TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banner-CASH AND ART- 22

A+ A A-

Existence de faux numéros de série sur les billets de 10 000 F Cfa et 5 000 F Cfa : La Bceao dément et menace de poursuites judiciaires

bceao-logo

A travers un communiqué rendu public via son site internet, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a tenu à faire taire les rumeurs concernant l’existence de faux numéros de série sur les billets de 10000 et 5000 F Cfa. Des rumeurs qui ont d’ailleurs très vite fait le tour des réseaux sociaux. «La Bceao dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes et précise qu’elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle des billets de banque de son émission en circulation qui demeurent valides», souligne l’institut d’émission dans ledit communiqué. Tout en appelant les populations à la vigilance, la Bceao estime se réserver le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et complices des actes et messages de nature à porter atteinte aux signes monétaires ayant cours légal dans les Etats membres de l’Union monétaire Ouest-africaine (Umoa). (Lire le communiqué)  

Communiqué de la BCEAO

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) informe le public que des messages frauduleux qui lui sont imputés sont diffusés sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à l’existence « de faux numéros de série sur les billets de 10 000 F CFA et 5 000 F CFA » et de différences sur les dimensions de ces billets.La BCEAO dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes et précise qu’elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle des billets de banque de son émission en circulation qui demeurent valides. Elle invite par conséquent les populations à la plus grande vigilance et à ne se référer qu’aux seules voies de communication officielles usuelles de l’Institut d’émission. A cet égard, elle rappelle que tous ses communiqués sont publiés sur son site internet www.bceao.int, ainsi que dans la presse écrite et audiovisuelle.

La BCEAO se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et complices des actes et messages de nature à porter atteinte aux signes monétaires ayant cours légal dans les Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest

Dernière modification lelundi, 17 juillet 2017 07:51
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !