TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

La Chambre Consulaire régionale au siège de l’Uemoa : Le secteur privé sous régional au cœur des échanges

commerce

Conduite par son président Jean-Baptiste Satchivi, une délégation du Bureau de la Chambre Consulaire Régionale (Ccr) a effectué une visite importante au siège de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) à Ouagadougou au Burkina Faso mercredi dernier. Au cœur des échanges  avec M. Ibrahima DIEME, Président par intérim, et par ailleurs, Commissaire chargé du Département du Marché Régional, du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération (DMRC), les préoccupations du secteur privé sous régional. Le Bureau de la Ccr/UEMOA a félicité la nouvelle Commission nommée par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement le 10 avril 2017 à Abidjan. Les deux délégations ont profité de cette occasion pour évoquer un certain nombre de sujets qui ont porté, entre autres sur le programme immobilier de la Ccr, le financement de certaines activités et l’accès de la Ccr à une meilleure connexion internet et à l’intranet. Ces points ont fait l’objet de larges débats et échanges. A l’issue de ces échanges, les deux Organes de l’Union se sont réjouies de la concertation permanente qui existe entre eux. Pour Jean-Baptiste SATCHIVI, «la CCR est satisfaite des réponses apportées aux préoccupations du secteur privé sousrégional, et se tient prête à poursuivre et à renforcer son rôle dans le processus de l’intégration.» Pour sa part, le Président par intérim de la Commission a remercié la Ccrde sa démarche. M. Ibrahima DIEME a réitéré la volonté de la Commission de l’UEMOA de «s’appuyer sur la Ccr pour faire du secteur du commerce un véritable outil de développement économique». Selon le Commissaire chargé du Département du Marché Régional, du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération, qui avait à ses côtés son collègue, Essowè BARCOLA, Commissaire chargé du Département des Services Administratifs et Financiers (DSAF), «il ne peut y avoir de développement économique dans notre sous-région sans l’implication effective du secteur privé.» Les deux délégations ont enfin réaffirmé leur disponibilité à poursuivre leur collaboration pour relever les défis de l’intégration.

A.B

Dernière modification lemercredi, 11 octobre 2017 04:41
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !