TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Campagne Maïs MatinLibre

A+ A A-

Colloque international sur l’enseignement supérieur : L’Orageu explore les enjeux de la professionnalité et de l’emploi

Orageu

L’Ordre africain des grandes écoles et universités (Orageu) a organisé vendredi, 03 novembre 2017 à Golden Tulip Hôtel à Cotonou, un colloque international sur les questions de la professionnalité et de l’emploi au niveau de l’enseignement supérieur. Le colloque a connu la participation de plusieurs universitaires africains et européens ainsi qu’une délégation du ministère de l’enseignement supérieur.

« Enseignement supérieur, Professionnalité et emploi, enjeux et perspectives pour l’Afrique ». C’est le thème autour duquel se sont articulées toutes les communications qui ont meublé le présent Colloque international de l’Ordre africain des grandes écoles et universités (Orageu). Une thématique qui est d’ailleurs en phase avec la vision du gouvernement béninois qui, dans sa politique de lutte contre le chômage des jeunes, a procédé au lancement u projet de promotion de l’employabilité et de l’entreprenariat des jeunes le 19 octobre 2017. A en croire le Directeur du Centre d’études et de prospective économique et sociale pour l’Afrique (Cepesa), Placide Mabaka, le colloque a réuni des chercheurs et universitaires venus de plusieurs  horizons pour mener des réflexions et harmoniser les connaissances en vue d’aboutir à des solutions novatrices et réalistes sur les préoccupations de l’employabilité des jeunes diplômés. Les solutions devront être en phase avec les réalités africaines. « Les recommandations qui seront prises permettront de relever le défi de l’harmonisation formation-employabilité afin d’améliorer le taux d’accès au marché de l’emploi » affirme-t-il. Prenant la parole, l’Ambassadeur de la République de Guinée équatoriale au Royaume du Maroc, Dr Crisantos Obama Ondo, a abordé des pistes de solutions que doit explorer l’Enseignement supérieur africain pour sortir des sentiers battus et inscrire véritablement les jeunes diplômés dans la dynamique de développement.Pour lui, l’enseignement supérieur africain doit se préparer pour arriver à répondre aux besoins de développement de l’Afrique. Il est donc impératif, selon ses dires, de faire une conceptualisation du système d’enseignement supérieur, restructurer  et réorienter les modules de formation, favoriser les connexions ainsi que les mécanismes de développement scientifique et économique. Quant au  Président de l’Orageuet de l’Upi-Onm, Prof. Valère Kakaï Glèlè, il a évoqué la nécessité de s’inscrire désormais dans une dynamique d’Université entrepreneuriale en Afrique afin que l’emploi devienne une finalité certaine pour les étudiants. Il est donc question de permettre à l’Enseignement supérieur africain, de former des jeunes diplômés qui appréhendent autrement la question de l’emploi. Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant de l’autorité ministérielle a salué l’initiative et attesté de la pertinence du thème retenu dans le cadre des échanges lors du Colloque. Plusieurs communications suivies de débats ont meublé ledit colloque international de l’Orageu.

Dernière modification lemardi, 07 novembre 2017 04:59
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !