TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

MTN NEW GO 970x250 Px-01-1

A+ A A-

Sport

Jeux de la Francophonie : «L’édition la plus aboutie », dixit Mahaman Lawan Sériba

Mahaman-Lawan-Seriba

(Près de 84 pays présents à Abidjan)
Les 8emes Jeux de la Francophonie vont s’ouvrir, ce jour vendredi 21 juillet 2017 à travers une cérémonie riche en couleur. Mais à 24 heures des hostilités, Daouda Sanogo et  Mahaman Lawan Sériba, respectivement Directeur général du Comité national des jeux de la francophonie (Cnjf) et le Directeur général du Comité international des jeux de la francophonie (Cijf) étaient face à la presse pour expliquer le bien-fondé des jeux mais aussi lever des coins de voile sur l’organisation pratique de ce rendez-vous international.

Après le Maroc (en 1989), la France en 1994, le Madagascar (1997), le Canada (en 2001), le Niger en 2005, le Liban en 2009, la France en 2013, c’est la Côte-d’Ivoire qui abrite le 8e chapitre des Jeux de la Francophonie (Jf). Dans la ville ivoirienne, la tension monte de part et d’autre. Du côté des organisateurs, on met les bouchées doubles pour la réussite de l’événement qui va regrouper près de 84 pays ayant en partage la langue française. Placés sous le signe des valeurs de solidarité, de divertissement et d’excellence, la 8e édition des Jf repose sur plusieurs orientations que sont : un événement s’adressant tout particulièrement à la jeunesse, un événement intégré à un projet de développement et destiné à renforcer la cohésion nationale pour le pays hôte, une recherche de partenaire durable, une forte promotion et médiatisation international et national, un esprit festif et populaire, un événement moderne et écologique mais surtout une grande promotion de la langue française et de la diversité culturelle. Pour Daouda Sanogo directeur général du Cnjf, la Côte-d’Ivoire est en train de préparer les jeux depuis cinq ans. «Une édition la plus aboutie, fortement remarquée », dira Mahaman Lawan Sériba, Directeur général du Cijf. A l’en croire, c’est la première fois que les Jf s’organisent dans une capitale. «Un gros effort fait par les autorités ivoiriennes», a-t-il fait remarquer avant de rassurer que l’ensemble du dispositif mis en place fonctionne.

La qualité des infrastructures….

Les athlètes auront à faire valoir leurs compétences sur des infrastructures répondant aux normes internationales. Une information d’ailleurs confirmée par Mahaman Lawan Sériba qui a apprécié à sa juste valeur, la qualité des œuvres. «La Côte-d’Ivoire a construit des infrastructures  de grande facture », a-t-il laissé entendre. « C’est la première fois qu’on a autant d’infrastructures aux normes internationales. Les expert ont validé ces infrastructures», a-t-il poursuivi avant de conclure : «le jeu a pris sa place, et l’espace francophone  a un événement de taille où tout le monde peut se retrouver».


Abdul Fataï SANNI, depuis Abidjan (Côte-d’Ivoire)

En savoir plus...

8èmes Jeux de la Francophonie : La tension monte à Macory…

jeux-de-la-francophonie

Les 8èmes Jeux de la Francophonie vont s’ouvrir demain, vendredi 21 juillet 2017 à Abidjan sur le stade Félix Houphouët Boigny. Mais à quelques jours des jeux, on note un branle-bas dans les états-majors. Les premières délégations ont déjà pris leur base au village de la Francophonie. Et déjà, la tension monte de part et d’autres…

Après le Maroc en 1989 (Rabat et Casablanca), la France (Paris, 1994), Antananarivo (Madagascar, 1997), Ottawa et Hull (Canada, Canada-Québec, 2001), Niamey (Niger, 2005), Beyrouth (Liban, 2009), Nice (France, 2013), c’est Abidjan (Côte-d’Ivoire) qui accueille les 8emes Jeux de la Francophonie. Les meilleurs jeunes talents artistes et sportifs de l’espace francophone se sont donné rendez-vous pour s’exprimer mais aussi montrer à la population de Grand-Bassam, de Treichville, de Plateau ou encore de Macory leurs véritables savoir-faire. D’ailleurs, à Macory, où  siège le village des Jeux de la Francophone, les différentes délégations s’installent et n’attendent que le top pour étaler leurs talents. Les supporters centrafricains présents en Côte-d’Ivoire ont même donné le top des hostilités. Ils ont accueilli avec enthousiasme leurs ambassadeurs. «Nous attendons de nos athlètes qu'ils viennent montrer leur talent, qu'ils viennent montrer aux Ivoiriens, aux délégations de la francophonie que la Centrafrique est prête dans toutes les disciplines», dira Bozanga Georges, étudiant centrafricain résidant à Macory . « C’est une joie d’allégresse… mais aussi un privilège pour notre pays de participer à cet événement à travers ses athlètes et artistes », a affirmé Boubacar Michaël Mogonzo avant d’ajouter qu’il attend de la délégation centrafricaine de remporter au moins une médaille. « On ne demande pas beaucoup pour exagérer. Mais une médaille pour rehausser le drapeau de la Centrafrique », laissera-t-il entendre.

La délégation béninoise à Abidjan ce jour…

Selon les informations reçues, la délégation béninoise va quitter Cotonou ce jeudi. Ils seront au nombre de 57 athlètes à travers sept disciplines sportives à savoir : le Basketball, l'athlétisme, le cyclisme, le handisport, le judo, la lutte et le tennis de table. Le Bénin a une forte chance de remporter des médailles car Odile Ahouanwanou et Noelie Yarogo sont deux athlètes qui sauront faire la différence.
 

Abdul Fataï SANNI depuis Abidjan

En savoir plus...

Côte d’Ivoire : Les 8èmes Jeux de la Francophonie s’ouvrent vendredi à Abidjan

jeux-de-la-francophonie

Le pays-hôte des VIIIes Jeux de la Francophonie de 2017 est la Côte d’Ivoire Le Conseil Permanent de la Francophonie du 15 mars 2013 a retenu la candidature de la Côte d’Ivoire pour accueillir la huitième édition des Jeux de la Francophonie.

Après Rabat et Casablanca (Maroc, 1989), Paris (France, 1994), Antananarivo (Madagascar, 1997), Ottawa et Hull (Canada, Canada-Québec, 2001), Niamey (Niger, 2005), Beyrouth (Liban, 2009), prochainement Nice (France, 2013), c’est la Côte d’Ivoire à travers sa ville Abidjan qui accueillera en 2017 les meilleurs jeunes talents artistes et sportifs francophones lors des VIIIes Jeux de la Francophonie.
Recommandée par le Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), la Côte d’Ivoire a été désignée par les représentants des 77 Etats et gouvernements de la Francophonie lors de la 87e session du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF), qui s’est tenu le vendredi 15 mars 2013, en présence du Secrétaire général de la Francophonie, SEM Abdou Diouf.
La Côte d’Ivoire l’a emporté face à la candidature du Tchad.

Préparatifs

Conformément aux Statuts du CIJF et Règles des Jeux de la Francophonie, le cahier des charges des VIIIes Jeux de la Francophonie Côte d’Ivoire/Abidjan 2017 a été signé lundi 7 avril 2014 par le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF) et le Comité national (CNJF).

La signature s’est faite au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à Paris en présence de SEM Abdou Diouf, le Secrétaire général de la Francophonie. Le cahier des charges a été signé par Monsieur Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, par Monsieur René Hamaite, Président du Conseil d’orientation du CIJF et par SEM Daniel Kablan Duncan, Premier Ministre de Côte d’Ivoire et Président du CNJF.

Cette cérémonie marque le démarrage officiel des préparatifs des VIIIes Jeux de la Francophonie, le cahier des charges engageant le CIJF et le CNJF dans la préparation de l’événement.

Les VIIIes Jeux de la Francophonie, qui auront lieu du 21 au 30 juillet 2017, en Côte d’Ivoire, à Abidjan, sont placés sous les signes de la Solidarité, de la Diversité et de l’Excellence et ont pour ambition de s’inscrire dans un projet de développement et de renforcement de cohésion nationale pour le pays hôte.

Une mobilisation record est attendue avec près de 4000 jeunes talents sportifs et artistes issus des 84 États et gouvernements de la Francophonie invités.

Les Jeux de la Francophonie représentent le plus grand événement sportif et culturel de la Francophonie dédié à la jeunesse. Ils sont une occasion unique pour la jeunesse francophone de se rencontrer, rivaliser et échanger dans un esprit de fête et de saine émulation dans le cadre de la promotion de la diversité culturelle et de la langue française. Avec plus de 250 millions de téléspectateurs enregistrés lors de la précédente édition, les Jeux de 2017 s’orientent vers une couverture médiatique mondiale encore plus importante.
Les activités inscrites au programme officiel de la VIIIe édition 2017 sont :

Au titre de cérémonies :

Cérémonie d’ouverture
Cérémonie de clôture
Cérémonie de Gala des Lauréats

Source ext.

Au titre des concours culturels :

Concours culturels

•    Arts de la rue : hip-hop (danse), marionnettes géantes et jonglerie avec ballon (freestyle ball) (h/f, 18-35 ans)
•    Arts visuels : peinture et sculpture/installation (h/f, 18-35 ans)
•    Chanson (h/f, 18-35 ans)
•    Contes et conteurs (h/f, 18-35 ans)
•    Danse de création (h/f 18-35 ans)
•    Littérature (nouvelle) (h/f, 18-35 ans)
•    Photographie (h/f, 18-35 ans)

Compétitions sportives

•    Athlétisme (h/f, 18-35 ans)
•    Basket-ball (f, 18-25 ans)
•    Football (h, moins de 20 ans)
•    Handisport (athlétisme) (h/f, 18- 35 ans)
•    Judo (h/f, 18-25 ans)
•    Luttes : lutte africaine et lutte libre (h/f, 18-30 ans)
•    Tennis de table (h/f, 18-21 ans)
•    Cyclisme sur route (en animation) (h, 18-24 ans / f, 18-35 ans)

Activités de développement

•    Création pour le développement durable (h/f, 18-35 ans)
•    Création numérique (h/f, 18-35 ans)

Et bien sûr ...

•    Cérémonie d’ouverture
•    Cérémonie de clôture
•    Gala des lauréats

  Arts de la rue : hip-hop (danse), marionnettes géantes et jonglerie avec ballon (freestyle ball) (h/f)
  Arts visuels : peinture et sculpture/installation (h/f)
  Chanson (h/f)
  Conte et conteurs (h/f)
  Danse de création (h/f)
  Littérature (nouvelle) (h/f)
  Photographie (h/f)

Au titre des compétitions sportives :
  Athlétisme (h/f)
  Basket-ball (f)
  Football (h)
  Handisport (athlétisme) (h/f)
  Judo (h/f)
  Luttes : lutte africaine et lutte libre (h/f)
  Tennis de table (h/f)
  Cyclisme sur route (en animation) (h/f)

Au titre des activités de développement :
  Création pour le développement durable (h/f)
  Création numérique (h/f)

En savoir plus...

Coupe Davis de tennis, Egypte 2017 : Belle entame du Bénin, la 2e journée reprend ce jour

alexis-klegou

Logé dans le groupe B de l’édition 2017 de la Coupe Davis de tennis, le Bénin, à travers ses représentants, a bien entamé la compétition. Ils ont gagné d’entrée la Libye 3 sets à 0. En effet, pour la première journée de coupe Davis, Egypte 2017, Magloire Yakpa et Alexis Klégou ont respectivement gagné leur match en simple alors que la paire Delmas Ntcha/Félix Hounkpèvi a été vainqueur en double. Rappelons qu’outre le Bénin, il a d’autres pays qui prennent part à cette Coupe Davis de tennis. Après 24 heures de pause, les hostilités vont reprendre ce mercredi 19 juillet 2017 pour le compte de la deuxième journée. On peut citer : l’Egypte (pays hôte), l’Algérie, le Cameroun, l’Angola, le Botswana, la Lybie, le Kenya, le Mozambique, le Rwanda, le Zimbabwé, et le Nigéria. Au terme de cette compétition, deux pays seront qualifiés pour le groupe 2, Afrique-Europe. Précisions que la compétition a démarré lundi 17 juillet et va connaître son épilogue ce samedi 22 juillet 2017.

A.F.S.

En savoir plus...

Match Togo # Bénin du Chan 2018 : Et si on prenait le bon exemple !

supporters-benin

Des badauds, il en existe partout. Le Togo ne fait pas exception à la règle. Car l'entrée au stade pour les journalistes béninois lors du match Togo # Bénin comptant pour le premier tour Aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018, dimanche 16 juillet 2917, a été très tendue et houleuse. En effet, de vils individus togolais ont fait bloc pour empêcher les journalistes béninois d'aller vaquer à leurs occupations malgré leur badge au cou. Mais grâce à la commission Média de la Fédération togolaise de football (Ftf), tout est rentré dans l'ordre. Après des heures d’échanges mouvementés et conciliabules, ces badauds ont fini par céder le passage et permettre aux journalistes d’avoir accès au stade. L'autre exemple dont le Bénin doit s'inspirer est l'organisation pratique autour de la rencontre. En effet, contrairement à ce qui se voit au Bénin, la feuille de match est venue à temps, 30 minutes avant le début du match, en quantité suffisante et en qualité. Au niveau de la main courante, il n'y a eu aucun badaud ou des copains comme cela se remarque au stade Mathieu Kérékou sauf les stadiers, faisant dos à la pelouse, quelques photojournalistes pour les images, la police et les encadreurs des deux équipes. Et la cerise sur le gâteau est qu'à la mi-temps, la presse togolaise a mis ses hôtes dans les meilleures conditions (je vous fais grâce des détails). Mieux, pour la conférence d'après match, il a eu un autre badge pour avoir accès à la salle de presse. Comme cela se fait à l'international. Des exemples que le Bénin doit prendre en considération en vue de la manche retour à Cotonou dans moins d'une semaine.

A.F.S.

En savoir plus...

Championnats d'Athlétisme d'Elite 2017 : Deux béninoises sacrées championnes en France

noelie-yarigo

(Yarigo aux mondiaux, Ahouanwanou out)

Deux athlètes béninoises ont été sacrées championnes en France. Il s’agit de Noelie Yarigo aux 800 mètres et Odile Ahouanwanou en heptathlon. Malheureusement, les deux n’ont pu valider leur billet pour les prochains championnats du monde d’athlétisme. C’était le week-end écoulé au stade Vélodrome de Marseille. Cependant, la Fédération béninoise d’athlétisme a choisi Noelie Yarigo pour prendre part aux mondiaux comme stipule le règlement de  l’Iaaf.

Des médailles d’or virtuelles pour le Bénin, aux championnats de France d’athlétisme, il y en a eu deux. La première est l’œuvre  de Odile Ahouanwanou en heptathlon, qui par la même occasion a battu un nouveau record au saut en hauteur (1m 78). Désormais nouvelle championne de France en heptathlon, elle a ajouté ce titre à son palmarès. En effet, avec son nouveau record au saut en hauteur lors de la première journée et après les épreuves de 100m haie, le lancer de poids, le lancer de javelot, le saut en longueur, les 800m et les 200m, la Béninoise est arrivée en tête du classement provisoire. «Je suis un peu déçu car mon objectif n'est pas atteint », dira Odile Ahouanwanou qui n’a pas réussi à obtenir son minima pour les mondiaux de Londres d’août 2017. Après ces championnats, la gazelle béninoise sera aux prochains Jeux de la Francophonie avec de nouveaux objectifs. De son côté, Noelie Yarigo a été aussi sacrée championne de France sur les 800m. Elle a réalisé un chrono de 2 :02.90.  Elle a devancé les Françaises Manon Fage (2 :05.10), Cynthia Anais (2 :05.40) et Clarisse Moh (2 :06.32). Deux médailles que les deux béninoises ne prendront pas, puisqu’elles ne sont pas de nationalité française. De plus, Noelie Yarigo n’a pas validé son minima pour les mondiaux (2 :00.00 ou 2 :01.30). Mais « elle sera aux Jeux de la  Francophonie à Abidjan du 21 au 30 juillet 2017 et aux championnats mondiaux d’athlétisme de Londres en Août 2017 », a annoncé Aihou, un membre de la Fédération béninoise d’athlétisme (Fba).

Issifou Mariam remporte l’or au meeting bronze

Une autre bonne performance d’une athlète béninois a été enregistrée le week-end écoulé. En effet, avec un saut de 12m60, l'athlète Issifou Mariam a décroché la médaille d’or, synonyme de la première place lors du meeting bronze de la Confédération Africaine d'Athlétisme (Caa), qui a eu pour cadre, samedi 15 juillet 2017 à Ougadougou au Burkina Faso.

A.F.S.

En savoir plus...

Tours préliminaires Aller du Chan Kenya 2018 : Le Bénin contraint au nul le Togo (1-1)

ecureuils-locaux

Les Ecureuils locaux du Bénin ont obtenu le point du nul (1-1) face aux Eperviers du Togo. Une rencontre comptant pour les tours préliminaires Aller du Championnat d'Afrique des nations (Chan) Kenya 2018. Un nul qui maintient la chance des Ecureuils pour la qualification.

Réaliser un bon résultat à Lomé. Tel est l'objectif du Bénin en se déplaçant sur le stade de Kégué à Lomé pour affronter les Eperviers locaux du Togo. Dès l'entame de la rencontre sifflée par l'arbitre  Abdoulaye Rhissa Almustapha (Niger), les Béninois ont mélangé torchon et serviette avec un jeu décousu, désorienté sans une coordination entre les différentes lignes que sont la défense, le milieu de terrain et l’attaque. De leur côté, les Togolais, poussés par leur public, n'ont pas pu profiter de la carence technique de l'équipe béninoise. Il faudra attendre la 45e minute de jeu pour voir l'ouverture du score du côté des Ecureuils. A la suite d’une action menée depuis leur base arrière, l'attaquant béninois Marcellin Koukpo, d'une frappe contrée ouvre la marque à la grande déception du public togolais. De retour des vestiaires, le milieu et la défense du Bénin ont multiplié les erreurs techniques perdant assez de balles en milieu de terrain. C'est sur l'un des ballons perdus par Mama Seibou que Sewonou Koidjo a rétabli la parité à la suite d'une contre-attaque rapidement menée (1-1). Après l’égalisation, le jeu s’est stabilisé et chacune des deux équipes a cherché à aggraver la note. Mais le spectacle offert par elles n'a plus rien changé au score. C’est sur cette note de parité (1-1) que le maître de la rencontre en a sifflé la fin du match qui reste cependant ouvert au retour dans une semaine.

Les réactions des acteurs…

En conférence d'après match, Vizir Touré, entraîneur adjoint des Ecureuils du Bénin, a affirmé être déçu du résultat. Selon ses dires, le Bénin était à Lomé pour chercher la victoire. «On a joué pour gagner. On part sur un nul. On est un peu déçu», a-t-il laissé entendre avant d’ajouter que le travail va continuer notamment devant les buts. De son côté, Mama Seibou, capitaine des Ecureuils a affirmé que le reste du travail se fera à domicile. «On fera le maximum au Bénin. On sera à domicile et on sera plus fort», a-t-il souligné. Pour Jean Paul, sélectionneur togolais, le Bénin est au-dessus du Togo mais il compte corriger le tir à Cotonou pour valider son ticket pour le prochain match. « On peut aller gagner au Bénin. Ce ne serait pas facile. Ce sera très compliqué mais on peut aussi créer la surprise », a-t-il affirmé.

Fiche technique du match Togo # Bénin

Stade : Stade de Kégué
Heure : 15 heures GMT
Les arbitres de la rencontre :
Abdoulaye Rhissa Almustapha (Niger)
Maman Raja Abba Malan Ousseini (Niger)
Sadissou Idi. (Niger)
4e officiel : Omar Bienvenu Amadou (Niger)
Inspecteur d’arbitres : Songuifolo Yeo (Côte-d’Ivoire)
Commissaire au match : Yameogo Koudougou (B. Faso)

L’équipe du Togo (Entrants)

Gardiens : 23- Bassa Djeri Sabirou (Gbikinti)
Défenseurs : 05- Ouro-Sama Hakim (As Togo Port) ; 03- Issifou Bourahama (As Togo Port) ; 11- Kouloun Maklibè (Dyto) ; 17-Adegnon Kossi (Dyto)  
Milieux : 19- Degli Messan (Gomido) ; 10- GAZOZO Kokou (As Togo Port) ; 06-NOVON Efoè (As Togo Port) ; 07- YENOUSSI Guillaume (Dyto)
Attaquants : 14- De Souza Savant (Anges de Notse) ; 12- Sewonou Koidjo (As Togo Port)
Réservistes : 01-Abotchi Dové (As Otr), 15-Boukari Gafarou, 02-Gbenyo Koudjo Blaise (As Otr), 13-Mawuena Franck (Dyto); 08- Tchadenou Faride (Espoir de Tsévié), 22-Akoro Bilal (As Otr); 18-Agoro Ashraf (Unisport)
Coach : Jean Paul Abalo


L’équipe du Bénin

Gardiens: Steve Glodjinon (JAC)
Défenseurs : Nabil Yarou (ASPAC), Adjanakou Ramane (JAC), Fassinou Rodrigue (ASPAC), Houngbedji Gaston (ASPAC), Bah Yere Mamah (BUFFLES)
Milieux : Mama Seïbou (ASPAC), OGOULOLA Ibrahim (REQUINS FC), BOURAIMA Abdel (ASPAC)
Attaquants: Charbel Gomez (ESAE), Marcellin Koukpo (BUFFLES),

Réservistes : Dandjinou Marcel (ESAE), Tognon Joël (MOGAS), Tiesso Charles (BUFFLES), Idrissou Saliou (PANTHÈRES), Osseni Agnide (USSK), ABOKI Waris (JAC), Jules ELEGBEDE (ÉNERGIE)
Coach : Oumar Tchomogo

Abdul Fataï SANNI, Depuis Lomé (Togo)

En savoir plus...

8ème édition des jeux de la francophonie : Plusieurs disciplines en compétition

jeux-de-la-francophonie

Il se tient du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan en côte d’ivoire, la 8e édition des Jeux de la francophonie. Un rendez-vous sportif francophone au cours de laquelle, il est prévu une multitude d’activités culturelles et de développement. Abordant les concours culturels, il y a entre autres, les arts de la rue qui regroupent le hip-hop (danse), les marionnettes géantes et jonglerie avec ballon (freestyle ball) pour les hommes et les femmes dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans. Il y a les arts visuels regroupant la peinture et sculpture/installation (hommes/femmes, 18-35 ans), la chanson (hommes/femmes, 18-35 ans), les  contes et conteurs (hommes/femmes, 18-35 ans), la danse de création (hommes/femmes 18-35 ans), la littérature nouvelle (hommes/femmes, 18-35 ans), et la photographie (hommes/femmes, 18-35 ans). Au niveau des compétitions sportives, on peut énumérer l’athlétisme (hommes/femmes, 18-35 ans), le basket-ball (femme, 18-25 ans), le football (hommes, moins de 20 ans), le handisport (athlétisme ; hommes/femmes, 18- 35 ans), le judo (hommes/femmes, 18-25 ans), les luttes africaines et luttes libres (hommes/femmes, 18-30 ans), le tennis de table (hommes/femmes, 18-21 ans), et le cyclisme sur route en animation (hommes, 18-24 ans / femmes, 18-35 ans). Enfin, il y a les activités de développement. A ce niveau, on peut citer la création pour le développement durable (hommes/femmes, 18-35 ans) et la création numérique (hommes/femmes, 18-35 ans). Notons qu’une soirée de gala est prévue le 30 juillet prochain pour mettre un terme aux 8e Jeux de la francophonie.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Stag)

En savoir plus...

8e édition des Jeux de la francophonie : Les autorités se mobilisent pour en faire une réussite

jeux-de-la-francophonie

Dans le cadre de la 8e édition des Jeux de la francophonie (du 21 au 30 juillet 2017), près de 4000 jeunes artistes et sportifs venus des 84 Etats et gouvernements de la francophonie se retrouveront à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Cette édition placée sous le signe de la solidarité, la diversité, et l’excellence, a pour objectif de s’inscrire dans un projet de développement et de renforcement de la cohésion nationale pour la Côted’Ivoire. Au cours de ces jeux,12 concours culturels sont programmés. Nous avons entre autres, le hip-hop, les marionnettes géantes, la jonglerie avec ballon (freestyle ball), la peinture, la sculpture-installation, etc. Egalement, au cours de ces jeux, 9 compétitions sportives sont en lice. Nous pouvons citer : le football, le basketball, le tennis de table, le cyclisme sur route.Tous les pays francophones et en particulier la Côted’Ivoire se mobilisent pour faire de ces jeux de la francophonie une grande réussite. Le Comité international (Cijf) et le Comité national des jeux de la francophonie (Cnjf) abordent déjà la dernière ligne droite des préparatifs du dispositif organisationnel. Le Cijf coordonne les centaines d’experts, de délégués techniques, et de jurys culturels,alors que le Cnjf peaufine l’accueil et les aspects logistiques dans les moindres détails. Il veille aussi à ce que la mise aux normes des infrastructures pour accueillir les hôtes dans de meilleures conditions soit parfaite. Les Etats et gouvernements participants, 53 délégations au total, se préparent activement pour remporter un maximum de médailles pour leurs nations. Il faut noter que la cérémonie d’ouverture se déroulera le 21 juillet 2017 de 18h30 à 20h10 (heure locale et GMT+0) au stade Houphouët-Boigny à Abidjan.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Stag)

En savoir plus...

Classement Fifa du mois de juillet 2017 / Afrique : Le Benin perd sa 12e place de juin dernier

ecureuils-du-benin

La Fédération internationale de football association (Fifa) a rendu public, le classement du mois de juillet 2017. Le Bénin perd sa 12è place dans le classement mondial Fifa Coca/Cola et devient 93è mondial. Par conséquent, il chute au 24è rang en Afrique (12e au mois de juin 2017). Malgré la victoire des Ecureuils contre la Gambie, le 11 Juin 2017, le Bénin a réalisé une énorme chute. Ses adversaires de la poule D des éliminatoires de la Can Cameroun 2019 ont tous connu des progrès. L’Algérie a gagné cinq places dans le  classement mondial et se loge à la 48è place au plan mondial, soit 8è sur le continent. Le Togo, quant à lui progresse de trois rangs, soit 109è mondial et 27è africain. Enfin, la Gambie, gagne 6 places au niveau mondial. Elle en profite et se pointe au 161è rang mondial et est 46è en Afrique. D’ailleurs, sur le continent, c’est l’Egypte qui mène les débats malgré ses quatre places de perdues. Elle se loge à la 21e place au plan mondial, dominé par l’Allemagne, vainqueur de la Coupe des Confédérations. Elle reprend donc la tête du classement Fifa Coca/Cola de juillet 2017. Précisons que le prochain classement Fifa sera publié le 10 Août 2017.

Aziz ADEYEMI (Stag)

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !