TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Coupe du monde des jeunes «Football for the Friendship » : Yamirou Ouorou champion avec l’équipe « Chimpanzé »

Yamirou-Ouorou

La Coupe du monde des nations démarre ce jeudi 14 juin en Russie. Mais, les jeunes venus de par le monde ont déjà joué le leur à travers «Football for the Friendship». Au terme de cette Coupe du monde des jeunes, le Béninois Yamirou Ouorou a été sacré champion avec son équipe « Chimpanzé ». Il a fini meilleur passeur de ce mondial des jeunes.

Le jeune joueur pensionnaire de l’Uss Kraké, Yamirou Ouorou, a marqué les esprits en Russie. Auteur d’une bonne prestation tout au long de la compétition, il a fini meilleur passeur du mondial des jeunes, faisant la fierté de tout d’un pays. L’équipe au sein duquel il a évolué «Chimpanzé» a été sacrée championne et première sur les 32 équipes formées avec un parcours sans faute. En finale, l’équipe de Chimpanzé a battu son homologue de Dragon par le score de 2-1. Pourtant, c’est la formation de Dragon qui a ouvert la marque. Mais « Chimpanzé » a eu les ressources nécessaires pour réserver la vapeur grâce au Béninois Yamirou Ouorou, passeur sur le but égalisateur du Colombien Paulo (meilleur buteur) et le Congolais Mwenzi, marquant le but de la victoire (2-1).   

Le parcours impressionnant de l’équipe de Champanzé…

L’équipe de Chimpanzé  a réalisé un parcours sans faute. En effet, en match de poules, l’équipe de Chimpanzé a respectivement battu sur le même score (2-0) Girafe et King Cobra avant de pulvériser l’équipe de TchreeToed (7-2). Il valide son ticket pour les play-offs avec un bilan satisfaisant : 3 matches joués, 3 victoires, 11 buts marqués et 2 buts encaissés. Une autre victoire en play-off leur a permis d’accéder au carré d’as où l’équipe de Chimpanzé a infligé un humiliant score (10-03) à son adversaire pour accéder à la finale qu’elle remporte logiquement (2-1) face à Komodo Dragon.

Fier du jeune Béninois Yamirou Ouorou…
 
Cependant, on retiendra du N°52 de Chimpanzé, le Béninois Yamirou Ouorou, surnommé «Roi des poteaux», qu’il a été passeur lors du premier match, passeur lors du deuxième match, a touché au poteau à quatre reprises, et est double passeur puis buteur lors du troisième match. En finale, il a encore touché le poteau avant de donner la balle de l’égalisation à son partenaire. Magloire Oké, président de l’Uss kraké, peut donc être fier de son poulain (encore surnommé Iniesta), qui a prouvé à la face du monde qu’il reste un joueur en devenir.

A.F.S.

Dernière modification lelundi, 18 juin 2018 05:49
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !