TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

- cover VISUEL DE COMMUNICATION - MILLION AVEC FANICKO - by Axel DigitXplusFR 3

A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Présidence de la Commission de la Cedeao : Polémique autour de la non-reconduction de Marcel de Souza

Marcel-de-Souza

Marcel de Souza quitte la tête de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).  C’est une grosse information qui continue de nourrir les réflexions au sein de l’opinion.

La  diplomatie béninoise a-t-elle échoué à Abuja le week-end écoulé? La question est légitime. Elle taraude d’ailleurs les esprits depuis que Marcel de Souza n’a pas pu conserver son poste. Mais Marcel de Souza devrait-il rester à la tête de la Commission de la Cedeao? En tout cas, c’est l’Ivoirien Jean Claude Brou qui le remplacera en mars prochain. La cinquante-deuxième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement a jeté son dévolu sur la proposition faite par le président Alassane Ouattara. L’ancien ministre du Développement de l’analyse économique et de la Prospective Marcel de Souza quitte donc la commission de la Cedeao. Pourtant, beaucoup ont apprécié le mandat de transition qu’il a géré.Il a en effet, entre autres, fait montre d’une fermeté lors de la crise post-électorale en Gambie et travaillé sur une réforme devant conduire à de grands changements au sein de l’organisation. Il n’avait pas un bilan nul et pouvait donc prétendre à un autre mandat. Seulement, il va devoir quitter son poste. Certains observateurs confient que le gouvernement n’avait pas suffisamment soutenu sa candidature pour permettre au Bénin de conserver l’un des rares postes qu’il contrôle dans les instances internationales. Pour eux, le Bénin a peut-être payé son manque d’engagement réel dans les organisations internationales constaté ces derniers mois. D’autres observateurs confient que le président de la Commission de la Cedeao faisait des choix trop audacieux et a fini par agacer  presque certains Chefs d’Etat. Pour ces analystes, Marcel deSouza a été simplement viré. La confusion règne donc au sein de l’opinion. Et le silence du gouvernement alimente davantage la polémique.

Nécessité pour Agbénonci d’éclairer…

Le départ de Marcel de Souza de la Commission de la Cedeao pourrait bien être interprété comme une nouvelle débâcle pour la diplomatie béninoise. A tout le moins, beaucoup y lisent l’inefficacité de l’appareil diplomatique. Il est donc impérieux pour le ministre des Affaires étrangères de situer l’opinion sur ce dossier qui alimente les commentaires au Bénin et dans la sous-région. Aurélien Agbénonci doit éclairer le peuple afin de mettre fin  à la polémique peut-être inutile.

Marcel de Souza, faut-il le rappeler, avait été nommé par l’ancien président Yayi Boni en mars 2016. Patrice Talon avait confirmé cette promotion après son élection.

Mike MAHOUNA

Dernière modification lemardi, 19 décembre 2017 04:31
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !