TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Couverture linkedln

A+ A A-

Renouveau de l’Afrique : La science pour remplacer la politique !

next-einstein-forum

Le 26 mars à Kigali, au Rwanda, un forum de scientifiques s’est ouvert. Il prend le nom de Next Einstein Forum. Il s’agit d’une rencontre biannuelle qui a pour but d’offrir aux jeunes scientifiques africains une plate forme d’échange. Ces moments de prise de conscience scientifiques  sont rares en Afrique. Cela mérite qu’on s’y attarde. En Afrique, singulièrement en Afrique francophone, la science est reléguée au second rang comme si une nationpeut se développer sans la recherche scientifique et technologique. Pour dominer un peuple, il suffit d’analyser son rapport avec  la science et la technologie en scrutant son budget général. Quand Dieu demanda à l’homme de dominer la terre, c’est à la science  il faisait allusion. Dominer la terre, c’est faire du savoir scientifique un pouvoir pour prévoir (1) afin  de lutter contre l’infra-humanité(II)

I.    La science, un pouvoir pour prévoir.  

La recherche scientifique occupe quelle place dans les politiques publiques des Etats de l’Afrique ? Très peu de place. Pour s’en convaincre, il suffit de lire les lignes affectées à la recherche scientifique. Et pourtant, la plupart des budgets d’Afrique ne sont pas respectueux du rôle de la science et de son importance dans le budget général de l’Etat.  Le budget est le reflet de la politique et de l’ambition de l’Etat.  La place congrue affectée à la science prouve une fois encore que les politiques d’Afrique n’ont pas appréhendé les enjeux de demain. La science, elle est application, imitation et recherche. Le projet scientifique consiste à élever la connaissance de l’homme pour lui permettre d’utiliser son imagination afin d’améliorer sa condition.. Autrement dit  celui qui ne respecte pas la science est  vulnérable. La méconnaissance par exemple de  l’utilité des arbres et des brise-vents a  occasionné bien d’inondations  et de vents violents dans plusieurs pays  du tiers-monde. Diriger ce n’est pas seulementprévoir, c’est anticiper mais avec la science.
Il est nécessaire de faire remarquer que la   science, ouvre la porte vers de nombreuses applications intéressantes pourlutter contre les maux qui tuent l’Afrique en terme de santé, d’énergie, et d’alimentation.  La science est la solution. Et pour preuve, ce ne sont pas les sommets assortis de ballet diplomatique qui ont fait reculer le  paludisme, sida, tuberculose, Ebola. La solution est scientifique. Il est souvent consternant qu’à la survenance  des maux qui minent l’Afrique le premier réflexe des politiques sans vision est de faire appel à la communauté internationale.  Et pourtant des efforts sont faits çà et là pour donner une chance à l’Afrique de prendre ses responsabilités pour lutter contre l’infra-humanité.

II.    Vaincre l’infra-humanité

Le renouveau de l’Afrique passe par l’éloge de la science. Plusieurs pays sont dans l’effort mais à travers des individualités.  Il faut s’intéresser à la science. La solution est là. Pour y parvenir, trois actions nous paraissent essentielles. La première est de  démystifier les sciences à la maternelle et au secondaire. La deuxième, réhabiliter la recherche scientifique. La troisième, faire de la conquête  de la science, une priorité politique.

La démystification de la science passe par la réforme de la pédagogie d’enseignement des Mathématiques, des Sciences Physiques, Chimiques et Techniques et des Sciences de la Vie et de la terre. Les enseignants de ces matières font du mystère autour de celles-ci, les expliquent très mal et font du coefficient affecté à leurs matières une source de terreur et de découragement des élèves pourtant aptes à cultiver des prédispositions pour les sciences.

La réhabilitation de la recherche scientifique  c’est l’éclosion des scientifiques locaux. Ceux qui sont dans l’effort prouvent déjà que la recherche scientifique  va transformer  la vie des hommes et du continent africain.  Le forumNext Einstein Forum a eu pour ambition de démontrer l’enjeu de l’innovation scientifique et technologique.  D’ailleurs comme le fait remarquer le  Next Einstein Forum, il y a de l’espoir puisque qu’un îlot de lueur s’étend à perte de vue. Le Rwanda pourra construire des ordinateurs quantiques à usage général. À l'aide du télescope Square KilometerArray (SKA), construit dans le désert de Karoo, en Afrique du Sud, une équipe internationale a détecté un signal radio provenant d'une étoile proche suggérant fortement que la vie existe en dehors de notre système solaire ; Une équipe basée au Nigeria a produit de nouvelles semences de riz génétiquement modifiées qui devraient soutenir efficacement une nouvelle révolution verte. Le Nigeria est maintenant en mesure de faire face à ses besoins en riz au cours de la prochaine décennie, ce qui lui fera économiser environ 2 milliards de dollars en importation de riz.

En conclusion, la science est la solution. Elle doit remplacer la politique et les discussions interminables sur les réseaux sociaux.

TAUYE DE SAINT HERBERT.
EDITORIALISTE
EXPERT EN DROIT INTERNATIONAL ET INSTITUTIONS DIPLOMATIQUES
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dernière modification lejeudi, 29 mars 2018 04:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !