire des journalistes sportifs africains : La presse béninoise présente à Kigali

presse-kigali

La presse sportive béninoise ne sera pas en marge du Séminaire des journalistes sportifs africains qui aura lieu à Kigali les 11 et 12 mars 2015 dans le cadre de la 9è édition de la Convention internationale de sport en Afrique (Cisa 2015). A ce rendez-vous international d’acquisition de nouvelles connaissances dans le domaine du sport, on remarquera la présence effective des journalistes béninois. Hugues Aristode Sagbo, représentant le Réseau des journalistes de sport au Bénin (Rjsb) et  Euphrasie Capo-Chichi, présidente de l’Union des femmes reporters sportifs d’Afrique (Ufresa) vont honorer la presse béninoise à ce séminaire qui sera à sa 4è édition. Par leur apport personnel, les deux béninois vont certainement laisser une bonne image de ce qui se fait au Bénin en matière de sport. Pour ce séminaire, les thèmes inscrits au programme porteront entre autres sur les techniques pour rentabiliser un organe de presse sportif, l'éthique et la déontologie du journaliste sportif et la Couverture d'une grande manifestation omnisport. Aussi, apprend-t-on que le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb) sera présent à Kigali pour prendre part à la Cisa. Le Comité d’organisation dirigé par Diamil Faye met déjà les bouchées doubles pour réserver un accueil chaleureux à la cinquantaine de participants attendus et provenant d’une quinzaine de pays.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Kigali-Cisa 2015 : Une cinquantaine de participants attendus

kigali-cisa

(Des membres du Rjsb au rendez-vous)
Le séminaire des journalistes sportifs africains battra tous les records cette année en marge de la 9è édition de la  Convention internationale du sport en Afrique (Cisa). Prévu les 11 et 12 mars 2015 à Kigali (Rwanda), il verra la participation d’une cinquantaine de journalistes sportifs africains venus d’une quinzaine de pays.

Initié lors de l’édition 2012 à Bamako (Mali), le séminaire permet aux journalistes sportifs africains de mettre à niveau leurs connaissances.  Les thèmes de cette année porteront sur les techniques pour rentabiliser un organe de presse sportif, l'éthique et la déontologie du journaliste sportif et la couverture d'une grande manifestation omnisport. Il sera aussi question des techniques de réalisation de reportages et de montages vidéo ainsi que la collecte et du traitement de données statistiques.

Le séminaire sera animé par de grands noms du journalisme, tels Mitchell Obi (Président, Aips Afrique), Philippe Zickgraf (Rfi), Aliou Goloko (consultant), Christian Seychal (Eurosport), Fekrou Kidane (Journaliste, auteur et ancien directeur de la coopération internationale au Cio), Laurent Bagnis (Consultant), Guillaume Pierre (ex Directeur Afrique, Cfi) etc. Initiée en 2007, la Cisa est une initiative de Jappo Sports & Entertainment (www.jappo.net), une société basée à Dakar (Sénégal), spécialisée dans la Gestion d’événements et le management en sport.

La délégation du Rjsb attendue

Depuis l’édition de Bamako (Mali) en 2012 avec six membres, le Réseau des journalistes de sport au Bénin (Rjsb) est devenu un habitué de la Cisa. D’ailleurs, le Rjsb a laissé ses empreintes un an plus tard, en 2013 quand Dakar accueillait l’événement pour la deuxième fois. Ce qui fait du réseau, un partenaire privilégié de la Cisa. De nos sources, le Rjsb s’active dans les coulisses pour que ses membres soient du côté de Kigali (Rwanda) pour représenter la presse béninoise.     

Pour rappel, en huit ans, d’importantes villes africaines, se sont succédées pour accueillir la Cisa: Dakar (Sénégal) en 2007, Abuja (Nigéria) en 2008, Alexandrie (Egypte) en 2009, Ekurhuleni (Afrique du Sud) en 2010, Marrakech (Maroc) en 2011, Bamako (Mali) en 2012, Dakar (Sénégal) organise la Cisa pour la deuxième fois en 2013 et  l’Ile Sal au Cap-Vert en 2014. Le rendez-vous est donc pris pour Kigali, édition 2015.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Fabien Farnolle : «En France, j'ai été blacklisté»

fabien-farnolle

Plus de six mois après la fin de son contrat à Clermont, Fabien Farnolle a enfin retrouvé un club. Le gardien de 30 ans s'est engagé jusqu'à la fin de la saison (plus deux ans en option) avec le Dinamo Bucarest. Un soulagement pour celui qui raconte avoir été victime en France d'une réputation «erronée».

Fabien, comment s’est nouée votre arrivée au Dinamo Bucarest ?

Le club m’a fait savoir qu’il était intéressé, mais qu’il aimerait me voir à l’œuvre quelques jours, comme je n’avais pas joué depuis six mois. J’ai donc rejoint le groupe en stage à Marbella, participé aux entraînements et aux matches amicaux, et je suis ensuite parti à Bucarest pour signer mon contrat.

Après six mois sans club, vous êtes soulagé ?

Bien sûr ! Beaucoup s’attendaient à ce que je reste en France l’été dernier, moi j’avais envie de franchir un palier, sportif et financier. Et puis plus le temps passe, plus je me foutais du financier ! Il fallait que je joue. Après le 31 janvier, je m’étais dit que j’allais finir la saison avec Bordeaux (où il s’entraînait depuis quelques mois, ndlr). Les Girondins m’ont beaucoup aidé, soutenu, fait en sorte que je ne me sente pas à l’écart, et je les en remercie, ils m’ont beaucoup donné.

Vous étiez considéré comme un des meilleurs gardiens de L2 à Clermont, on vous imaginait donc plutôt en France…

J’ai l’impression d’avoir été blacklisté, et pour de mauvaises raisons. Si j’avais fait des conneries encore, j’aurais compris, mais là… On m’a collé une image complètement erronée par rapport à mon mode de vie.

Quelle était cette image ?

Je ne souhaite pas en dire plus.

Votre histoire avec Clermont s’était mal terminée ?

Là-bas, la dernière année a été difficile. Les ambitions du club ne correspondaient plus aux miennes. J’ai donc préféré partir avec le sentiment d’avoir rendu au club tout ce qu’il m’avait donné. Beaucoup pensaient que j’avais déjà signé dans un club avant la fin de la saison, alors que non. Mais je pensais tout de même avoir fait en sorte de pouvoir retomber sur mes pieds très rapidement…

Ces rumeurs vous sont rapidement arrivées aux oreilles l’été dernier ?

Oui, un club intéressé a très vite dit à mon agent que certains anciens dirigeants avaient raconté des choses sur moi. Pour mettre les choses au clair, j’ai donc contacté ce dirigeant, qui a nié.  Mais je n’ai plus eu de nouvelles d’autres clubs intéressés, dont un qui me suivait depuis le mois de décembre… Et cette rumeur est revenue cet hiver : mon nom a été soufflé à un club de L2, qui a refusé catégoriquement !

Personne ne vous a appelé pour vérifier ces ''informations'' ?

Une fois qu’ils ont entendu ça, ils ne cherchent pas plus loin…

Revenir en France, ce n’est donc plus possible pour vous ?

Je pense que tant que j’aurais cette rumeur sur le dos, ce sera compliqué. Sauf si les clubs prennent la peine d’aller au-delà, d’appeler les Girondins par exemple. C’est un club qui m’a formé et m’a tendu la main à plusieurs reprises. C’est donc plutôt eux qu’il faut contacter !

On vous sent marqué…

Un peu, oui… Mais surtout pour le côté sportif, parce que tu ne peux plus jouer, et que tes rêves de gamin en prennent un coup…»

Propos recueillis par Cédric CHAPUIS

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !