TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Sport

Grande finale du tournoi de l’amitié : Le Bénin rentre avec la première place

taekwondo

Le tournoi international Youth Fellowship (IYF) s’est tenu à Lomé au Togo du 26 au 27 juillet 2017. Il a regroupé plus de 15 clubs de différentes nationalités dont le Bénin, le Niger, le Ghana et le Togo. Les Ecureuils taekwondo-in ont prouvé qu’ils avaient quelque chose à démontrer face à leurs adversaires. En témoignent les médailles remportées en justifie. Le Bénin s’en est sorti avec cinq médailles dont trois en or, une en argent et une de bronze. Les trois médailles d’or ont été respectivement remportées par Saddat Boni dans les moins de 58kg, Jehudiel Kiki dans la catégorie des moins de 68kg et Romaric Kiki dans la catégorie de plus de 80kg. L’argent a été remporté par Jean Eudes Sossou dans la catégorie des moins de 58k alors que Moïse Timaty voit bronze dans la catégorie des moins de 68kg. Cette compétition entre dans le cadre de préparation en vue d’affûter les armes aux prochaines échéances africaines et internationales. « J’ai ainsi pu m'en tirer avec la médaille d'or. Mes remerciements sincères aux membres des Fédérations Béninoise et Togolaise qui ont facilité notre déplacement ainsi qu'à tous ceux qui dans l'ombre nous ont beaucoup aidé à nous déplacer » dira le capitaine de la sélection béninoise Romaric Kiki. Rappelons que la Fédération béninoise de taekwondo organise ce week-end, l’open de Porto-Novo.

A.F.S.

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Le désert de médailles continue pour le Bénin

jeux-de-la-francophonie

Après quatre médailles remportées en début des 8èmes Jeux de la Francophonie, le désert de médailles continue pour le Bénin à Abidjan. Le reste des représentants béninois en compétition ne fait plus le poids face à ceux adversaires.

Les 8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 tirent lentement à leur fin. Les meilleurs athlètes remportent des médailles contrairement aux Béninois qui restent l’ombre d’eux-mêmes. Hier, jeudi 27 juillet 2017, le Bénin était présent dans quatre disciplines à savoir, le saut en longueur, le handisport, le cyclisme et le basket-ball mais les athlètes béninois n’ont remporté la moindre médaille.

Handisport : Yves Ekpodoyessi Houezo finit 7e au classement

Les 200 m hommes handisport T45/46/47 ont mis le public du stade Félix Houphouët-Boigny dans un état d’attention soutenue. Car sur la ligne de départ, trois Ivoiriens étaient alignés. Au finish, deux ont décroché médailles. Notamment Akué N’Guessan Kouassi qui a remporté l’or en 23’13. Il est suivi par son compatriote Arthur Serge Nakou avec 23’22. C’est le Malien Sacko Mahamane qui s’est positionné à la troisième place avec un temps de 23’26. Au même moment, le Béninois Yves EkpodoyessiHouezo a fini au septième rang avec un chrono de 25’34. Notons qu’au cours de cette course, le Marocain Slalt Abdessadeq a été disqualifié.  

Saut en longueur : Roméo N’tia, 12e au classement

Le Béninois Roméo N’tia était en lice au saut en longueur. Mais tout comme ses prédécesseurs, Roméo N’tia n’a pu rien faire face à ses 12 autres concurrents. Au finish, Roméo N’tia a terminé 12e. Il a fait un saut de 6m91, loin derrière le Français Raihou Maiau (7m90) et le Sénégalais Mamadou Gueye 7m86.

Cyclisme : Les Béninois, largement derrière les meilleurs

Les vélos ont aussi roulé aux 8èmes Jeux de la Francophonie. 84 coureurs au départ au niveau des hommes, 43 ont véritablement suivi le processus jusqu’à la fin. Les cyclistes venus des pays ayant en partage la langue française ont été soumis à un circuit de 10 tours, courus dans la ville de Grand-Bassam dont le départ a été pris à Treichville, distant de 80km. Le Bénin présent sur les routes d’Abidjan a connu un abandon en la personne de Aurel Alexandre Zinsou. Le premier béninois Rémi Sowo a terminé le tour et est placé 36e avec un temps de 3h10mn12s49. Le deuxième béninois qui a occupé la 38e place au classement général porte l’identité de Emmanuel Sagbo en 3h10mn12s62. Au terme du tour, c’est le Français Idjouadiené Pierre qui décroche l’or en 3h03mn35s43. La médaille d’argent a été remportée par le Marocain Sahbaoui Soufiane en 3h04mn55s75 alors que celle de bronze porte les griffes du français Armirail Bruno en 3h04mn56s07.

Abdul Fataï SANNI,
Depuis Abidjan (en Côte-d’Ivoire)

En savoir plus...

Jeux de la Francophonie : Un quatrième revers pour le Bénin

equipe-de-basketball

Le Palais des Sports de Treichville à Abidjan a servi de cadre, mercredi 26 juillet 2017 aux rencontres de classement de la 9e à la 16e place. Dans ce cadre, l’équipe nationale dame de basket-ball du Bénin était face à son homologue du Cameroun, mais s’est une fois encore inclinée (63-38). Ce qui ne l’empêche cependant pas d’améliorer son niveau de jeu au fil des rencontres.

Après avoir perdu en phase de poule face respectivement au Mali (37-92), à Luxembourg (63-89) et à la France (39-90), la troupe au coach Mariano Zinsou a encore concédé une nouvelle défaite face au Cameroun. Une rencontre qui comptait pour le classement de la 9e à la 16e place. Ce sont les Camerounaises qui ont vite pris l’ascendance en s’imposant avant la pause (20-07 ; 11-07). A la reprise, les Béninoises ont dominé le troisième quart temps (18-14) avant de baisser au dernier (18-06). Un quatrième revers des Béninoises qui n’ont pas démérité.  Au contraire, au fil des rencontres, elles rehaussent leur niveau de jeu en améliorant l’écart des scores.

Aïchatou Kondoh, Mvp du match

Fidèle à son habitude depuis le début de cette compétition de basket-ball dame, AïchatouKondoh reste intraitable sur le parquet. Meilleure marqueuse face à la France, elle a récidivé 24 heures plus tard face au Cameroun. En 40 minutes, elle a été auteur de cinq rebonds dont trois offensifs puis 22 points. Ce qui fait d’elle, la Mvp du match (meilleure marqueuse). Elle est donc énorme pour le Bénin et elle mérite une attention particulière.

A.F.S., Depuis Abidjan

En savoir plus...

6e édition du Championnat d’Afrique de wushu : Le Bénin termine 5e, l’Egypte sur le podium final

wushu

Cotonou, la capitale économique du Bénin, a été du 19 au 23 juillet 2017, la vitrine du wushu africain à travers l’organisation de la 6e édition du Championnat d’Afrique de wushu. Une compétition au terme duquel le Bénin a décroché 15 médailles pour une 5e place sur les 11 pays ayant réellement compéti. L’Egypte avec 19 médailles dont 15 en or et quatre en argent termine première de la compétition.    

15 médailles dont deux en or, sept en argent et six en bronze pour une cinquième place au classement final. C’est ce qu’on retient du bilan des Béninois à la  6e édition du Championnat d’Afrique de wushu. Un rendez-vous qualificatif pour les mondiaux de wushu et qui a réuni 13 pays à Cotonou notamment au Palais des Sports du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou de Cotonou. Un bilan plus ou moins négatif pour le Bénin qui a manqué le podium. Au classement final, c’est l’Egypte qui a tenu son statut de favorite. Elle a remporté 19 médailles dont 15 en or et quatre en argent. Elle est suivie par l’Algérie avec 16 médailles dont huit en or, six en argent et deux en bronze. C’est la Côte-d’Ivoire qui ferme la marche avec 12 médailles dont cinq en or, quatre en argent et trois en bronze. Notons que le Nigéria a terminé au pied du podium avec neuf médailles dont trois en or, une en argent et cinq en bronze. Rappelons que cette compétition a réuni sur un même tatami, l’Egypte, le Maroc, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire, le Mali, le Togo, le Niger, le Congo, le Burkina Faso, la Guinée, l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Bénin, pays hôte. Objectif atteint par le comité exécutif de la Fédération béninoise de wushu (Fbw) avec à sa tête le président Patrice Komenan Dossou-Yovo, qui, avec le soutien du ministère des Sports ont su révéler le Bénin. Cependant, le travail doit continuer au plan local afin que les athlètes béninois soient, non seulement plus représentatifs sur les différentes compétitions à venir mais surtout  puissent décrocher assez de médailles pour le Bénin.

A.F.S.

En savoir plus...

Jeux de la Francophonie : Afi Valérie Hounkpeto finit à la 6e place au 200m

jeux-de-la-francophonie

Après le spectacle honteux offert par l’équipe dames de relais des 4x100m et le manque de médaille de Odile Ahouanwanou, mardi 25 juillet 2017, le Bénin par l’entremise de Valérie AfiHounkpeto était présenthier, mercredi 26 juillet dans l’épreuve des 200m femmes dans la série deux des trois. Une course au terme de laquelle la Béninoise a terminé à la sixième position avec un chrono de 26’58. Elle se retrouve loin derrière les deux qualifiées pour la finale, notamment, la Suisse Sarah Atcho qui a réalisé 23’67 et la Camerounaise LabarangAbdoullahi, deuxième avec un chrono de 24’49. C’est terminé donc pour l’athlétisme béninois aux 8èmes Jeux de la Francophonie. Pour rappel, le Bénin, grâce NoelieYario aux 800 et Daouda Korongou au marathon s’en sort avec deux médailles dont une en argent et une en bronze.

A.F.S., Depuis Abidjan

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie : Les trois derniers Béninois tous éliminés

judo

Après les quatre premières médailles remportées par le Bénin, plus rien n’évolue. C’est la descente du côté des athlètes notamment ceux de judo qui ont été l’ombre d’eux-mêmes.  

Après l’élimination deAuguste Daga au premier tour dans la catégorie des moins de 66kg, trois Béninois étaienten lice hier, mercredi 26 juillet 2017 au Palais des sports d’Abidjan. Ainsi, avaient-ils la lourde mission de ramener tant soit peu, le sourire aux lèvres des Béninois. Au décompte final, ils n’ont pas manqué d’efforts, mais ont tous courbé l’échine face à leurs adversaires respectifs. En effet, au cours de son premier combat, Bertrand Adjahossou,dans la catégorie des moins de 73Kg hommes a d’abord écarté de son chemin en 16e de finale, le Tchadien AbakarMazouavant de déposer ses armes en huitièmes de finale, après 1mn38s face au Français Mathieu LibretonLittle par Ippon. Mais bien qu’il ait été repêché, il n’a pu saisir la chance et a été encore éliminé par le Luxembourgeois Bob Schmit. De son côté, Assad Bah Limam dans la catégorie des moins de 81kg hommes, lors du sixième combat des huitièmes de finale a croisé l’Arménien GevorgKhitaryan. 2mn08s ont suffi pour que Gevorg Khitaryan se débarrasse du Béninois Assad Bah Limam. Enfin, la seule dame béninoise en compétition dans la catégorie des moins de 57 kg, Karène Alida Daga n’a pu rien démontrer de concret. Elle a été battue par Ippon par la Libanaise Léa Farhat. Tout comme son grand frère Auguste Daga, elle dit aussi adieu au 8e chapitre des Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017.

Abdul Fataï SANNI, Depuis Abidjan

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie : «Je suis contente de ma performance», dixit Odile Ahouanwanou

Odile-Ahouanwanou

L’athlète béninoise, spécialiste de l’heptathlon, Odile Ahouanwanou a manqué le podium aux 8èmes Jeux de la Francophonie, dans la discipline de lancer de poids. Dans une interview qu’elle nous a accordée, elle se dit désolée d’avoir manqué le podium mais a affirmé que le meilleur reste à venir. Lisez plutôt !!!

Odile Ahouanwanou, racontez-nous un peu votre concours ?

Je viens de terminer mon concours de lancer de poids. J’ai fini quatrième. Je suis désoléede manquer le podium et de n’avoir pas remporté une médaille. Mais d’autre part, je suis contente de ma performance qui va beaucoup m’aider sur les épreuves combinées pour les prochaines compétions.J’ai fait 14m78. Je pense que durant cette saison, je n’ai pas encore fait une performance comme ça sur le lancer. Pour moi, c’est un point positif.

Il y a les petits soucis liés au voyage. Vous avez dormi à l’aéroport. Vous avez raté votre vol. Est-ce que tout ceci n’explique pas votre performance ?

Je ne dirai pas oui puisque j’ai eu le temps après  pour me préparer. J’ai eu trois jours de repos pour récupérer. Je ne suis pas fatiguée. J’ai fait ce qu’il faut. Je me suis donnée, cela explique mon résultat.

On sent que vous êtes déçue car vous êtes une grande championne…

Oui ! Mon objectif  quand je monte sur un terrain de compétition, c’est de gagner.Ce n’est pas facile d’accepter la défaite mais cela fait partie du sport. Il faut accepter la défaite pour mieux s’organiser pour l’avenir.

La prochaine compétition, ce sont les mondiaux de Londres. Quel est votre état d’esprit ?

Je suis motivée. Je garde mon énergie. J’ai raté une médaille. Ici ne me perturbe pas. Car j’ai d’autres objectifs que je dois atteindre très prochainement.

Il y a de cela six ans derrière, est-ce que vous avez rêvé être à un championnat du monde dans un stade de Londres archi-comble et quel est l’objectif minimal pour les mondiaux ?

Mon premier objectif, c’est d’abord être parmi les meilleures. Essayer de concurrencer avec les meilleurs du monde. Pour moi, c’est mon premier objectif. C’est de pouvoir participer aux grandes compétions. Les Jeux olympiques, les championnats du monde… Donc, si je suis là, je mérite et je travaille pour cela.Je ne dors pas. La preuve, je me retrouve à ce niveau.Tout simplement, que les efforts que je fournis payent.

Votre mot pour conclure cet entretien…

Je remercie d’abord vous les journalistes. Je suis désolée de ne pas satisfaire mon peuple. Je sais grée de leur soutien et je leur annonce que le meilleur arrive.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Une cinquième journée sans médaille pour le Bénin

jeux-de-la-francophonie

(Yves Ekpodoyessi Houezo en finale en  handisport 200m)
La cinquième journée des 8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 doit être vite oubliée par les Béninois. Pour cause, les athlètes béninois qui étaient en lice pour le compte de la journée dans trois épreuves sportives n’ont pu décrocher la moindre médaille pour le Bénin. Néanmoins, le seul soulagement reste la qualification de Yves Ekpodoyessi Houezo en finale aux 200m en handisport.

Si les journées écoulées ont été plus ou moins souriantes pour le Bénin, tel n’est pas le cas hier, mardi 25 juillet 2017 dans la capitale ivoirienne. Les athlètes béninois qui étaient en compétition n’ont pu remporter la moindre médaille pour le Bénin. Même celle qui était une chance de médaille pour le Bénin au lancer de poids est passée à côté de son objectif au-delà de la meilleure performance qu’elle a effectuée.

Athlétisme : Ahouanwanou au pied du podium au poids

Le Bénin a perdu une chance de médaille. Car son objectif était bien évidemment d’être sur le podium. Mais au finish, Odile Ahouanwanou n’a pu atteindre son objectif. Elle passe à côté d’une médaille qui aurait pu s’ajouter aux autres déjà reportées aussi bien en Europe qu’en Afrique. Pourtant, elle a bien entamé en étant positionnée à la deuxième place dès le premier essai. Mais la suite n’a pas été reluisante pour la championne de France. Elle a dégringolé de la deuxième au pied du podium (quatrième place) avec un jet de 14m78. Cependant, cette performance lui reste la meilleure de sa saison dans l’épreuve de poids. Et le mieux qu’on peut lui souhaiter est qu’elle garde la même forme ou faire davantage jusqu’aux prochains championnats du monde d’athlétisme, Londres 2017 en début août prochain (du 05 au 13 août 2017). Car à l’en croire, le meilleur reste à venir.

Relais 4x100m dames : Drôle de course des Béninoises !
 
Partira ou partira pas ! Dans ce doute, alors que le coup du starter a été lancé, Rachidatou Zounon reste immobile dans son couloir. Pendant ce temps, Noelie Yarigo, placée en deuxième position attendait le témoin qui ne lui parviendra jamais. Elle constatera que sa partenaire est restée sur place dès le top de la course. Ses autres coéquipières Souliatou Saka (position 3) et YenoukounmèMidomidé (position 4) n’ont rien compris. Rachidatou Zounon, affirme n’avoir pas entendu le coup du starter. Quelle drôle de course des Béninoises. Pendant ce temps, le relais 4x100 femmes a été dominé par la Côte-d’Ivoire  avec un chrono de 44’22. Elle est suivie par le Cameroun (45’23) et le Canada (45’84).   

Judo : Auguste Daga passe à côté de son objectif

En stage en Hongrie pour approfondir ses connaissances en judo, Auguste Daga était venu à Abidjan pour prouver les savoirs reçus. Mais la réalité du tatami est simplement autre chose. Il s’est rendu à l’évidence qu’il lui reste beaucoup de choses à apprendre. Face au Camerounais Dieudonné Etoga Nama, dans la catégorie des moins de 66Kg (quatrième tour),il a fallu une minute 17 secondes pour anéantir tout espoir du Béninois Auguste Daga, qui a perdu par Ippon. Désormais, Auguste Daga doit retourner à ses séances pour revenir plus fort afin de véritablement titiller les gros morceaux.    

Handisport : Yves Ekpodoyessi Houezo en finale aux 200m

Si en athlétisme et en judo, c’est la déception totale, tel n’est pas le cas en handisport notamment aux 200m où Yves Ekpodoyessi Houezo a validé son billet pour la finale. En effet, lors de la première des trois séries de qualification, le Béninois a terminé quatrième avec un chrono de 24’60 derrière Haitam Alkass du Maroc (24’23), Sacko Mahamane du Mali (23’64) et Serge Arthur Nakou (23’02). Mais il a été repêché comme l’un des deux meilleurs temps des trois séries au même titre que Haitam Alkass. Pourrait-il décrocher une médaille pour le Bénin ? Difficile de répondre avec affirmatif puisqu’il a été classé huitième meilleur temps des huit finalistes. Cependant, en sport, tout est possible, le public croise les doigts et espère une médaille aux 8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017. Le rêve est donc permis.

Tennis de table : Aliou Awaou qualifiée pour ¼ de finale

Au niveau du tennis de table béninois, sur deux athlètes présents aux 8èmes Jeux de la Francophonie, une s’est qualifiée pour les quarts de finale. Il s’agit de Awaou Aliou, vice-championne du Bénin des moins de 21 ans du côté des dames en individuelle. Elle a validé son ticket pour les quarts après avoir battu une Sénégalaise et une Zaïroise de sa poule par 3sets à 0. Elle rencontre une Libanaise en 1/4. De son côté, Gafarou Mouyassir champion des moins de 21ans en titre du Bénin s'est retrouvé dans une poule composée d’athlètes de la Côte-d’Ivoire et de la Vietnam. Il est éliminé après deux défaites. Notons que ce sont les premiers de chaque poule qui sont retenus pour la suite de la compétition. A.F.S.

Abdul Fataï SANNI, Depuis Abidjan en Côte-d’Ivoire

En savoir plus...

Coupe Davis groupe Il zone Europe/Afrique : Le Bénin passe à côté de son objectif

equipe-benin-tennis

Le Bénin n’y arrive toujours pas. C’est le moins qu’on puisse dire à la suite d’un énième arrêt à la porte du groupe II zone Afrique/Europe de la Coupe Davis de tennis. Comme en 2016, le Bénin a été battu par l’Egypte lors des play-offs, manquant l’occasion d’accéder en phase de poule. En effet, le Bénin a retrouvé sur son chemin, une équipe égyptienne plus forte mais qui avait également l’appui de son public. Logiquement, les Ecureuils tennismen sont passés à côté du match de l’exploit.Les protégés du capitaine Bruno Danhouan se sont inclinés (2-0). D’abord en simple, Félix Hounkpêvi a courbé l’échine en deux sets face à Karim-Mohamed (6-0, 6-1). Scénario identique pour Alexis Klégou, qui, malgré toute sa détermination à redonner espoir à son équipe, a finalement jeté les armes en s’inclinant également en deux sets devant Mohamed Safwat (6-2/6-4). Un double succès face au Bénin qui permet à l’Egypte d’avoir accès au groupe 2 Afrique/Europe. Elle sera accompagnée par le Zimbabwe, qui de son côté, a écarté le Kenya en deux sets (2-0). Rappelons qu’avant d’accéder en demi-finale, le Bénin, logé dans la poule B, a réalisé trois victoires, respectivement face à la Libye, au Botswana puis à l’Algérie et une défaite contre le Kenya leader du groupe.

A.F.S.

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Fayssal Atchiba remporte la 3e médaille de bronze pour le Bénin

handisport

Après Faridatou Abikè Gbadamassi, dans la catégorie des moins de 55Kg en lutte libre et l’athlète béninois de course de fond (marathon), Daouda Korongou avec un chrono de 2h41mn16s, c’est au tour de Fayssal Atchiba en Handisport, au saut en longueur de leur emboiter le pas dans le rang des médaillés de bronze. Pourtant, ils étaient 11 concurrents à aller à l’assaut des trois médailles. Mais le Béninois grâce à son engagement et son envie a pu  donner le meilleur de lui-même afin d’avoir la troisième place au classement finale, synonyme de la médaille de bronze. Ceci, grâce à un saut distant de 5m53. Ce qui fait au total, trois médailles de bronze pour le Bénin après quatre journées. Rappelons que c’est le Marocain Abdelkabir Jaddi qui a pris la première place, la médaille d’or avec un saut de 5m79 alors que l’Ivoirien Frédéric Addoh Kimou a pris l’argent avec un saut de 5m66. Précisons que cela fait au total, quatre médailles pour le Bénin dont trois de bronze et une en argent.


A.F.S., Depuis Abidjan (en Côte-d’Ivoire)

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !